Rencontre Internet

La société de ce jour, ne permet plus vraiment la rencontre de l’autre ? Que s’est-il passé pour que l’être humain en arrive là ? 

Ce n’est pas le sujet mais c’est une question qu’on doit se poser…

Notre attente est devenu différente, certaines femmes sont devenues inaccessible, certains hommes sont devenues des coureurs ; certaines femmes ont peu confiance en elle et en deviennent incompréhensible, certains hommes se basent trop sur la perfection et les formes…

La rencontre de l’autre ne peut se faire si on ne s’est pas rencontré !!

Prendre le temps de savourer l’instant présent et imaginer le lendemain en vivant chaque seconde.

Aujourd’hui, la rencontre est devenue différente, superficielle. Aborder est devenu un vrai parcourt du combattant !! Comment puis-je lui dire qu’il ou elle me plaît ? Est-ce que son physique qui me touche ? – Je n’ai pas envie de vous décevoir mais malheureusement que voulez-vous que cela soit d’autre ? « La beauté finit en laideur, le destin de la jeunesse est d’être flétrie, la vie n’est qu’un lent pourrissement, nous mourons chaque jour. La beauté est à fleur de peau, mais la laideur va jusqu’à l’os. » (Lao Tseu)

La rencontre Internet est devenue un moyen différent de se connaître derrière un écran. Est-ce le seul moyen ? Pour l’instant, on a rien inventé d’autre… Peut-être, quand un jour, on s’intéressera à autre chose que l’apparence.

La rencontre Internet et le profil ?

« Ne jamais parler de soi aux autres et leur parler toujours d’eux-mêmes, c’est tout l’art de plaire. Chacun le sait et tout le monde l’oubli » (Les frères GONCOURT) – Mais encore … « C’est une illusion dangereuse que de croire que l’on peut publier sans recevoir, écrire sans lire, parler sans écouter, produire sans se nourrir, donner de soi sans se refaire » (Charles PEGUY)

Bon, on n’avance guère !! Certains mettront une page blanche, pensant que l’autre sera assez curieux pour aller chercher (c’est un choix peut judicieux mais bon, tout dépend de ce que l’on recherche vraiment)- Définir avant sa véritable RECHERCHE c’est comprendre qu’il faut faire : un bilan de Soi-même. « Si vous souffrez c’est vous, si vous êtes heureux c’est vous, si vous vous sentez chanceux c’est vous. Personne n’est responsable de comment vous vous sentez, c’est seulement vous et personne d’autre que vous. Vous êtes l’enfer et le ciel aussi » (Osho)

Le profil doit-être votre humble reflet, tout simplement. Un regard sur vous-même. Sur ce que vous désirez être, ce que vous désirez être avec lui, avec elle, ce que vous désirez sentir à travers votre être… Être !

La rencontre Internet et la photo de Soi ?

Certaines personnes se mettent en avant comme un flot d’information : Tu as vu comme je suis riche, tu as vu comme ma nuisette me va bien ? Tu as vu mes muscles et mes lunettes de soleil ? Tu vois au loin là … Nan !! Rapproche toi, toujours pas ? As-tu vu ma culotte, ma poitrine ? Mon maillot de bain me dessine bien, tu ne trouves pas … « Puisque la beauté est rencontre, toujours inattendue, toujours inespérée, seul le regard attentif peut lui conférer étonnement, émerveillement, émotion, jamais identiques. » (François CHENG)

Voyez-vous tout dépend ce que l’on recherche vraiment ?  Certains aspects sont déroutants et le pire c’est les contradictions… Comment ne pas recevoir des messages sexuels, si  vos tenues sont trop osées ? Comment rencontrer si on se cache au loin ? Croyez-vous que cela soit votre véritable reflet  ou vous ne connaissez pas la raison de votre présence ?

« La beauté n’est pas cette forme seulement extérieure, fixée une fois pour toutes, qu’on peut à sa guise poser sur une étagère comme une statuette. La vraie beauté est élan même vers la beauté, fontaine à la fois visible et invisible, qui jaillit à chaque instant depuis la profondeur des êtres en présence. Puisque la beauté est rencontre, toujours inattendue, toujours inespérée, seul le regard attentif peut lui conférer étonnement, émerveillement, émotion, jamais identiques » (François CHENG)

Un avis extérieur sur ce sujet : « … je suis certaine que pour que cette rencontre se fasse, il faut avoir travaillé sur son propre chemin et savoir écouter le soi intérieur. Beaucoup passe à côté de leur flamme jumelle parce qu’ils ne prennent pas le temps de bien regarder, la vision va plus loin que le regard nous porte. Tu peux te promener dans un champ sans t’apercevoir qu’il y a une fleur sauvage qui pousse et qui est unique. Tu peux marcher sans regarder les nuages qui te montrent une forme qui te ferait palpiter le cœur, tu peux marcher sans voir cette plaque dégoût non fermée et qui va te faire chuter... » « Crois-tu que tes amours passées t’ont appris à mieux aimer ? – elles m’ont appris à savoir ce que je désire. Pour pouvoir me donner complètement à lui, j’ai dû oublier les cicatrices que d’autres hommes avaient laissées. (Le zahir) » Paulo COELHO (Approche de L.)- Je suis d’accord, il est bon de prendre le temps d’observer…

Il y a une réponse à cela, selon le Tao : Il est bon d’être Soi !! Si vous êtes là pour montrer cette partie de vous-même peut-être que le chemin qui vous inspire n’est pas celui que vous souhaitez réellement.

Certaines femmes me murmurent qu’elles sont obligées de montrer leur atout pour séduire. Que puis-je leur répondre ? La suggestion est bien plus intrigante que tout montrer, ne croyez-vous pas ?

La rencontre Internet, salle de rencontre (soirée célibataire), « La rencontre n’est un chemin de Soi »(Eddy – Coach Tao).

Conclusion, il est bon de savoir : la rencontre de demain doit être de deux âmes avant d’être de deux corps. Et  « Le Soi n’est pas un chemin qu’on arpente avec des artifices mais avec son âme... » (Coach Tao)

Cet article n’a pas la prétention de répondre à cette rencontre qui reste un vaste sujet, mais vous apporter des clefs sur ce que vous ferez de votre rencontre.

Tentation

Karine skaIl est dit ceci dans les couloirs des poètes : «  On peut admirer sans pour autant toucher, on peut observer sans pour autant consommer, on peut voir sans pour autant désirer… » La tentation est une faiblesse ou un art divin, une peur ou une épreuve, …

Si l’homme est en couple doit-il être tenté par une autre ou un autre ? Est-ce cela sa vraie nature ? Sommes-nous tous condamnés à être ainsi ? Des Parias d’une société qui se dit être exemplaire. Quel est l’exemple qu’il faut suivre ? Quand le Roi Salomon disait ainsi qu’on ne peut aimer deux personnes à la fois ! De quel amour nous parlait-il ?

Si on voit une photo qui nous suggère une belle femme nue, ou un homme bien sculpté, a-t-on le droit de le désirer ou de la dévorer ? Partir dans des songes et être un instant ailleurs et si notre cœur est pris… Comment cela peut être interpréter ?

Le jugement de l’autre peut être hâtif et parfois imprudent et pourtant si le miroir de la réalité est en face de nous, on s’aperçoit que nous sommes faibles devant la vie…« Une forte averse nocturne. Réveille les amants, inonde la vallée » – La sexualité est un reflet exact de la part la plus profonde de notre personnalité, et nous devons nous assurer de la pureté de son expression. Deng MING-DAO

Le doute :

Je fais un régime et je suis tenté par un délicieux restaurant !! Ahhh C’est terrible comme pensée !! Une autre – Je viens de me marier et dans la salle une autre ou un autre vient bousculer mon cœur, ahhh. Le doute ne doit pas vous envahir sinon vous serez envahi à chaque instant et la vie risquerait de vous paraître bien longue…

Certaines personnes parleront de fantasme, juste cela… « J’ai rêvé d’un autre. Est-ce mal » s’exclame-t-elle à son psy ? –(ou inversement) … -La vie nous transporte et nous donne parfois des choses que nous aimerions bien vivre et cela doit peut être dire que vous êtes dans le désir ou dans l’attente de …Cette manifestation doit être comprise et accepter en tant que telle.

Peut-on répondre à tout ? – Non, mais on peut apporter une approche qui nous permettra d’avancer.

Etre tenté :

La tentation de l’autre est une faiblesse de la chair ? Expliqué par un livre de chevet… Mais, encore…- La tentation doit-elle être résumée juste par un raccourci aussi grossier ? Je ne crois pas…  « Le manque » peut-être la réponse ou l’une des réponses… – Il n’y a rien de sorcier si vous êtes contenté par la nourriture, auriez-vous faim ? Si vous êtes heureux (se) en amour, iriez-vous chercher ailleurs ?

Mais parfois la vie nous inflige de la beauté, faut-il resté aveugle pour ne pas la voir. Ou parlons-nous de convoitise ? – Il est clair que l’homme autant que la femme d’ailleurs, est un animal et il devrait parfois se restreindre… – Il (elle) se doit être égale à eux même et retentir comme une seule croyance, celle ou celui qui a été séduit (e) … Ainsi va la fidélité…-La facilité peut paraître rustre mais aussi un vrai parcourt de combattant… – La vie ne peut être facile et les tentations nombreuses, si vous êtes heureux en couple, cela ne peut arriver, si une seule porte reste ouverte par le doute et la frustration, … L’idéal n’est plus…

femme ombreLa convoitise : Est-ce de la tentation ?

« Tu ne convoiteras pas la femme de ton voisin » … – Mais, si elle est séduisante et malheureuse – Doit-on passer devant-elle sans rien éprouver ? Cruelle question !! Comprendre est la seule réponse qui pourra être apporté sur cet article. Comprendre le cheminement, comprendre l’impensable, comprendre pour apporter un ou plusieurs chemins de réponses.

Comprendre le cheminement = Remise en question. Si vous êtes tenté par autrui ou par autre chose ? Etablir un cheminement permet d’analyser et de se comprendre.

Imaginez ! Vous êtes timide et vous êtes tenté par un chant ? Chanter en public… -Faut-il le faire ? Je pense que « oui »… Afin d’éviter toute frustration. Le courage et l’envie peut être un bon moteur à cette tentation… L’envie, … est une tentation, si vous succombez à une envie c’est que vous avez tenté en amont…

« Puis-je être tenté de l’embrasser » succomba le poète, « elle si délicieuse, si fragile, de son regard m’envouta, puis-je succomber comme une gourmandise ? Mon dieu, ceci serait un effroi… Reine de la beauté, je ne serai pas son roi…Amour interdit, amour qu’on murmurait d’ici-bas…Sa courbe me délecterait, ses seins deviendraient un poison pour mes yeux, aveugle de ne pas la regarder, écrivain je la conterai…- Puis-je succomber ? » – Coach Tao

Personne n’est incapable de connaître une vérité supérieure. La concentration, l’énergie et la pensée sont dispersées, on ne peut sortir de l’ignorance. Avez-vous besoin d’un maître pour vous accompagner dans cette lutte pour accéder à la vérité ? Deng MING-DAO

La tentation « bonne ou mauvaise » est un baromètre pour savoir ce qui nous anime, il est bon de se poser la question si cela ne transgresse pas toutes les règles du respect d’autrui. Et surtout les vôtres. Est-il bon de se laisser tenter ? Seul vous pourrait répondre à cette question, … Je n’ai glissé qu’une approche…

 

Merci pour les photos : Florence Zumba, Karine Sylvain et Aurore

Célibat

photo de christine germain 2Certains vous diront qu’ils sont Célibataire par choix – Surement une peur de s’investir ou de perdre une liberté enfin trouver. D’autres, vous diront qu’ils cherchent en vain leurs princes ou princesses charmants, charmantes mais le château est bien loin et le chemin semé t’embûches et de tentation diverses, d’autres enfin pensent que le premier crapaud est forcément le bon, ou la grenouille d’un baiser s’élèvera… Ne croyez en rien que cela sort de l’imaginaire… C’est une quête et on est au croisé des chemins…

La peur d’aimer est une peur immuable et ceci tant que vous resterez dans l’idée que la vie doit être ainsi. Si vous ne prenez pas le temps de vous rencontrer, afin, je vous dirai de  SAVOIR qui vous êtes et ce que vous désirez réellement alors… – Le monde du célibat restera votre demeure et vous en perdrez la clef.

Investir :

La construction d’un chemin n’est pas vain, vous devrez connaître (vous connaître, vous entendre et vous écouter) …- Connaître ce qui vous anime et par quel chemin, vous avez déjà arpenté.

Si vos histoires sont chaotiques, vous devrez les comprendre, les savourer et en tirer la leçon pour enfin faire le deuil. – Il est important de faire cela pour confronter son cœur à une autre âme.

« L’esprit du Maître est comme un miroir : Il renvoie mais n’accumule pas, ne contient rien, n’exclut rien, et réfléchit les choses exactement telles qu’elles sont. Ainsi a-t-il ce qu’il veut et ne veut-il que ce qu’il a. » Tchouang-Tseu

Le miroir est votre propre reflet, et vous devez savoir ce que vous êtes et ne pas vous cachez derrière une image qui n’est pas la vôtre.

Certains hommes diront que s’ ils ont quitté leurs femmes, c’est parce qu’elles avaient manqué de séduction et de sensualité, trop préoccupé par les enfants et pas assez à eux. – Comment comprendre cela ? Est-ce juste ?

La question qu’on peut aussi se poser : C’est qu’a-t-il fait pour changer les choses ? Voulait-il la remplacer comme lui préparer un repas, s’occuper des enfants et enfin lui laisser du temps de repos afin de se consacrer qu’à lui ? Ce n’est pas aussi simple car chaque histoire possède une réponse et faire une généralité, serait une grossière erreur et pourtant je vais tenter de vous donner des approches…

S’il faisait cela, certaines continueront à être distantes. Ce qu’il faut à ce moment c’est percer à jour leur manque de confiance en elle, leur redonner le goût de s’aimer et de plaire… – photo de karine sylvain 4Vous avez entendu les séances de RELOOKING, mais il ne faudra pas s’arrêter là bêtement… Mais, allez plus loin percer à jour ce qu’il a retient et de véritablement l’accompagner.

« Subjugué et ne rien montrer, apercevoir et ne rien voir, scintillé et ne pas briller » ceci est une vertu de la séduction dont je ne pourrais vous révéler le secret (pour cela, il faudra me rencontrer) mais sachez que la romance n’est pas que des vers de poésie, mais le symbole d’un amour perdu dont vous devriez à deux trouver.

Pour répondre à la question : Est-ce juste de partir parce qu’elle est éloignée ? Non, mais essayer de lui apporter une oreille afin de l’écouter peut désamorcer une séparation inévitable.

Est-ce que cela peut en découler à une infidélité ? « Oui » pour les mêmes raisons, la femme comme l’homme a besoin de sentir « aimer » d’être important (e), partager une sensualité, les sens, la velouté, le désir…

Comment se relever après cela ? – SE REMETTTRE EN QUESTION, la prise de conscience permet de se poser les bonnes questions.

Peut-on être célibataire par choix ? « Oui » Là, aussi chaque histoire est différente mais si je veux vous apportez une approche, je serai tenté de vous répondre : C’est souvent lié à une souffrance et à un manque de confiance en l’autre donc à l’amour. Aimant la liberté et l’envie de ne plus partager le même lit chaque matin, mais de temps en temps « Batifoler »…

Est-ce bon de faire cela, il y a-t-il un risque de se perdre ? La quête, vous en souvenez !! Au début de cet article, n’est pas la croisé des chemins, c’est à vous de savoir répondre à cette question. Mais, effectivement, il y a un risque que vous ne puissiez plus savoir qui vous êtes et que vous puissiez rester dans l’incompréhension donc dans une certaine souffrance… « Est-ce votre idéale ? »

« Le Maître maintient son équilibre quel que soit l’opposé dans lequel il entre. Il laisse les choses poursuivre leurs mutations et demeure concentré sur ce qui est réel. Il est comme l’océan : Bien qu’il ait des vagues en surface, dans ses profondeurs le calme est parfait » Tchouang-TSEU

photo de aurore 10Maintenir son EQUILIBRE : Être en Harmonie. Pour rester sur votre chemin, votre quête, vous devez SAVOIR quel est votre idéale ? Pas celui que voudrait vos parents, pas celui des amies, amis, mais le vôtre… Et portez aux regards et soyez-en fier !

La peur immuable : Soyez certain que vous n’êtes pas le/la seul (e) dans ce cas et vous devrez y sortir pour être vous. , les éloges éternels du Tao à la liberté de devenir soi, par soi, pour soi, en soi. Est l’ultime réponse pour avancer sereinement.

Être célibataire n’est pas une fatalité… Vous devriez comprendre cela afin de commencer à écrire votre livre, votre histoire…

 

Merci pour les photos : Christine GERMAIN, Karine SYLVAIN et Aurore…

Photo de Corinne Vagner Marin (merci encore)…

 

L’homme

mes filles et 40 ans de Christel 018L’homme est-il un gentleman ?

Comment peut-on « Aimer » un homme ? Certaines femmes se posent cette question ? Ne faudrait-il pas se demander : Comment le comprendre ? – Entre hommes et femmes, plus rien n’est simple. Elles disent « lâcheté », « peur de l’engagement ». Ils répondent « frustration », « prise de pouvoir », « complexité ». Ils ne se comprennent plus, mais s’écoutent-ils vraiment ?

Le comprendre :

Un homme compris est un homme conquis. – Les hommes n’aiment pas avouer qu’ils ont besoin d’être compris, évidemment ce n’est pas assez « viril » comme sentiment. Mais soyez attentives, soyez patientes et vous verrez. Un homme a besoin de parler de son travail surtout quand ça ne va pas au bureau c’est un moyen pour lui de gérer les conflits.

Le miroir de lui-même :

Prenons un homme et une femme. Ils s’aiment. Mais qui aime qui ? L’homme aime la femme parce qu’elle lui renvoie une image de lui qu’il aime. Ce n’est pas l’autre que l’on aime mais soi au travers de l’autre. Egoïste ? Non ! Réciproquement la femme aimera l’autre en fonction de cette image qui lui plait à recevoir de l’homme. – S’écouter soi, ses envies par rapport à l’autre, se faire plaisir au travers de l’autre. A trop «se mettre à la place de l’autre», à chercher à comprendre comment va réagir l’autre, on en oublie le principal : soi. Soi et sa propre existence peuplée de désirs de l’autre. – Vous devez être vous-même…

L’homme blessé :

L’homme a plusieurs visages … – Il peut être distant, timide, romantique, curieux, beau parleur, … – L’homme a besoin de savoir ce qu’il est surtout quand il fût blessé. – Bien souvent, après une rupture douloureuse, un individu qui était prêt à tous les engagements (mariage, enfant, maison…) peut être transformé et n’aura alors plus aucune conviction sinon celle de ne plus vouloir rien construire.
Il faudra alors du temps pour que peut être un jour, cette confiance et ces envies réapparaissent.

La peur de l’engagement :clefs

L’homme célibataire a besoin de garder sa liberté.- Ce qui peut être troublant pour la femme et difficile à comprendre, c’est ce qu’elle a ressenti qui était bien réel voir même que l’autre avait aussi des sentiments mais l’angoisse de perdre sa liberté a été plus forte.

Plus ils sentent votre amour, des marques de tendresse (par exemple lui prendre la main en public), plus ils se sentent pris au piège et ne pensent qu’à couper court, même si au fond ils ont des sentiments naissants.

En fait, ce type d’hommes aimeraient bien s’engager mais finalement ils ont trop peur et s’arrangent pour tout saboter par exemple devenir odieux et se faire plaquer ou carrément disparaitre alors que tout allait bien.

Comment aimer un homme ?

Séduire un homme est facile, cependant il y a vraiment ou l’amour ne suffit pas. Les hommes aimant peut être tout un défi, bien sûr, parfois vous ne pouvez pas l’air de savoir ce qu’il faut faire. – Pour certaines femmes, tromper son mari ou son conjoint représente une passade ludique voire anodine.

Pour d’autres, c’est un dilemme, presqu’une torture et elles songent réellement à franchir le pas de l’interdit en risquant de rompre l’équilibre de leur vie de couple. Devenir une femme infidèle, la maîtresse d’un homme célibataire ou marié a de quoi éprouver le socle de votre vie conjugale.

L’homme  face à la Jalousie :

Possessives, soupçonneuses, inquisitrices, obsessionnelles… Les personnes jalouses font parfois vivre à leurs compagnons un véritable enfer, dont il est heureusement possible de sortir. – Ce genre de femmes vivent surtout un manque de confiance en elles, être ainsi n’est pas la solution. L’homme n’aime pas être surveillé. Si un homme est jaloux et possessif, c’est une relation souvent liée à son enfance, « souvent » car il peut aussi être craintif et ne pas savoir comment être simple et confiant en celle qu’il aime.

En couple :

C’est l’excuse la plus souvent avancée : l’homme se distraie d’un couple en crise, de difficultés avec sa partenaire en s’intéressant à d’autres femmes. S’il doute de l’amour qu’il lui porte, il essaiera parfois de « tester » la solidité de ses sentiments dans les bras d’une autre. Si à l’inverse, il ne se sent pas aimé, il peut tenter de faire valider son pouvoir de séduction par une autre.

L’infidélité :

Un homme peut vivre heureux en couple et amoureux mais devenir infidèle. Dans ce cas, c’est davantage par besoin de faire valider auprès des femmes son pouvoir de séduction et sa capacité à leur donner du plaisir. Cet homme-là a besoin de sentir qu’il plaît toujours autant et qu’il peut séduire quelqu’un d’autre que sa compagne… Faut-il pour autant de le juger ?

On parle souvent d’ « infidélité masculine », mais on devrait plutôt parler d’ « infidélités ». Car les raisons qui ont pu motiver l’infidélité d’un homme sont presque aussi nombreuses et variées que les hommes qui s’y laissent prendre. Une aventure d’un soir avec une inconnue n’est pas, pour un homme, du même acabit qu’une relation suivie avec une maîtresse pendant des dizaines d’années…

Le Tao dit que : L’homme se doit être SIMPLE, LUI-MEME, CONFIANT, et à l’écoute de lui-même. Il doit être en harmonie, il doit être aussi souple qu’une herbe et aussi dur qu’un rocher pour protéger celle qu’il aime.

l’âme soeur

L’âme sœur …

Parfois, on se met à la rechercher, parfois on croit vivre avec, parfois on se murmure qu’il/elle n’excite pas… – L’âme sœur ? Pur fiction, simple reflet … Comment répondre à cette question ?aurore 3

Répondez d’abord à cette question : Pourquoi le recherchez-vous ? Pour ne pas vivre seul (e), pour faire comme les autres, pour être heureux (se). – Êtes-vous dans le bonheur absolu ? Aie !! Je vous embête …

Eros, dieu de l’amour à envoyer Cupidon, pour vous décocher sa flèche ? A moins que vous ne soyez encore à la recherche de l’âme sœur ou en couple depuis quelque temps déjà ? Dans tous les cas, l’amour est au cœur de vos préoccupations…

La séduction est certes intéressante et nécessaire, cependant le but conscient ou inconscient est très souvent de trouver la personne qui vous aimera vraiment pour ce que vous êtes.

A vos cartes !! :

Pour trouver l’âme sœur, vous avez des sites de rencontres – Profils honnêtes ou simple mensonge, vous avez les sorties à apéro – Faut-il encore que la musique ne soit pas trop forte, vous avez la plage – simple gentlemen ou pur mort de faim, …

Cherchez l’amour pour pouvoir dire aux autres : J’ai trouvé !! Être un instant, un sourire. – L’amour n’a aucun sens que celui que vous lui donnez, allez creuser au fond de vous-même.

Etablissez un bilan de vous-même :

Inutile de se voiler la face, vous êtes loin des clichés : Mon prince charmant, ma princesse. Pour trouver l’amour, il va falloir se mettre un bon coup de fouet.

–        Bilan de sa vie passé – Capitale de savoir et de comprendre son cheminement

–        Se rencontrer – Savoir s’accorder du temps

–        Savoir ce qu’on cherche exactement – Relation sans lendemain ou relation durable

–        Rencontrer l’autre – Être à son écoute en reformulant (sans faire d’empathie)

–        Phase séduction pour Soi, par soi, en Soi

–        …

Prendre sa vie en main n’est pas chose simple, c’est pour cela, que je propose un suivi même à distance avec des modules adaptés. Créer un nouvel équilibre, suivre ses envies et ses besoins, mettre en harmonie sa vie au travail, amis, sorties, passions, sexualité et amour.

Être ouvert à soi-même :

Il est important de ne pas s’écouter et de s’entendre. – Connaître son passif avant de commencer toute histoire c’est primordial – Pourquoi ? Votre cœur a besoin de place pour aimer pleinement. Savoir panser ses plaies et comprendre la situation permet de mieux tourner la page. On ne remplace pas une personne par une autre : Ceci reste une erreur grossière et vous risquerez de le regretter par la suite. Accordez-vous du temps !

Envie de plaire :

Une société de consommation qui vous a encré dans la tête que vous devez rentrer dans des normes pour plaire. Vous devez avoir un profil type pour séduire en l’occurrence un profil de mannequin (pour vous mesdames) et quant aux hommes, il faut être musclé… – Les autres, me direz-vous ? – Eh ben… Silence. En cela, réside une erreur, restez-vous-même et plaisez-vous à vous-même.

Remplissez votre beauté d’âme de sincérité et sérénité et croyez-moi votre charme se lira à travers votre regard et votre état d’être. Ce qui est attirant en l’amour aussi et surtout le côté mystérieux et imprévisible. Les choses impossibles, c’est de croire à la femme parfaite ! A l’homme merveilleux. Paradoxalement pour trouver l’amour (le vrai) il faut réussir à se détacher de tous ses préjugés, de toutes ses normes.

aurore 2Garder le mystère :

Ne pas se livrer au premier rendez-vous ! – Sachez dévoiler progressivement votre être. Ne dites pas tout sur vous, laissez un peu de flou. Ecouter les projets, les envies, apprenez à le/la connaître, n’imaginez pas que vous allez l’emballer dans votre lit. Soyez patient (e) !

A travers le processus de séduction, il est dit que les hommes sont trop excessifs. – Soyez humble et gentleman – Fleurs, chocolats, cadeaux, mais pas dans l’excès. – Les femmes ont besoin de rêver, de féerie, d’imaginer donc n’inventez pas un rôle qui ne vous appartient pas.

Être Soi

L’Histoire de la Zen attitude :

automne rougeEst-ce un mythe ou une trouvaille des occidentaux ? Historiquement, on peut dire que le ZEN  est né en Chine au VIe siècle. Mais, on l’oublie souvent, sa véritable source remonte au Bouddha lui-même…

Esprit libre, environnement libre, dit l’une des plus célèbres maximes zen. Mais, l’inverse est tout juste, tant il est vrai que l’environnement influe de manière évidente.

Interrogations :

Pour un bon équilibre de Soi… – C’est cette interrogation qui est le point de départ, et non celle-ci : De quoi ai-je envie ? Pourquoi ? Parce que, dans ce cas, nous ne sommes plus maîtres de nos désirs.

L’authenticité :

« Tenez-vos engagements et montrez-vous comme vous êtes et vous vous sentirez invulnérable » Confucius

Montrez-vous tel que vous êtes. Au début, c’est un peu difficile, mais on s’y fait très bien et plus on progresse plus la sérénité s’accroît. – Ne cherchez pas à donner de vous, une autre image que ce que vous êtes vraiment. – Sachez partager vos idées et vos émotions, mais libérez-vous du besoin qu’on vous approuve ou qu’on vous admire.

La Quête du sage du Tao :

Cette quête est d’harmoniser, dans chacun de ses instants de vie, sa vie intérieure et tout ce qui l’entoure et, par-delà, avec le tout et le tout du tout. – Harmonie immédiate et parfaite, dans l’ici-et-maintenant. – Harmonie dans l’instant et l’harmonie de l’instant. Tentons d’expliciter. – Chaque instant doit être parfaitement harmonieux en lui-même, comme un joyau. Mais chaque instant doit aussi être parfaitement harmonieux avec tous les autres instants passés.

S’accomplir soi, en soi, et s’accomplir soi dans le tout. Deux facettes inséparables. – Invitation au dépassement, au détachement ainsi va la sagesse du Tao… – Harmonie intérieure, en Soi. Harmonie avec le tout d’autour de Soi. Harmonie entre l’en soi et l’autour de Soi, entre intérieur et extérieur.

Développement harmonieux : Accomplissement personnel, grandir, se déployer, s’épanouir. – Devenir esclave des autres, du paraître, du jugement et du regard de l’autre, c’est renoncer à son propre accomplissement. – Négliger l’extériorité : – C’est devenir esclave de ses caprices, de ses envies, de ses pulsions, c’est sombrer dans l’égotisme…

Celui qui possède le Tao ne veut être rien par lui-même ; il est un transmetteur, un traducteur, un révélateur. – La sagesse n’écrit pas par désir intérieur, mais pour répondre à un besoin extérieur, parce que le Tao l’exige, parce que la situation des hommes le réclame.

colibriLe style taoïste : – Naturel, spontanéité, simplicité, frugalité… – La sagesse du Tao, à l’instar de la philosophie grecque. – « Si un matin vous trouvez la voie, vous pouvez mourir content le soir même » Confucius

Prenez le temps de ressentir, soyez vous-même en chaque instant. – En reconnaissant les limites de votre temps, de votre énergie et de vos compétences, vous éviterez d’être emporté par une lame de fond contre laquelle il ne sert à rien de lutter, ou de faire croire à l’autre que vous avez un pouvoir supérieur à la réalité.

L’art d’être simple :

Prenez rendez-vous avec vous-même. Inscrivez votre prénom sur votre calendrier cette semaine et prenez au moins une heure pour faire tout ce dont vous aurez envie du moment qu’il ne s’agit ni de travail, ni de courses, ni de tâches domestiques routinières. – Accordez-vous le temps de souffler davantage entre vos différentes obligations. Au lieu de vous précipiter d’une activité à l’autre, aménagez-vous des temps d’évasion pour vous détendre et rassembler vos idées.

Simplifier : Rend plus créatif – Il peut vous paraître étrange de prévoir des périodes de temps non structuré dans votre emploi du temps, mais ce sont des ressources naturelles essentielles. Les artistes, les créatifs et les inventeurs le savent, l’inspiration surgit avec le temps libre.

Corps et émotions sont intimement liés. En travaillant avec la sagesse de votre corps, vous accédez à une meilleure compréhension de vous-même, vous apprenez de vos peurs non seulement sur les pistes de vie mais face aux défis quotidiens de l’existence. Prendre conscience, c’est prendre le pouvoir. En prêtant davantage attention à vos réactions et en mettant en œuvre les stratégies.

« Ne vous engagez dans l’action qu’avec un objectif défini. – Ne vous pressez pas, mais ne cessez pas de progresser jusqu’à l’objectif que vous vous êtes fixé. » Confucius

Compréhension

L’empathie est un leurre

bateau zenDifficile de commencer un titre ainsi, n’est-ce pas ? Il est temps selon moi de s’attaquer à un mythe. Quand vous regardez un journaliste qui interroge un député, il lui demande souvent de se mettre à la place de … 

L’empathie est prônée par de nombreux spécialistes de l’aide et de la communication. Pourtant, dans le même temps, ces mêmes professionnels de la communication invitent souvent à trouver la bonne distance, à ne pas trop s’impliquer, à ne pas mettre d’affectivité.

Ceci nous donne un ensemble d’informations ambiguës car contradictoires: « Se mettre à la place de l’autre génère forcément de l’affectivité ! Garder ses distances conduit forcément à ne pas comprendre l’autre. »

Cela produit des discours maladroits où l’on entend qu’il faut comprendre, écouter, humaniser (car on sent bien qu’il est urgent de progresser sur ce point) mais en même temps qu’il faut ne pas trop s’investir et garder ses distances (car il faut aussi prendre soin de soi, éviter le stress, l’attachement)

Tout cela est un peu vrai.. Et aussi, en même temps, très faux. Il s’agit de concepts mal précisés. Même de nombreux professionnels s’y embrouillent. Ils en ont certainement l’intuition mais cela reste confus et les ballotte dans une oscillation entre trop et trop peu » Indique un spécialiste

Pour vraiment comprendre l’autre

L’illusion du miroir

Écouter l’autre pour se mettre à sa place (tout en restant soi-même) est un leurre. Se mettre à la place de l’autre, ne peut permettre de le comprendre.

Cela fait penser à Narcisse qui, voyant son image se refléter dans la fontaine, croit voir une autre personne et en tombe amoureux. Puis, dans sa stupéfaction il en oublie même de boire et meurt de soif devant sa fontaine. Il fut alors transformé en la fleur « Narcisse » dont l’étymologie nous ramène au grec narké qui a donné narcose. La fleur était reconnue comme pouvant endormir même les divinités (Dictionnaire Larousse de la mythologie grecque et romaine de Joël Schmidt)

Celui qui s’adonne à l’empathie ne fait que du narcissisme relationnel. Croyant accéder à une compréhension de l’autre, il ne voit que lui-même… et encore! Il ne voit qu’une image erronée de lui-même. En effet, si plus tard il vit une situation équivalente à celle de son interlocuteur d’aujourd’hui, il vivra une expérience très différente de ce qu’il avait imaginé.

Plutôt s’ouvrir sans se mettre à la placeHuman head silhouette with focus on the brain

Se mettre à la place de l’autre est un « jeu » compliqué et dangereux. L’autre s’y sent incompris (ça peut même le rendre agressif… ou déprimé!). Quant à nous, nous croyons l’avoir compris et nous ne saisissons que de l’illusion… ce qui en découlera sera donc inadapté. En plus nous nous chargeons d’un poids qui ne nous appartient pas en tentant de « ressentir » ce que vit l’autre.

Nous pouvons faire beaucoup mieux en nous ouvrant simplement à notre interlocuteur.

Plutôt que de nous mettre à sa place, nous pouvons mettre du soin à l’entendre exprimer ce qu’il ressent, pense, ou vit à la place où il est. En laissant notre imaginaire et nos hypothèses de côté, nous pourrons mieux le comprendre. (Thierry TOURNEBISE)

Que dit : « Confucius » : Etre capable de méditer ses faiblesses pour s’efforcer courageusement de les corriger, tel est le courage véritable que recommandent Confucius et ses émules. Mettre son oreille à l’unisson, c’est entrer en résonance avec le monde et tous les humains qui le peuplent: c’est la compréhension et la tolérance parfaite.

Comprendre est un art, il implique une neutralité et une écoute sans jugement. En cela, engage  deux phases d’approche. Posez-vous cette simple question : « Êtes-vous en phase avec vous-même ? » Si « oui » gardez cette attitude de neutralité et essayer après une reformulation, de répondre en soumettant minimum deux approches afin de laisser la personne maître de son choix. Si « non » il ne faut pas hésiter à le dire et reporter l’échange.

Si vous souhaitez me rencontrer pour échanger sur ce domaine, n’hésitez pas.

Gestion du temps

 

Osez-vous créer autour de vous ?

couché de soleilLa réponse serait plutôt positive mais pour vous et votre partenaire de vie… La réponse paraît moins évidente. Créer, bâtir, imaginer, savourer, … Ne sont pas que des mots, sortis d’un livre. La réalité est de pouvoir les mettre en fonction pour voir la vie autrement.

La créativité est cette indispensable faculté qui permet de relever des défis dans de multiples circonstances. Chacun de vous est porteur cette ressource, peu l’exploitent et la développent totalement. Einstein avait coutume de dire que nous n’utilisons votre cerveau qu’à 10% de ses possibilités.

La créativité est sollicitée au quotidien dans de nombreuses situations. Dans votre vie personnelle et professionnelle, vous devez déployer des trésors d’ingéniosité et faire appel à la créativité dans la gestion du quotidien.

Votre vie professionnelle exige une mobilisation permanente en faveur de l’innovation. Il vous faut sans cesse élargir nos horizons, libérer votre esprit et remettre en question les certitudes acquises pour être toujours plus performants et plus novateurs. Tous ces défis nécessitent le déploiement d’une imagination suffisante pour mener à terme votre projet.

Soyez-vous-même :cricri et christel

Soyez curieux. Informez-vous sur divers sujets, lisez, voyagez, rencontrez des gens, goûtez des saveurs particulières. Toutes les sensations et informations nouvelles sont la source et les matériaux de la créativité.

Notez vos idées. Ayez toujours à portée de la main un cahier et un crayon pour consigner vos idées lorsqu’elles surgissent. Entourez-vous de personnes créatives. Leurs présences stimulent la réflexion.

Soyez réceptifs. Savez-vous imprégner de votre environnement. Mettez votre faculté de jugement en veilleuse, quelquefois, elle est un frein à la fécondité. Soyez neutre et vous-même. Développez vos capacités d’écoute. C’est cette qualité d’écoute particulière qui vous permettra de recueillir un maximum d’informations pour éveiller votre imaginaire.

Travaillez son imagination :

Dans un couple, la routine est parfois la cause de séparation, comment éviter cela ?

Simple ? « Ce n’est pas aussi simple que cela ! Tout d’abord, vous devez reconstruire votre espace-temps ensuite gérer le temps que vous allez allouer pour vous-même et pour l’autre et votre travail… pas simple, vous voyez ? Et pourtant… »

Le Temps :

Sur un carnet de bord, note les bonnes raisons de ne pas te culpabiliser par rapport au temps. Gardez votre carnet de bord en permanence, et sortez le dès que le besoin s’en fait ressentir :

1)      Déterminez vos objectifs « Vos quêtes »

2)      Programmez vos journées quand il le faut

3)      Evaluez le temps

4)      Prenez du temps pour vous

5)      Cessez de vous sentir coupable…

Le temps est votre contexte de vie, au même titre que votre environnement. Parce que le temps fait partie de vous autant que vous faîtes partie de lui. C’est pourquoi nombre de personnes qui pratiquent régulièrement des sports et techniques anti-stress –Tai-Chi, Yoga, Qi Gong, Gymnastique douce, alimentation équilibrée, …

L’importance : Faire un travail sur Soi en utilisant des techniques de bien-être. (Gestion du temps)

Déterminez vos objectifs : Mettez par écrit vos objectifs, même si vous doutez de pouvoir les réaliser. Soyez honnête avec vous-même : Si vous vous fixez des buts qui vont à l’encontre de vos désirs authentiques, vous courrez à l’échec. Commencez par vous fixer des objectifs proches dans le temps.

Programmez vos journées quand il le faut : Achetez un agenda (si vous en possédez pas) Dans le cadre des activités spécifique liées à vos objectifs, n’hésitez pas de consacrer un peu de temps pour vous. Entraînez-vous à ne noter que les rendez-vous importants. Cessez de vivre dans le stress, la précipitation, … Prenez le temps de bien faire ce que vous voulez vraiment faire. Nul besoin de public pour vous rassurez si c’est bien ou non (soit sûr de vous)

Evaluez le temps : « Avez-vous eu le temps de… », « Vous n’avez pas assez de temps pour … »,… Dans chacune de vos activités, évaluez le temps imparti en vous posant ces deux questions : a) Cette activité fait-elle partie de votre quotidien ? b) Cette tâche est-elle utile et pourquoi ? Prenez l’habitude de vous interroger sur chaque action en vous mettant au centre de vos préoccupations. Garde à l’esprit que le moment présent, c’est le vivre pleinement.

Prenez du temps pour vous : Vous avez le droit de vous retrouver avec vous-même, pour vous ressourcer. S’exprimer dans une activité que l’on aime ; Gardez le temps de penser. Attention : Ne prenez pas le temps pour vous comme un loisir, mais plutôt comme une évasion, une pause pour l’esprit.

Cessez de vous sentir coupable : N’hésitez pas à me contacter