Livre de la vie

photo de cricri rose sur fond de rocher noir et blancQuand on est petit, on inspire parfois d’être grand, quand on est grand on inspire que la vie puisse ralentir… « Cette vie est triste et amère et ne vaut pas l’amour d’une mère » Voilà, ce que j’écrivais quand j’étais enfant…

Aujourd’hui, j’écrierai plutôt ceci : « La vie est une source qui doit nous inspirer, on se doit prendre le crayon et commencer à écrire ce que nous souhaitons… Vivre et réaliser… »

Que dit Osho : «  …Si vous vivez avec conscience, vous mûrissez, sinon vous vous contentez de vieillir. Et devenir vieux, ce n’est pas devenir sage. Si vous avez été un idiot dans votre jeunesse et que vous avez juste vieilli, vous resterez un vieil idiot, c’est tout. On ne devient pas sage juste parce qu’on vieillit… »

On peut regarder l’horizon comme un miroir, ce miroir que nous avons face à nous, une femme m’inspire ce matin « Lilas Chibane » sur le chemin de la vie… Comment peut-on être si on ne l’est pas ? Nous écrivons notre livre et c’est à nous de lui donner un sens… Que recherchons-nous ? Que voulons-nous ? Et pourquoi ?…

La vie n’est pas un livre qui doit être dicté par les autres, sinon le chemin arpenté risquerait de nous perturber.

Sortir des idées reçues des échecs : Dans votre quête,  vous devrez vous ouvrir de façon différente de voir les choses. Si vous êtes fascinés par la sagesse venues d’ailleurs, vous penserez trouver le bonheur. Etre vous… Simplement Vous !

En effet, dans un monde de projets personnels « vie de couple, trouver le grand amour, vivre avec des enfants ou non, … » et de projets professionnels « épanouissement, s’aventurer, avancer, … » de prévoyance, vivre dans l’instant présent… Se poser cette humble question de comprendre l’action sans action : par exemple « l’absence de désir alors que c’est le moteur de votre vie ».

Pour appréhender cela, votre regard devra changer de direction, vous devriez découvrir les différents angles.

Prendre l’ultime décision : Être libre « Etre résolu de changer fermement, c’est avant tout saisir cette liberté d’être Soi. Être intimement persuadé que ce vous êtes psychologiquement… Le retour sur Soi est une émergence de votre question intime. Est-il possible d’échapper à l’instabilité de l’existence ? Soyez optimiste et croyez en vousSimple recette ou conviction de votre vie. Vous avancez sans trop regarder hier et en prenant compte d’aujourd’hui en regardant demain. Être serein c’est bien plus qu’un simple mot mais une huile qui arrangera votre moteur.

La rencontre : « Permettez-moi de revenir sur cette rencontre… Sandrine P, une femme optimiste et réaliste sur son parcourt de sa vie. Cette femme a 6 enfants et elle doit lutter entre son travail de mère et maman et essayer de penser à elle. Le temps parfois lui manque… Elle se retrouve seule face à son passé… Doit-on la juger ? Je ne le crois pas sincèrement. Elle est comme plein d’autres, s’engager dans la réussite et trouver un travail qui lui plairait. Sortir de cette torpeur et avance.

Une femme qui possède un tel courage, mérite qu’on s’arrête et qu’on puisse l’accompagner. Elever des enfants n’est pas choses simple et cela développe un sens aiguë de l’organisation.

 

Le Je : Dans le Tao et le zen … l’œuvre d’un Je est le reflet de toutes vos qualités qui le définissent, à savoir le désir (d’être), la crainte, la peur et la frustration, l’autosatisfaction, l’orgueil, …doivent disparaître.

photo de corinne vagner couche de soleilUne personne qui souffre d’un complexe d’infériorité par exemple est soumise à son égo. Son jugement sur lui ne sera jamais juste… car toujours fondé sur son trouble.

Vivre dans l’esprit du Tao, c’est de devenir l’eau dans l’eau, le filet dans le ruisseau, la vague de l’océan. Contre les raideurs et les stéréotypes des écoles confucéennes, le Tao est un éloge éternel à la liberté de devenir soi, par soi, pour soi, en soi.

La sagesse Taoïste défend cinq vertus fondamentales : Le naturel, la simplicité, l’harmonie, la longévité et la beauté.

Rendez tout créatif, vous faites du pire le meilleur. C’est ce qu’on appelle un art de vivre. Et si un homme, une femme vit chaque instant, chaque phase, avec beauté, avec amour, compréhension de l’autre, avec joie…

LIN CHI (Maître Taoïste) dit : « Ecoutez simplement », pendant cet instant, il y aura un silence absolu.

Que dit Osho : « Soyez qui vous êtes, n’essayez jamais d’être quelqu’un d’autre, et vous deviendrez mature » On peut énoncer ceci à notre jeunesse d’aujourd’hui tout en essayant d’être le miroir de nous-même.

« Vous devez être la pointe de votre chemin, de votre écriture être celui qui vous inspire et si un jour vous épris d’un sentiment qu’importe qui il est, chercher à le cerner, chercher à l’exprimer et écrivez-le, écrivez-lui »- Coach Tao

Certains se demanderont quel est le chemin de cet article, il est sur le chemin de votre vie, vous et le parcourt, juste des approches différentes qui doit vous inspirez et vous indiquer ce que vous faites…

« Ne cherchez pas la vérité, cessez seulement d’avoir des opinions » Osho –  SOSAN dit : « Ne cherchez pas la vérité. Vous ne pouvez pas chercher. Comment le pourriez-vous ? Vous n’êtes pas prêts car le mental est là. Qui cherchera ? Toute recherche appartient au mental… »

Bouddha résumait cela avec ces mots :  » Nous sommes ce que nous pensons. Tout ce que nous sommes résulte de nos pensées. Avec nos pensées, nous bâtissons notre monde »

Ayez votre opinion et continuer à croire en vous, aventurez-vous sur des plaines ou l’interdit murmura votre nom, soyez Humble, soyez vous-même…

 

La vie

La vie n’est pas un non-sens !! On se doit la comprendre, la vivre, en être soi-même. – Cet article n’aura pas la prétention de vous donner des leçons, mais vous permettre d’avancer…La vie est une maturité – Une responsabilité d’être soi-même.

Le bon sens

L’histoire du pain au chocolat est un non-sens et cela manque singulièrement de maturité. – Comment peut-on accuser et porter un jugement ? L’histoire d’un jeune musulman qui aurait arraché un pain au chocolat sous prétexte qu’il aurait faim (pendant la période du ramadan)…- Le non-sens : C’est la véracité du sujet – Quelle preuve pour un tel acte ? – Est-ce un sujet de communication ou une manière de stigmatiser une religion ? Aurions-nous eu la même histoire pendant le carême ou le Kippour ? – Le manque de maturité est justement l’annonceur. Comment peut-on être un homme soumis aux oreilles d’autrui et être ainsi ? Admettons que cela soit vrai, Fallait-il juger l’homme ou la religion pratiqué par lui ?

Je vous laisse à votre avis, il en est de votre conscience.

L’amour

chance1L’amour  est un chemin pour la croissance spirituelle. Et de plus, l’amour fonctionne comme un miroir. – Il est intensivement difficile de se connaître soi-même sans avoir regardé son visage dans les yeux de quelqu’un qui vous aime. – Tout comme vous devez regarder dans le miroir de l’amour pour voir votre visage spirituel. Ce sentiment, si beau soit-il, est un miroir spirituel, il vous nourrit, il vous intègre, il vous rend prêt pour le voyage intérieur…

L’amour n’est pas aussi précieux que la liberté. L’amour est une immense valeur, mais cette valeur n’est pas plus élevée que la liberté. – Vous voulez donc être aimant, mais vous ne voulez pas être emprisonné par l’amour. C’est pourquoi, qu’il vous faut éviter la frustration. – Vous essayez de posséder et, plus vous essayez de posséder de posséder, plus l’amour devient impossible et plus l’autre commence à s’éloigner de vous. Moins vous possédez, plus vous vous sentez proche de l’autre. – L’amour n’a rien à voir avec l’emprise de vouloir posséder l’autre. – L’effort de posséder une personne échoue inévitablement. Dans cette frustration, vous serez renvoyé à vous-même.

L’amour vous rend réel ; sinon vous restez juste un amusement, un mirage, un fantôme, un rêve sans substance. – L’amour vous donne une intégrité, l’amour vous centre…

Les dimensions de l’amour

L’amour peut avoir plusieurs dimensions. L’une est la dépendance, c’est ce qui arrive à la majorité des gens. Vous êtes dépendant d’elle/lui ; vous vous exploitez mutuellement, vous vous dominez mutuellement, vous vous possédez, vous vous réduisez mutuellement à des commodités.

L’autre dimension : C’est l’amour entre deux personnes indépendantes. Cela aussi n’est pas très fréquent. Cela entraîne également de la misère, car il y a un conflit constant. Aucun ajustement n’est possible ; les deux sont tellement indépendants, personne n’est prêt à faire un compromis, à s’ajuster à l’autre.

La relation semble superficielle ; Vous avez peur d’aller dans les profondeurs de la relation ; car vous semblez davantage tenir à votre liberté qu’à l’amour.

L’amour – besoin

Vous dépendez de l’autre : C’est un sentiment immature. En fait, ce n’est pas véritablement de l’amour – C’est un besoin. Vous utilisez l’autre, vous l’utilisez comme un moyen. Vous exploitez, vous manipulez, vous dominez. Ceci est un non-sens.diner à deux

L’homme/ la femme devient mature au moment où il se met à aimer plutôt qu’à avoir besoin. – Il se met à partager, il se met à offrir, à donner. Être en phase avec l’autre…

L’amour n’est pas une passion, l’amour n’est pas une émotion. Aimer, c’est réaliser très profondément que d’un certaine manière…Vous êtes vous.

La question

« Qu’arrive-t-il quand une fleur s’épanouit dans une forêt profonde sans personne pour l’apprécier, pour découvrir son parfum, sans personne pour passer à côté d’elle et dire « magnifique » sans personne pour goûter à sa beauté, à sa joie, pour partager- Qu’arrive-t-il à la fleur ? Meurt-elle ? Souffre-t-elle ? Panique-t-elle ?, … – Elle continue de fleurir… »

L’ignorance 

La maturité est la même chose que l’innocence, à une différence près, c’est que cette innocence a été retrouvée, recapture. – Un homme qui est capable d’amour découvrira tôt ou tard son propre être – Si vous découvrez votre être, vous deviendrez libre de toute structure, de tout schéma.

La maturité signifie regagner son innocence perdue, reconquérir son paradis, redevenir un être humble. – La maturité est une renaissance, une naissance spirituelle. –

La compréhension

Cette compréhension sera présente. Vous aurez appris quelque chose peut-être même à rire, vous prendrez peut-être même plaisir à voir comment les gens deviennent à ce point insensé. – Votre compréhension grandit à travers chaque expérience. – Devenir vieux, ce n’est pas devenir sage. Vous avez été un idiot dans votre jeunesse et vous avez juste vieilli, vous resterez un vieil idiot.

Un homme mûr ne meurt jamais. En fait, sur le roc de la maturité. – La vie peut être vécue de deux façons – Vous vivez inconsciemment, vous mourrez tout simplement !! (Pas drôle) – Vous vivez consciemment, vous serez de plus en plus en vie.

Le Mariage

Je vous suggère que le mariage n’ait lieu qu’après la lune de miel, jamais avant. Si tout va bien, à ce moment-là seulement le mariage peut avoir lieu. – Permettre à deux personnes de vivre ensemble suffisamment longtemps pour qu’elles se connaîsent, se familiariser l’une avec l’autre. Si l’amour se cache en vous, celui-ci le fait sortir. Si l’amour est un leurre, un mensonge en vous-même, alors tôt ou tard, il devra disparaître et votre réalité, la laideur de votre personnalité surgira.

Quand vous devenez attentif à tous ces problèmes et que pourtant vous décidez qu’il vaut la peine de prendre le risque d’être avec quelqu’un plutôt que d’être seul. – La conscience donne la liberté, la conscience vous donne la capacité de décider de votre vie…

Synthèse : Osho, Tao te King, le groupe IAM, Coach Tao