l’âme soeur

L’âme sœur …

Parfois, on se met à la rechercher, parfois on croit vivre avec, parfois on se murmure qu’il/elle n’excite pas… – L’âme sœur ? Pur fiction, simple reflet … Comment répondre à cette question ?aurore 3

Répondez d’abord à cette question : Pourquoi le recherchez-vous ? Pour ne pas vivre seul (e), pour faire comme les autres, pour être heureux (se). – Êtes-vous dans le bonheur absolu ? Aie !! Je vous embête …

Eros, dieu de l’amour à envoyer Cupidon, pour vous décocher sa flèche ? A moins que vous ne soyez encore à la recherche de l’âme sœur ou en couple depuis quelque temps déjà ? Dans tous les cas, l’amour est au cœur de vos préoccupations…

La séduction est certes intéressante et nécessaire, cependant le but conscient ou inconscient est très souvent de trouver la personne qui vous aimera vraiment pour ce que vous êtes.

A vos cartes !! :

Pour trouver l’âme sœur, vous avez des sites de rencontres – Profils honnêtes ou simple mensonge, vous avez les sorties à apéro – Faut-il encore que la musique ne soit pas trop forte, vous avez la plage – simple gentlemen ou pur mort de faim, …

Cherchez l’amour pour pouvoir dire aux autres : J’ai trouvé !! Être un instant, un sourire. – L’amour n’a aucun sens que celui que vous lui donnez, allez creuser au fond de vous-même.

Etablissez un bilan de vous-même :

Inutile de se voiler la face, vous êtes loin des clichés : Mon prince charmant, ma princesse. Pour trouver l’amour, il va falloir se mettre un bon coup de fouet.

–        Bilan de sa vie passé – Capitale de savoir et de comprendre son cheminement

–        Se rencontrer – Savoir s’accorder du temps

–        Savoir ce qu’on cherche exactement – Relation sans lendemain ou relation durable

–        Rencontrer l’autre – Être à son écoute en reformulant (sans faire d’empathie)

–        Phase séduction pour Soi, par soi, en Soi

–        …

Prendre sa vie en main n’est pas chose simple, c’est pour cela, que je propose un suivi même à distance avec des modules adaptés. Créer un nouvel équilibre, suivre ses envies et ses besoins, mettre en harmonie sa vie au travail, amis, sorties, passions, sexualité et amour.

Être ouvert à soi-même :

Il est important de ne pas s’écouter et de s’entendre. – Connaître son passif avant de commencer toute histoire c’est primordial – Pourquoi ? Votre cœur a besoin de place pour aimer pleinement. Savoir panser ses plaies et comprendre la situation permet de mieux tourner la page. On ne remplace pas une personne par une autre : Ceci reste une erreur grossière et vous risquerez de le regretter par la suite. Accordez-vous du temps !

Envie de plaire :

Une société de consommation qui vous a encré dans la tête que vous devez rentrer dans des normes pour plaire. Vous devez avoir un profil type pour séduire en l’occurrence un profil de mannequin (pour vous mesdames) et quant aux hommes, il faut être musclé… – Les autres, me direz-vous ? – Eh ben… Silence. En cela, réside une erreur, restez-vous-même et plaisez-vous à vous-même.

Remplissez votre beauté d’âme de sincérité et sérénité et croyez-moi votre charme se lira à travers votre regard et votre état d’être. Ce qui est attirant en l’amour aussi et surtout le côté mystérieux et imprévisible. Les choses impossibles, c’est de croire à la femme parfaite ! A l’homme merveilleux. Paradoxalement pour trouver l’amour (le vrai) il faut réussir à se détacher de tous ses préjugés, de toutes ses normes.

aurore 2Garder le mystère :

Ne pas se livrer au premier rendez-vous ! – Sachez dévoiler progressivement votre être. Ne dites pas tout sur vous, laissez un peu de flou. Ecouter les projets, les envies, apprenez à le/la connaître, n’imaginez pas que vous allez l’emballer dans votre lit. Soyez patient (e) !

A travers le processus de séduction, il est dit que les hommes sont trop excessifs. – Soyez humble et gentleman – Fleurs, chocolats, cadeaux, mais pas dans l’excès. – Les femmes ont besoin de rêver, de féerie, d’imaginer donc n’inventez pas un rôle qui ne vous appartient pas.

Être Soi

L’Histoire de la Zen attitude :

automne rougeEst-ce un mythe ou une trouvaille des occidentaux ? Historiquement, on peut dire que le ZEN  est né en Chine au VIe siècle. Mais, on l’oublie souvent, sa véritable source remonte au Bouddha lui-même…

Esprit libre, environnement libre, dit l’une des plus célèbres maximes zen. Mais, l’inverse est tout juste, tant il est vrai que l’environnement influe de manière évidente.

Interrogations :

Pour un bon équilibre de Soi… – C’est cette interrogation qui est le point de départ, et non celle-ci : De quoi ai-je envie ? Pourquoi ? Parce que, dans ce cas, nous ne sommes plus maîtres de nos désirs.

L’authenticité :

« Tenez-vos engagements et montrez-vous comme vous êtes et vous vous sentirez invulnérable » Confucius

Montrez-vous tel que vous êtes. Au début, c’est un peu difficile, mais on s’y fait très bien et plus on progresse plus la sérénité s’accroît. – Ne cherchez pas à donner de vous, une autre image que ce que vous êtes vraiment. – Sachez partager vos idées et vos émotions, mais libérez-vous du besoin qu’on vous approuve ou qu’on vous admire.

La Quête du sage du Tao :

Cette quête est d’harmoniser, dans chacun de ses instants de vie, sa vie intérieure et tout ce qui l’entoure et, par-delà, avec le tout et le tout du tout. – Harmonie immédiate et parfaite, dans l’ici-et-maintenant. – Harmonie dans l’instant et l’harmonie de l’instant. Tentons d’expliciter. – Chaque instant doit être parfaitement harmonieux en lui-même, comme un joyau. Mais chaque instant doit aussi être parfaitement harmonieux avec tous les autres instants passés.

S’accomplir soi, en soi, et s’accomplir soi dans le tout. Deux facettes inséparables. – Invitation au dépassement, au détachement ainsi va la sagesse du Tao… – Harmonie intérieure, en Soi. Harmonie avec le tout d’autour de Soi. Harmonie entre l’en soi et l’autour de Soi, entre intérieur et extérieur.

Développement harmonieux : Accomplissement personnel, grandir, se déployer, s’épanouir. – Devenir esclave des autres, du paraître, du jugement et du regard de l’autre, c’est renoncer à son propre accomplissement. – Négliger l’extériorité : – C’est devenir esclave de ses caprices, de ses envies, de ses pulsions, c’est sombrer dans l’égotisme…

Celui qui possède le Tao ne veut être rien par lui-même ; il est un transmetteur, un traducteur, un révélateur. – La sagesse n’écrit pas par désir intérieur, mais pour répondre à un besoin extérieur, parce que le Tao l’exige, parce que la situation des hommes le réclame.

colibriLe style taoïste : – Naturel, spontanéité, simplicité, frugalité… – La sagesse du Tao, à l’instar de la philosophie grecque. – « Si un matin vous trouvez la voie, vous pouvez mourir content le soir même » Confucius

Prenez le temps de ressentir, soyez vous-même en chaque instant. – En reconnaissant les limites de votre temps, de votre énergie et de vos compétences, vous éviterez d’être emporté par une lame de fond contre laquelle il ne sert à rien de lutter, ou de faire croire à l’autre que vous avez un pouvoir supérieur à la réalité.

L’art d’être simple :

Prenez rendez-vous avec vous-même. Inscrivez votre prénom sur votre calendrier cette semaine et prenez au moins une heure pour faire tout ce dont vous aurez envie du moment qu’il ne s’agit ni de travail, ni de courses, ni de tâches domestiques routinières. – Accordez-vous le temps de souffler davantage entre vos différentes obligations. Au lieu de vous précipiter d’une activité à l’autre, aménagez-vous des temps d’évasion pour vous détendre et rassembler vos idées.

Simplifier : Rend plus créatif – Il peut vous paraître étrange de prévoir des périodes de temps non structuré dans votre emploi du temps, mais ce sont des ressources naturelles essentielles. Les artistes, les créatifs et les inventeurs le savent, l’inspiration surgit avec le temps libre.

Corps et émotions sont intimement liés. En travaillant avec la sagesse de votre corps, vous accédez à une meilleure compréhension de vous-même, vous apprenez de vos peurs non seulement sur les pistes de vie mais face aux défis quotidiens de l’existence. Prendre conscience, c’est prendre le pouvoir. En prêtant davantage attention à vos réactions et en mettant en œuvre les stratégies.

« Ne vous engagez dans l’action qu’avec un objectif défini. – Ne vous pressez pas, mais ne cessez pas de progresser jusqu’à l’objectif que vous vous êtes fixé. » Confucius

Bâtir ensemble : « une réalité ou un rêve ? »

photo de corinne vagner barbelé fleurPour bâtir une vraie relation voici les piliers dont vous devez impérativement vous munir sinon votre couple sera fragilisé.

1. La Compréhension : « On ne peut aimer une personne qu’on ne comprend pas »
2. La communication : « Beaucoup de disputes naissent d’un manque de communication dans le couple. Il vous arrive souvent d’accepter de faire des choses qui vous agacent sans rien dire, espérant que votre conjoint le comprendra. »
3. L’adaptation
4. La générosité : « On vous l’a souvent dit, aimer c’est donner et recevoir. Aussi bizarre que puisse paraître la formule, elle recelle une vérité incontestable. Attention, il ne s’agit pas de cadeaux mais de temps, d’écoute, de disponibilité, de capacité à aimer l’autre »
5. Le Respect : C’est capital de respecter l’autre et se respecter soi même.
6. La Séduction (de chaque instant) : « Gare à l’indifférence, à la banalisation de l’autre. Ce n’est pas parce que vous avez franchi le cap de la vie en commun que vous devez considérer votre couple comme acquis et définitif. » Donnez votre avis, sans retenue mais dans la délicatesse si cela ne vous plaît pas.
7. La confiance : « Tout le monde vous le dit, il n’est pas de relation saine sans confiance. Chaque jour, la promiscuité vous soumet à la tentation de surveiller les moindres faits et gestes de votre conjoint, de contrôler ses coups de téléphone, mails et autres sms. Stop ! Résistez à la méfiance, au doute, à la suspicion. »
8. Le Projet : « Un projet apporte une dynamique dans le couple, un souffle nouveau. Avoir un projet introduit la dimension du rêve dans la vie à deux. Se contenter de vivre au jour le jour est finalement une manière de ne pas s’engager. Pour survivre malgré les tracas quotidiens et la routine qui s’installe insidieusement, le couple doit s’inscrire dans la durée »
9. Libre : (l’être aimé(e) ne vous appartient pas) : « Vivre ensemble de signifie pas assimiler son partenaire. Et encore moins se fondre en lui. Vous ne devez pas confondre amour et dépendance »

Le couple

Le couple : « un couple c’est un partage »

Pour comprendre la vie d’un couple, il faut d’abord comprendre le déroulement du sentiment « aimer ».

Pour trouver la vérité de l’amour entre un homme et une femme. L’une des premières questions qu’on peut se poser : Qu’est-ce qui en lui, en elle, exerce sur moi cette attraction ?

  • Est-ce le plaisir (quel qu’il soit) que j’éprouve auprès de lui ou que nous pouvons partager ensemble ?
  • Est-ce un sentiment de besoin, ou une envie de ? (besoin de partager, envie de partager)
  • Est-ce les sentiments que j’éprouve à son égard ? Cette question vous paraît simple, en vérité, elle est complexe car dévoile une explication :

– Il faut savoir et connaître le motif de la relation : Est-ce par choix ou par raison ? La raison nous transporte sur un vide qu’on souhaite combler. Combler parce qu’on se sent seul (e)

Une relation ainsi fondée, on le sent bien, serait imparfaite : l’autre tend à y être réduit à un objet.

Aimer vraiment, c’est aimer l’autre pour lui-même. Un amour profond, c’est d’abord être attiré par l’autre de telle manière qu’on désire de lui, son bonheur.

Aimer, cela implique donc un choix libre : C’est décider d’aimer l’autre, de se retourner librement et résolument vers l’autre. Deux personnes susceptibles d’éprouver des sentiments, du plaisir ou de se rendre mutuellement service. C’est ce qui fonde la base de celle-ci…

photo de corinne vagner 12L’amour est fragile, il faut savoir l’entretenir par de l’écoute, de la compréhension, du partage des sens… Est-ce que vous l’aimerez encore vingt ans ? En serez-vous capable de supporter tel ou tel de ses défauts ?

En réalité, si la relation s’enracine dans une décision libre et réciproque, elle peut grandir. Car, l’amour n’est pas donné une fois, c’est un sentiment avec plusieurs variables. Méfiez-vous des « coup de foudre » qui, même s’il n’est exaltant, n’est en définitive qu’une émotion très forte qui ne manifeste pas forcément un amour profond.

Si l’amour est une relation personnelle : C’est un sentiment qui se construit et se base avec sur le temps (ainsi s’instaure la confiance). Cela s’entretient, se renouvelle au jour le jour à travers des gestes et des attitudes qui manifestent à l’autre la place privilégiée qu’il occupe dans votre vie.

L’amour n’est donc pas simple fusion de deux personnes, c’est un don mutuel de deux être libres avec tout ce qu’ils sont : corps, cœur et esprit.

Si vous ne comprenez pas le sens de ce sentiment, vous ne pourrez pas évoluer dans votre couple. Vous aurez besoin de saisir le pourquoi de votre relation et en comprendre le cheminement.

Est-ce une personne pour vous ?

Comment peut-on savoir si la personne que nous aimons soit idéale ? Est-ce que nous le sommes pour elle ? C’est à la fois un rêve et une inquiétude … la personne que vous rencontrez est-elle réellement faite pour vous ? Comment allez-vous la connaître ?

Des questions sont presque inévitables : plus on connaît l’autre, plus on découvre ses qualités mais aussi ses défauts. On réalise aussi que l’engagement revêt un caractère absolu, définitif. Et si vous, vous trompez … Et si ce n’est pas elle ou lui ?

Il faudra éviter la routine, l’habitude, la passion : La jalousie excessive (être possessif-ve), il faut éviter d’être aveugle, d’être dans le déni, d’être fixé sur du matériel…

Reconnaître « ensemble » que vous êtes fait l’un pour l’autre : Phrase bizarre, vous ne trouvez pas… L’amour est accompagnement, vous ne devez pas être la maman de votre compagnon, ni le prof de votre femme, ne pas confondre… Eviter les transferts…

La compréhension : implique une écoute de l’autre « entendre et écouter » A aucun cas, vous devrez vous mettre à la place de l’autre. Lui laisser un temps, pour qu’il, elle puisse construire son jardin secret, la poésie qu’il, elle peut avoir de ses relations avec les autres…

Partager en profondeur, accepté que l’autre soit différent, etc … Être capable de dépasser la grisaille du quotidien.

Entretenir la créativité et les envies en partageant les sens… La découverte de l’autre est primordiale mais avant cela vous devez vous connaître.

Peut-on aimer deux personnes à la fois ?

On dit que l’amour ne se commande pas. « Alors, si vous êtes attiré par quelqu’un qui n’est pas libre ? Est-ce que le bonheur à ce visage ? Peut-on écrire, dire que celui-ci n’est pas plus important que les règles sociales ? »

L’amour n’est pas une fatalité ? Que voulez-vous c’est ainsi !! Le véritable amour, c’est celui dans lequel vous pouvez dire un « oui » libre et joyeux à l’attirance de l’autre.

Celui ou celle qui est déjà en couple et qui recherche à séduire un homme ou une femme, croyez-vous qu’il peut réellement donner ce que promet l’amour ?

Est-ce pour autant interdit d’aimer une autre personne ? Posez-vous cette simple question … N’est-il pas temps de vous ressaisir ?

Vous pouvez ressentir un sentiment pour une femme, homme en couple (si vous êtes Vous seul (e)) afin de combler un vide soudain. Est-ce que pour cela vous devez rester ainsi ?

Peut-on juger ce sentiment ? Alors, si l’évasion peut vous aidez faites-le…

La question ultime ?

Avez-vous le droit de faire exploser un mariage, une famille, … maintenant, vous ne pouvez pas être le ou la seul (e) coupable ? Allez-vous construire un nouveau couple avec cette personne ? Est-il interdit d’aimer ou d’apprécier fortement une personne qui nous écoute ? Savoir donner gratuitement, c’est une preuve d’un sentiment saint…

Vous pouvez aimer sans que vous le sachiez !! L’amour ne se réduit pas à l’impression que vous avez d’aimer ou de ne plus aimer.

Est-ce que l’amour ne s’use pas quand même ?

En le faisant grandir.

Aimer, ce n’est pas seulement avoir des relations physiques ou sourire quand on trouve l’autre aimable. Faire grandir l’amour, c’est « aimer » : vouloir le bien de l’autre.

Si vous souhaitez avoir plus de renseignement, n’hésitez pas.