L’écho du miroir

L’écho du miroir : Est la face de votre égo que parfois vous cherchez à cacher, c’est des étapes que vous voulez brûler, c’est parfois des comportements que vous-mêmes vous réprimez, c’est un chemin dont vous savez pertinemment qu’il n’est pas bon pour votre conscience.

Vous êtes face à un tel miroir à un moment de votre vie et vous devez le comprendre sans pourtant l’accepter surtout si cela ne correspond pas à votre état d’être.

La convoitise :

photo de corinne vagner l'amourLa plupart des femmes aiment l’inaccessible. Celui qui est en couple, celui qui répond à un fantasme, à des idées reçues, celui qui paraît si distant et si proche dans leur esprit, celui qui ne fait pas attention à elles et qui n’appellent pas…

Pourquoi s’intéresser à un homme tranquille, calme et qui ne papillonne pas. Elles veulent quelqu’un que l’on s’arrache car cela flatte leur ego.

Elles deviennent manipulatrices et s’imagine qu’il est forcément intéressé… Alors, si celui-ci est en difficulté dans son couple, elles deviennent comme un aigle royale, prêtent à bondir sur leur proie.

 

Les amoureuses : Un manque de confiance en elle ou une réelle envie de braver l’interdit ?

Enfin, il existe une dernière catégorie de femmes, celles qui tombent réellement amoureuses d’hommes en couple, non pas pour braver l’interdit, transgresser les règles ou parce qu’il sont objets de convoitise, mais bien parce qu’ils correspondent aux critères qu’elle se sont fixés.

Et c’est bien naturel, car le monsieur vit déjà avec une femme depuis un petit moment, connaît les us et coutumes féminines, sait agir en conséquence, avec toute la prévenance que l’on peut attendre de lui. Il se comporte et s’habille comme on le voudrait. Bref, il n’est plus un être brut de décoffrage mais un homme totalement formaté pour le couple. Le rêve pour celles qui aspirent à trouver l’homme idéal ! Elles oublient toutefois une chose : si le monsieur venait à craquer effectivement pour elles, il ne serait plus l’être parfait, car il serait infidèle…

Les femmes ne sont pas toutes ainsi…. Je vous rassure !! « Moi aussi, d’ailleurs… Ouf !»

Les hommes sont des séducteurs maladroit pour certains et d’autres des grands infidèles. Confondant parfois, une relation sans lendemain (malgré qu’ils soient en couple) comme un déversoir de leur égo.

Conquérir son homme avant qu’il déballe : N’est pas chose simple… Revoyez les bases…

Conquérir à chaque instant: C’est garder la relation intacte

Comme les femmes, les hommes ne nient pas l’importance de l’attirance physique. Mais contrairement aux clichés voulant que seules les blondes à forte poitrine et les mannequins squelettiques les fassent tous tomber, les hommes avouent être séduits par des femmes bien différentes de ces idées reçues. Ainsi, certains d’entre eux avouent tomber fous amoureux de femmes plutôt rondes ou normale, charmantes, compréhensive, naturelles et sans artifices.

Ils sont également nombreux à faire une grande différence entre une femme belle et une femme sexy, affirmant que pour eux, une femme peut être sexy sans être belle, et vice versa. D’ailleurs, d’après leurs dires, ce sont souvent les défauts d’une femme qui sont à l’origine de sa beauté.

Si elle passe plus de temps à se regarder, elle se perdra car en se retournant, il ne sera plus là…

Alors que les critères physiques varient beaucoup d’un homme à l’autre, certains tue l’amour semblent être partagés par un très grand nombre d’hommes. Ainsi, trop boire d’alcool, ne pas s’épiler, trop se maquiller, porter des bottes en plastique et un leggins ne semblent pas conquérir les hommes. Sans oublier l’éternel gros pyjama, contre lequel, ils l’échangeront contre une petite nuisette sexy…

L’attente de :photo de cléopatra 1

Comment peut-on être en désarroi complet face à un refus ? Certaines femmes et hommes se mettent dans un état parfois à la limite du ridicule pour récupérer un amour qu’ils ont perdu ?

Où est la Prise de conscience dans ce contexte ?

Terrible question !! Pour cela, il faut vous faire accompagner car la réalité est aveugler par votre incompréhension et vous n’avez plus le contrôle de votre vie. Vous souhaitez que l’autre soit votre souffre-douleur, qu’il puisse absorber vos inquiétudes, limite qu’il s’aperçoit que vous êtes celle/celui qui faut…

L’attente de est une entorse la relation saine et la seule solution c’est un dialogue apaiser et une écoute de chacun. L’acceptation du départ de l’autre est parfois, la seule chose à court terme pour se comprendre.

Le sexe comme seul exécutoire ?

Certaines femmes font un chemin impressionnant pour passer un moment de sexe avec celui qu’elles convoitent. Parfois, se retrouvent face à leurs réalités et en plein action partent en protestant une rapidité soudaine… Pourquoi avoir fait le chemin alors ? Oups !!

D’autres vont jusqu’au bout mais le lendemain deviennent silencieuses par dégoût ou honte ?

Il est important de ne pas confondre L’envie et le Besoin… De se positionner sur ce que vous voulez vraiment et ce que vous ne voulez pas… De ne pas franchir une étape dont vous connaissez le résultat final…

C’est prendre une pente dont vous savez que forcément vous allez tomber ? Pourquoi vous entêtez alors ?

Merci à Corine Vagner Pour les photos et Cléo : http://www.cleopatre.book.fr/

 

 

Aimer

photo de cricri rose rougeAvez-vous besoin d’aimer ou envie d’aimer ? – Une grande différence se dévoile dans cette question. Comment sait-on ce qui se passe en nous ? « Elle, il est en face de moi, voilà bien longtemps qu’on ne m’a pas regardé ainsi ? » – Sur cette approche, la personne est dans l’envie ou le besoin d’aimer ?? Je vais essayer de vous apporter mon approche sur ce sujet. Le besoin d’aimer, qu’on puisse poser le regard sur Soi… Souvent lié à une provocation, n’est-ce pas mesdames…?

Envie ou besoin d’aimer ?

Isabelle Brière écrit ceci : «Dans le besoin il y a la notion de nécessité … Je le ressens comme un amour passif … On le fait car on n’a pas le choix … Dans l’envie on est acteur … C’est un choix. On a besoin d’air pour respirer … La différence est fondamentale entre besoin et envie… »

Isabelle a une bonne approche mais on peut partir de cette base pour aller plus loin…

La solitude souvent lié à un amour déchu, nous transporte souvent vers un long deuil, ou on ne rencontre personne, il est souvent lié par la suite à des amies, amis, des parents, des connaissances qui nous amène à croire qu’on a besoin de rencontrer… Besoin !! Voilà, le processus est lancé !!

Il est rare par la suite de se situé dans l’envie mais plutôt dans un besoin d’exister, de croire, et on donne toute sa force dans cette étape… Est-ce bien ? Comment répondre à cette question, il n’y a pas de bien ou mal mais plutôt un moyen de se ressaisir et de panser d’abord ses plaies avant de conquérir l’autre. Ne pas lui montrer que c’est lui ou elle l’élu (e) et que sans lui, elle on est rien… Une si grande importance donne souvent à une séparation…

Avez-vous besoin, d’avoir besoin ? Telle est la question. Exploitons une autre approche – « Vous êtes en couple et la relation est tumultueuse – pas comme vous le souhaiteriez, vous venez à rencontrer, vous ressentez une émotion, une envie d’approfondir ce sentiment étrange »… Aie !! Voici, cette amorce l’envie de découvrir… Cette envie peut être plus ou moins maîtrisée… La remise en question est parfois utile pour répondre à cette envie de !! Faut-il pour autant en avoir envie (sans Jeu de mot).

Que dit Khalil GIBRAN : « Quand l’amour vous fait signe de le suivre, suivez le, Bien que ses chemins soient rudes et escarpés. Et lorsqu’il vous étreint de ses ailes, abandonnez-vous, Bien que l’épée cachée dans ses pennes puisse vous blesser. Et quand il parle, croyez en lui, Bien que sa voix puisse briser vos rêves comme le vent du nord dévaste le jardin »

Comment peut-on suivre cet amour si nous sommes déjà dans une relation ? Toute est une question d’équilibre avec Soi !! Savoir être … l’errance d’une quesphoto de corinne vagner l'amourtion si on peut « aimer » deux fois ? Viendra vous hanter… Revenons au sujet – L’envie peut aussi devenir une passion, comme une réponse à un manque soudain…

Est-ce que l’envie est éphémère ? Oui et non… Elle peut l’être comme une réponse soudaine afin de calmer une légère frustration… Et le besoin ? Le besoin est constant car il est vital, il s’inscrit dans la durée et parfois arrive à se faire oublier… Il est présent dans vos maux, mots, pensées, réactions, caractère, … Il dégage quand il n’est pas assouvi à une perte de confiance en Soi, une perdition, une émotion, un stress, une dépression…

Que dit Osho : « Son amour aura une qualité totalement différente ; il ne sera pas comme le vôtre. Il aimera, mais son amour ne sera pas un choix. Il aimera, mais son amour ne sera pas de son propre rêve. Il aimera le réel… »

Le besoin d’aimer est un fardeau qu’on se doit enlever car il peut nous rendre dépendant de l’autre, être en attente de … « Il, elle ne fait pas de signe ? Que fait-il, elle, pense-t-il, elle a moi, je me perds dans cette méandre » -Coach Tao. Cette phrase poétique relate bien cette pression que nous pouvons engager. C’est une sensation qui nous envahit et peut aussi créer cette jalousie sans fin, « la possession » les personnes possessives sont souvent dans le manque de confiance en Soi (donc en l’autre) et dans le besoin d’être au centre…

Un besoin d’aimer, rejeté : Il dégage souvent une haine de l’autre car il reste incompris. « Quand l’amour et la haine sont deux absents, tout devient clair, sans masque. » Osho

Comment être dans l’envie que dans le besoin ? Bonne question, la réponse peut paraître simple… Cultivez la simplicité : « Quel que soit l’espace libre dont vous disposez, vous pouvez le transformer en jardin. » Tao te King – Prenez le temps de vous écouter : « le temps n’est ni notre ennemi, ni notre maître, ni notre esclave. Il est ce que l’on est » Tao te King

Prenez le temps de vous connaître et de vous aimer, votre vie n’est pas et ne doit pas être un combat contre vous-même, apprenez à vous remettre en question. Panser vos plaies, vos incertitudes, prenez le temps mais pas trop. Sachez repérer vos erreurs et ajustez-vous.

Avoir envie d’aimer, tout simplement sans obstacle… Soyez maître de votre aventure !

Apprenez de votre tristesse : Quelques-uns d’entre vous disent, « La joie est plus grande que la tristesse », et d’autres disent, « Non, c’est la tristesse qui est la plus grande ». Mais je vous dis, elles sont inséparables. Elles viennent ensemble, et quand l’une est assise seule avec vous à votre table, n’oubliez pas que l’autre est endormie sur votre lit » Khalil GIBRAN

Libérez-vous de vos inquiétudes et ne ressassez pas votre passé comme un moyen de dire que vous êtes mal, l’autre le sentira et prendra le temps de vous accompagner…

« Révèle ton secret au vent, mais ne lui reproche pas de le répéter aux arbres » dit Kalil GIBRAN

Confidence d’un Coach : (Ne croyez pas que je suis différent de vous)

 

 

Merci pour les images à Christophe LE BIHAN et Corinne VAGNER

 

L’Être d’une femme

L’être d’une femme.

On pourrait penser ce qui va suivre va être écrit par une femme. Mystère ! – Mais, je vous laisse arpenter les lignes qui vont suivre et vous laissez conquérir.

aurore 3 Qui se respect ? :

« Traiter votre corps avec passion et compassion. Comprenez-le » Je dirai avec insistance. Le traitement de votre corps avec respect met votre esprit au repos. La question que vous serez tenté à vous poser : « Serai-je en paix avec mon corps ? » Il vous sera difficile de rester naturelle quand les revues débordent de publicités pour des produits de beauté, faux cils, soutien-gorge rembourrés, ongles artificiels, et plein d’autres…  Des femmes avec des silhouettes de rêvent !! Et vous dans tout cela… ?

 

Point de vue :

Cessez de vous comparer aux autres femmes. Hop !! Cessez rapidement. Je suis certain que vous voyez ce que je veux dire. (Léger sourire ! continuons)

Porter un jugement sur vous-même et sur les autres, vous dénigrer, envier, ne peut vous apporter. Bien contraire c’est une frustration qui n’arrange rien.

Prenez une caractéristique que vous aimez chez vous : il en existe au moins une, trouvez-la. Et mettez là en valeur…

Portez un regard différent sur votre corps. Au lieu d’en faire un simple objet à embellir pour les autres, voyez votre corps comme une sensation de vous-même, une révélation, une expression…

Il faudra cesser de réagir, mais agir. L’obsession de vos défauts n’est pas une solution, bougez !! Allez faire du sport, retrouvez une amie, fête de la danse, de la ZUMBA, soyez-vous-même, flirtez avec vous.

Qui est l’esclave ?

Vivre de manière responsable nécessite de trouver ou de retrouver un équilibre sain entre relation avec vous-même et celles que vous avez avec les autres.

Comment faire face à des demandes du quotidien ?

Être en conscience des courants terriblement puissants pour éviter de vous laisser chavirer et risquer de vous y noyer (C’est une métaphore : Soyez à l’écoute de votre entourage, intéressez-vous à ce qui se passe autour de vous)

Au lieu de combat permanent, devenez habile ! – Entraînez-vous sans que personne ne puisse vous remarquer. – Par exemple : « Repousser gentiment mais fermement des invitations qui vous feraient perdre votre temps, résister aux demandes des gentlemans afin d’être fidèles à vous-mêmes ».

Cessez d’être l’esclave de votre travail. Ne soyez pas celle qui doit finir impérativement tous les projets, pensez à vous, savourer chaque moment, votre temps…

Ne laissez pas votre travail, vos responsabilités familiales ou amicales dévorer vos pratiques sportives ou votre temps de repos ou de moment à vous. Ne prenez pas m’habitude de négliger vos propres besoins pour répondre à des demandes de dernières minutes.

Le rendez-vous avec vous-même est primordial, c’est ce qui vous permettra d’avancer sereinement.

Qui se simplifie ?

Le TAO indique ceci : « Dans la nature, il existe une saison pour tout, un temps pour planter et un temps pour récolter ».

Simplifiez votre organisation domestique en créant des cycles, par exemple : – Le lundi « Lessive » – Le Mardi « Moment à moi » – Le mercredi « les courses » – etc…

Sous l'oeil de Coach Tao Carqueiranne 012Les femmes qui ont une famille croulent souvent sous les responsabilités, donc n’oubliez pas, le couple est un navire, il y a deux capitaine, vous devez donc déléguer afin d’obtenir un temps pour vous et si vous êtes seule avec enfant : Votre organisation doit prendre en compte l’instant pour vous-même – Il en va de votre équilibre et votre harmonie.

Qui se perd en amour ?

Ecclésiaste vous rappelle sagement et humblement qu’il y a « un temps pour gagner et un temps pour perdre ; un temps pour garder et un temps pour laisser aller » Il est parfois temps de lâcher prise, quand un travail, une relation ou toute expérience, est arrivé à son terme. Ne vous accrochez pas à vos espoirs perdus, soyez vous-même. Savoir tourner le moment de votre vie, ne plus pleurer en attendant qu’il ou elle vous regarde… L’art de tourner la page de façon honorable, respectueuse, sans mensonge, sans colère, … Cela exige d’être honnête avec vous-même et avec les autres et de dire formellement « Adieu, au revoir »au passé afin de commencer de nouveau.

Ne soyez pas blessure mais essayez de saisir les instants, les bons comme les mauvais, comprendre celle-ci et avancer sagement.

Pensez-vous être arrivé au terme d’un travail, d’un projet ou d’une relation ? (question : Vous vous demandez sûrement pourquoi le lien avec le travail et l’amour : Si vous n’aimez pas votre emploi : la question se pose plus !!)

Point de vue :

Faites une longue pause et répondez avec respect aux questions suivantes : Qu’est-ce qui ne fonctionne pas ? Qu’est-ce que je souhaiterai ? Que dois-je faire pour y parvenir ?

Prenez le temps d’y réfléchir, isolez-vous

Le Tao dit : «  La femme sage qui suit le Tao « chemin de l’esprit » ne se soucie pas des affaires des autres, ne se juge pas d’après des critères d’autrui. Elle suit son propre chemin, elle vit, tout simplement »

Un état d’esprit : C’est être capable de :

Etre soi-même, sans imiter, ni s’excuser

Faire le choix d’une nouvelle direction quand vous le ressentez

Dire la vérité, ne pas se mentir

S’aimer sans condition – Faire entendre sa voix véritable et parler en son nom propre (Je)

Affronter ses peurs et en tirer des leçons – Avancer dans l »existence avec vitalité et confiance en vous-même.

 

Merci à Corinne Vagner pour la Photo, Aurore et Karine ska pour le portrait, Christophe LEBIHAN

 

Yinyang

Yin et Yang

Vous vous centrez, vous recherchez l’équilibre de votre Yin et votre Yang, vous faîtes circuler le Qi… Sur votre axe, sur vos préoccupations, vous essayez d’établir une harmonie avec les éléments.

Vos éléments :

L’emportement

L’excès

La frustration du passé

La dépression

La peur

yin yang cremeLes emportements engendrent les excès. Votre contrôle sur un comportement excessif doit s’exercer en reconnaissant cette attitude dommageable pour votre bien-être. Le remède consiste à vous imposer un temps de réflexion avant de vous enflammer.

Être Soi, par Soi, en Soi, pour Soi… – Vous êtes responsable de votre vie

Les excès en tout genre génèrent la nostalgie des plaisirs éphémères. Votre contrôle sur vos besoins toujours plus pressants doit s’exercer en prenant le temps de savourer l’instant présent. Le remède est d’ignorer l’auto-conditionnement de votre ego.

Être dans le temps, vivre l’instant sans oublier qui vous êtes

La fracture du passé, la remémoration tournant à  l’obsession génèrent la dépression.

Avoir le contrôle de lui-même. – Le contrôle sur votre capacité à produire une surabondance de pensées se fera  en apprenant à vous méfier de cette part de vous-même, mauvaise conseillère.

Votre ego n’est pas celui que vous croyez !! : Le remède est de découvrir le côté léger dans lequel vous trouverez la part d’insouciance qui vous est nécessaire.

Les états dépressifs atteignent différents niveaux. Cet exercice convient aux phases débutantes d’un mal-être, lorsqu’il est encore temps de se prendre soi-même en charge. La frustration génère la peur  de rien, de tout, obstruant les portes de sortie.

Votre contrôle sur l’anxiété qui déjà vous étreint est de faire face à la situation et, surtout, de ne pas fuir. Le remède est de vous obliger à vous remuer, à tout bouger, à tout changer.

Un caractère timoré ou complexé, une grande timidité, empêche d’avancer et limite les chances de l’existence. La peur de l’inconnu, la peur de se retrouver face à l’autre. Vue sous cet angle, la peur donne tendance à agir d’une manière imprévisible, générant les emportements.

Votre contrôle sur l’inquiétude paralysante est la confiance en vous. Le remède est de vous concentrer sur votre but et non sur l’image que les autres semblent vous renvoyer.

« Ceux qui parlent ne savent pas; ceux qui savent ne parlent pas. » Lao-tseu.

« Soyez-vous même », voire même « ose être vous-même », bref « n’écoutez que vous même» : tels sont les mots d’ordre préférés de votre modernité, ressassés à l’envi par une suite infinie de slogans publicitaires pour qui être soi passe, à l’évidence, par l’achat de telle marque de chaussures ou la consommation de telle boisson gazeuse.

Être soi-même vous est donc présenté comme un impératif au sens propre, c’est-à-dire une injonction morale, un devoir et pour tout dire le premier de tous vos devoirs : ne vous souciez pas du qu’en-dira-t-on, ne vous laissez pas déterminer par la pression sociale, les normes, les règles, les habitudes; affirmez votre propre personnalité à la face du monde.yeux yin yang

L’hypocrisie est le premier de tous les vices, la sincérité la plus grande des vertus : soyez-vous même et acceptez l’autre tel qu’il est. Si tous se conformaient à cette double exigence, l’humanité serait enfin en paix et surtout satisfaite d’elle-même, ce qui est manifestement la clef du bonheur, si tant est que le remords, la honte et la mauvaise conscience ne se sont jamais signifiés comme les meilleurs moyens pour l’homme d’être heureux.

Soyez-vous même, le conseil serait fort bon, s’il n’était à y bien regarder quelque peu paradoxal : car enfin, quel sens y aurait-il à devoir être vous-même, précisément ?

Ce que vous êtes, vous l’êtes, en sorte que vous n’êtes pas à l’être: on ne peut vous commandez d’être que ce qu’à présent vous n’êtes pas, comme on ne saurait sans absurdité ordonner de se taire à celui qui fait déjà silence.

Sans doute alors faut-il en conclure qu’être soi-même ne peut avoir de valeur impérative que si celui que vous êtes maintenant n’est justement pas vous-même, en sorte que la question se divise : ce « vous » qu’à présent vous n’êtes pas, est-ce simplement parce que vous n’osez pas l’affirmer dans toute sa particularité, ou parce que vous ne l’êtes pas encore ?

« Le bonheur naît du malheur, le malheur est caché au sein du bonheur » Tao

Signification du Yin

Le Yin symbolise l’obscurité et tout ce qui est voilé. Il est concave et c’est lui qui accueille la vie. Il se caractérise par l’obscurité et le froid et représente le pouvoir de fertilité et productivité, la raison pour laquelle il symbolise la féminité.

La personnalité Yin

Les gens qui sont plus Yin que Yang sont les personnes réservées, timides et calmes. En général, c’est le type qui ne préfère pas se mettre en avant, qui n’a pas de tendances vers le changement et qui aime la vie et la chaleur familiale.

Signification du yang

Le Yang est le contradictoire du Yin, mais en même temps, c’est le côté qui lui rend complète. Le Yang signifie la luminosité, la rapidité et le côté dur qui manifeste la force accumulée et c’est celui qui est en activité constante, c’est pour cela que le Yang symbolise la masculinité.

La personnalité Yang

Une personne Yang est souvent plus ouverte, nerveuse et qui aime attirer l’attention et être toujours en avant. Parmi les caractéristiques de la personnalité Yang, on trouve l’amour de l’aventure, de défis et la chose la plus détestée c’est la routine. Le foyer est l’endroit de détente après la fatigue d’une longue journée. (Source Internet)

Harmonisez-vous et soyez humble, arpentez votre chemin et savourer chaque instant.

La Femme

 

  • La femme :

photo de cricri aurore 2Qu’importe son orientation, la femme est une femme et en cela, on se doit être attentif et la comprendre. Certains poètes (dont moi) disent que la femme est Muse, une inspiration, une énergie, un calme, une romance…

Pourquoi un module sur la femme ?

On dit que pour comprendre une femme, « il faut se lever tôt » – Je ne serai dire mais je pense plutôt qu’il ne faut pas hésiter à prendre du temps pour l’écouter et la comprendre. Un tel module permet de dessiner les courbes sans rien oublier, enfin la femme devient une approche qui peut servir à la fois à elle-même et aux hommes.

    La femme et la confiance

La femme éprouve beaucoup de difficultés à se fier à son propre jugement, alors qu’elle peut faire preuve d’une surprenante perspicacité à cause de ce manque qui la pousse souvent à tout examiner, à tout analyser et à percevoir des choses que les autres ne percevront pas.

Son manque de confiance l’invite à se protéger de tout ce qui, de son point de vue, sont perçus comme autant de dangers ou d’agressions potentiels.

Ce qui, aux yeux d’autrui, paraîtra sans importance revêtira pour elle un sens particulier à quoi elle donnera une attention parfois exagérée. Elle se perdra bien souvent dans des détails qui lui feront perdre toute perspective générale de la situation.

Comment en effet construire une vie heureuse et épanouissante lorsque l’on n’a pas confiance en soi ? Comment réussir sa vie, dans tous les sens du terme, lorsque le doute de soi règne en maître et que la vie est dirigée par les « instances négatives » ?

Difficile en effet mais rien n’étant immuable en ce monde, pas même le manque de confiance en soi, il est possible avec un peu de bonne volonté appuyée par une ferme décision de se libérer de ce manque et les moyens appropriés de remédier à ce terrible problème.

Certaines femmes :

Ont besoin de l’autre pour avoir confiance en Soi. – Est-ce normal ? « Je ne pense pas »… Elle doit se rassurer, établir un chemin… La personne qui manque de confiance en soi est comme un pauvre qui réclame de la nourriture alors qu’il est assis sur une salle rempli d’or.

On pourrait bien sûr s’attacher aux raisons qui ont amené la femme vers ce manque de confiance en elle, mais il me semble plus habile et bien plus efficace d’aider la femme à se rendre compte de ses richesses personnelles de manière à ce qu’elle perde toutes raisons de ne pas s’accorder à elle-même cette saine confiance en elle.

La femme doit apprendre à s’aimer :

« L’image que vous avez de vous commence d’abord par le corps. Vous ne communiquez pas avec les autres seulement avec votre voix mais aussi avec votre corps. Sans le savoir, vous envoyez aux autres quantités d’informations qui passent pour la plupart du temps sous le seuil de la conscience mais qui néanmoins influencent votre vis-à-vis dans sa propre attitude. »

Se Tenir :

Vos tensions, vos peurs, vos émotions, même si vous les réprimez, s’expriment à travers toutes vos mimiques, vos tensions et vos postures, et c’est bien connu « rien ne se voit plus que ce que l’on cherche à masquer ».

Votre vis-à-vis même s’il n’en est pas conscient lui-même capte toutes ces informations que vous-même inconsciemment vous lui transmettez. Vos échanges avec les autres ne sont pas seulement conscients mais aussi pour une grande par très inconscients. – Vous devez être en harmonie avec vous même

La femme et la beauté :

Certaines femmes s’inquiètent de la façon dont l’égalité entre les femmes et les hommes, la condition féminine en général (injustices, inégalités et violences) sont traitées dans les médias et dans la vie de tous les jours. Elles s’interrogent aussi sur les représentations de la femme et les stéréotypes que l’on peut y trouver.

La femme est constante recherche de son bien-être, du regard qu’on peut poser sur elle, sur son aspect extérieur et intérieur, …

L’aspect extérieur : « Dit moi que je suis … »

L’obligation de minceur qui n’a cessé de s’imposer de plus en plus impérativement au fil du siècle. Elle demeure, obstinément, envers et contre toutes les tentatives de protestation, pas seulement c’est aussi une frustration, les magazines, la télévision, son ami, son amant, tous responsable du regard qu’elle peut poser sur elle,  le seul critère incontournable de beauté, la seule preuve absolue de féminité ? – Peut-on être certain de cela ?

La tendance actuelle est de rester naturelle. « C’est mon idée, …! » Du moins, faut-il avoir le look « nature », sans pour autant se débarrasser de tous les produits de soins et maquillage. La beauté naturelle, due à son patrimoine génétique, doit être aidée par les produits cosmétiques.

karine ska 7Le miroir est devenu un ami ou un simple reflet ?Comment le naturel peut-il souffrir les artifices ?

Tout l’art du maquillage consiste justement à être maquillé sans que cela se voit, rester simple tout en paraissant être une reine de beauté.

Que dit le prophète : Khalil GIBRAN, à ce sujet : « Et un poète dit, Parle-nous de la Beauté.

Et il répondit :

Où chercherez-vous la beauté et comment la trouverez-vous, si elle n’est elle-même votre chemin et votre guide ? Et comment parlerez-vous d’elle, si elle n’est le fil qui tisse vos paroles ?

Les affligés et les stigmatisés disent, « La beauté est bonne et douce.

Comme une jeune mère intimidée par sa propre gloire, elle passe parmi nous. »

Et les passionnés disent, « Non, la beauté procède de la puissance et de la terreur.

Comme la tempête elle secoue la terre sous nos pieds, et le ciel au-dessus de nos têtes. »

Et les fatigués et les las disent, « La beauté est faite de doux murmures. Elle parle en notre esprit.

Sa voix cède à nos silences, comme une lumière à peine visible qui vacille dans la peur de l’ombre… »

Alors, si nous revenons à nos petits moutons !! La femme se pose cette question à son levé : « comment va-t-elle paraître ? – Est-ce aussi important ?

Elle crée son propre modèle, reflet de sa personnalité, a un regard bienveillant sur elle-même,… Son aspect deviendra le reflet de son âme du moment.

Comment peut-elle paraître comme une véritable émotion ? Sera-t-elle comme une magnifique rose ou une vision d’elle-même ? Naturelle ou sophistiquée ? Maquillée ou élancée ?

Agir pour faire durer sa beauté. Être en accord avec soi-même : image de soi et âge ressenti.

Merci à Karine ska et Karine Sylvain.

Le Tao du secret

Le secret

karine ska 5L’envie est née sous la forme du désir… Quel est votre doux secret ? Les mots qui vont suivre vont tenter de répondre aux questions que vous vous posez…

Les mots phares :

La complicité, la fusion, la séduction : – Longtemps, la recherche de la Quintessence des sens. Une satisfaction sexuelle ne fût pas à l’ordre du jour de l’équilibre des couples, de la relation.

La sensualité et la sexualité ne sont pas liées à ce qui se passe exclusivement au lit, elle dépend de la vision que l’on porte sur Soi, du regard de l’autre, de l’imagination, de la compréhension dans le couple, du contexte social, de ce qui se passe dans votre travail… – La gestion de votre stress.

Il est normal de vous pencher sur ces différents facteurs et de tenter d’analyser, comprendre leur influence de votre satisfaction actuelle. – L’idéal du paradis des sens est souvent imaginé. Parvenir à la Quintessence des sens malgré l’âge, le temps qui passe, la relation au long cours, s’appuie sur la conquête du présent de l’émerveillement renouvelé, le plaisir gagné avec la maturité.

Vivre l’instant présent – Le coach séduction vous indiquera ceci : Quelle votre tranquillité à accueillir votre plaisir ? Vivre ici et maintenant est plus passionnant que regretter la passé ou remettre la jouissance à demain. – Le coach en Harmonie (Tao) vous expliquera ceci : L’émotion est votre horizon, vivre la créativité de ses sens, en pensant à Soi, pour Soi, en Soi… – L’imagination dépend de la fréquence et de l’intensité de votre réalité…

L’imagination : – Le Fantasme

Le fantasme appartient à un univers étrange autour duquel vous cessez de tourner, entre la séduction, attirance et répulsion. Se connaître soi-même est primordial. N’ayez point peur de vous mettre face à un miroir. – Expérimenter des rôles qui ne vous ont pas habituels, travailler votre imagination, soyez attentif (ve) à ce que l’autre vous dit…

Se connaître : L’engagement des sens est un pur secret, les médecins, sexologues le nomme : La masturbation. – Pensez-vous que vous vous connaissez mieux que personne ? Que vous êtes seul capable de vous procurer du plaisir ? Connaissez-vous votre liberté de vos sens ?

« Le plaisir “masturbatoire” ne rend pas compte de la capacité à s’abandonner aux caresses d’un homme. Il est différent de jouir de soi et de jouir de l’autre, de savoir-faire avec soi et de savoir-faire avec l’autre. La rencontre est faite d’émotions. Plus qu’une simple excitation de terminaisons nerveuses, c’est bien de cela que se nourrissent la jouissance et l’orgasme. » Psychologies Magazine

Le désir :

Le désir c’est le moteur de la sexualité. Sans lui, les câlins se transforment vite en obligation conjugale, sans sensations ni émotions. D’où vient-il ? Comment se manifeste-t-il, en particulier chez les Muses ? – Celles-ci ont des difficultés à dissocier sexualité et sentiments. Elles ont généralement besoin d’être amoureuse pour avoir envie de faire l’amourfemme ombre

Vous êtes très sensibles à l’environnement et l’atmosphère : Vous avez besoin de vous sentir détendues, zen et l’esprit libre pour avoir envie. Un cadre romantique est souvent très apprécié !

Pour éprouver du désir, il faut des conditions qui s’y prêtent. Pour certaines femmes, il s’agira de trouver leur homme beau et séduisant, pour d’autres de se sentir belles, ou encore de se sentir aimées. Elles ont besoin de sentir différentes et exceptionnelles.

Osez dire vos émotions : – La plupart des femmes sont extrêmement sensibles aux paroles d’amour, de tendresses qui sont pour elles un puissant déclencheur de désir dans un climat de tendresse.

Eviter la frustration

Vous êtes conscient de rencontrer quelques difficultés sexuelles, sachez qu’après les avoir réglées, vous allez logiquement retrouver des envies sexuelles bien plus importantes.- Toutefois, vous pouvez également manquer de désirs sexuels, sans pour cela avoir déjà constaté des difficultés évidentes : il en est d’ailleurs, fréquemment ainsi et dans ce cas le phénomène semble parfaitement incompréhensible.

La peur de faire l’amour :

Souffrez-vous de dépression ? Cette gêne diminue le désir sexuel. Dans ce cas, il faut prendre soin de vous, à l’aide d’exercice de respiration, de ballade, … et, idéalement, aussi par la psychothérapie et l’exercice physique. – Peut-être une fatigue chronique importante est-elle aussi en cause ? Car elle a le même effet sur la libido que la dépression. Ainsi, les jeunes femmes qui ont plusieurs enfants en bas âge sont souvent épuisées… et peu «désirantes».

Pour cela, il faut être attentif (ve) et savoir s’écouter. Laissez vos imaginations venir frôler les tentations… Posez-vous des questions sur votre couple

Éprouvez-vous du ressentiment pour votre mari ?  Eprouvez-vous des sensations pour votre relation ? Avez-vous peur de rencontrer celui, celle ? – C’est une cause très fréquente de baisse du désir sexuel. Il existe une compétition entre les sentiments. Si votre ressentiment est plus fort que votre désir, il risque de l’étouffer peu à peu… Le remède, c’est alors de crever l’abcès, qui est parfois ancien et profond.

 

Dans le Tao de la séduction, l’un des grands piliers du Tao, c’est tout simplement l’art d’aimer du Tao.

Pourquoi ? Car pour le Tao, il faut d’abord s’aimer avant d’entreprendre la séduction.

Voici ce chapitre, sur ce sujet qui risquerait fort bien, de vous faire rougir….

Le Tao et l’art d’aimer

« Puisque tout le monde recherche l’épanouissement affectif et sexuel, découvrez les bienfaits du tao et son énergie vibratoire pour une vie sensuelle sans limites »
Le secret si peu dévoilé :

Le taoïsme est une philosophie, un mode de vie permettant de découvrir les valeurs essentielles de la vie : l’homme centré sur lui-même peut trouver un équilibre parfait entre l’harmonie et l’immortalité. Les taoïstes, dans leur recherche de longévité et d’immortalité, ont développé des techniques énergétiques comme le qi gong, les massages, la photo de cricri aurorerespiration, la méditation… Ils se sont également penchés sur l’application de ces techniques au domaine de la sexualité.
Le tao de la sexualité est la transformation de l’énergie sexuelle. Mais attention, l’utilisation de ces techniques dans l’unique but de développer les performances sexuelles risque de décevoir certains, car ces techniques font partie d’une philosophie globale – une véritable spiritualité du corps.
Nous transformons notre énergie sexuelle en énergie vitale et en énergie spirituelle et nous modifions ainsi notre vie de tous les jours.
Ne souriez pas !! C’est tout le sens de notre existence ?

Comment pratique-t-on ?

Concrètement, il s’agit d’apprendre à libérer, à cultiver et à recycler l’énergie et la force des ovaires pour les femmes, et la force du sperme pour les hommes.
L’acte sexuel taoïste est un acte énergétique. Il faut que les deux partenaires se conviennent, que leurs énergies s’attirent. Cela permet d’accéder à un niveau d’énergie si important que après l’acte les deux partenaires vivent cette sensation de plénitude.
Bien sûr, le sentiment amoureux et le respect sont essentiels pour dépasser le coté brut et lourd de l’énergie sexuelle. Sans cet équilibre émotionnel qu’apporte le sentiment amoureux, la sensation purement énergétique peut amener des perturbations physiologiques.
Osez !!

Pas un simple massage, mais des caresses qui vous mettent dans un état de détente, d’excitation en vous offrant des moments câlins uniques et enivrants. Associé à une bonne huile de massage parfumée, et pourquoi pas comestible… ce massage vous aidera à partager avec le partenaire vos désirs et des sensations fortes dans une ambiance relaxante, sexy et érotique.

La femme et l’envie d’enfant ?

Un sujet qui prête à sourire mais pour certain couple, c’est un sujet important. Comment, le Tao y répond

Quelques gestes pratiques !
Pour stimuler la fonction hormonale, massez-vous ou mieux, faites-vous masser le bas du dos, le cou et spécialement les lombaires avec de l’huile essentielle d’Ylang Ylang à raison de 3 gouttes d’huile essentielle pour 30 gouttes d’huile végétale (noyau d’abricot, noisette, …). Vous pouvez également utiliser ce mélange sur la nuque et la plante des pieds. Le parfum d’Ylang ylang est très floral, suave, très doux, favorise la relaxation tout en captivant le désir.

 

Photo : Christophe Le BIHAN (photo de Karine Ska) merci beaucoup à vous…