Ego

L’égo est comme un son qui se retentit en vous-même, un écho. L’égo est vous face à vous et parfois il sème le trouble, il sème la discorde, il est remplit de doute et d’incertitude. L’égo est-il l’ennemi du couple ?

Un sujet que je savais important, dont je devais tout d’abord aborder en poésie…

Lisez cette fin :

« … Est-ce vraiment moi qui prends cette plume fragile,

Déversant sur vous cette cascade de mots ?

Qui pensez-vous lire dans mes délires futiles ?

C’est un autre moi-même ; un Alter ego ! »

Ego ! Es-tu là ?

Il est parfois sournois, nephoto de corinne vagner danbo et son nouvel ami se fit pas entendre, il est discret, et parfois muet… Mais, il est là, présent, attentif !! Même si l’amour est ce qui fait tourner le monde, l’ego est reconnu pour avoir le dessus sur l’amour, pour mettre l’amour de côté et de prendre sa place. L’ego perçoit le besoin. L’ego veut triompher et vous laisser perdant. Le monde perd quand l’ego fait ses manigances. L’ego fait beaucoup de tapage.

L’égo est un reflet de vous-même, le vous qui ne veut pas être, il n’est pas amoureux, il déteste sa manière d’être, il déteste ses parents, sa vie, son passé, ses blagues… – Ne faudrait-il pas poursuivre ; L’ego en soi n’a pas d’orgueil. Il ne connaît ni la honte, ni l’embarras. L’ego est passablement certain que vous allez lui revenir. L’ego est un revendeur de drogue au coin de la rue. L’ego vous accorde un petit triomphe puis vous retire sa fausse joie et vous laisse en état de manque…

Avec une telle annonce, l’égo est toujours là et c’est ainsi que vous devez… (Pas maintenant)

 

L’égo et l’amour ?

La peur et l’Ego sont intimement liés. Le lien entre les deux est tel que lorsque l’Ego perd le contrôle ou s’emballe, 90% de ses activités sont uniquement basées sur la peur. Ce qui ne veut pas dire qu’à chaque fois que nous avons peur c’est notre Ego qui parle. Si nos vies sont en danger, nous ressentons la peur comme une réponse naturellecoeur de christophe

La question que vous vous posez: Est-ce que l’amour fait peur ? Je vous répondrais, « Non » être en couple « oui », s’engager « parfois »… Voyez-vous certaine personne semble être heureuse et au moment de l’engagement, plus personne… Les moyens vous abandonnent… La peur de reproduire ce que vous avez vécu en tant qu’enfant ou dans votre vie relationnelle.

Une paralysie ?

On peut le croire, que l’égo est responsable de cela : L’Ego qui est réellement à l’œuvre va pratiquement paralyser une personne pour l’empêcher de faire quelque chose en lui insufflant continuellement des sentiments de peur tels que : « Si je fais ceci, que vont penser les autres? », « Si je fais cela et que personne n’apprécie? », « Si je deviens prospère au point que quelqu’un veuille me nuire? », « Les gens m’apprécieront pour mon argent », « Si je travaille sur mon Ascension spirituelle, je vais perdre mon identité », « Je vais cesser de ressentir les choses profondément », « Je ne vais plus être sensible à la sexualité », « Je vais perdre ma joie de vivre »…

L’amour ?

C’est compromis, vous ne croyez pas ? – Si la personne ressent constamment le besoin d’avoir raison et de donner tort aux autres, alors on est certain que c’est l’Ego qui parle. Souvent, quand la personne va exposer ses valeurs, elle les verra comme des « vérités universelles », quelque chose que tout le monde devrait accepter comme la « vérité ».

Un couple, c’est deux : Il se peut que vous ayez tord donc il est important de ne pas rester sur cette voie…

L’Ego est toujours victime. Une personne soumise à l’Ego aura toujours quelque chose ou quelqu’un à blâmer pour sa tristesse, sa détresse, sa souffrance ou les circonstances, qui ne sont jamais favorables. – Si votre parent est ainsi, coupez rapidement le cordon car son égo aura une certaine résonnance en vous…

Que dit Khalel GIBRAN : « Vos enfants ne sont pas vos enfants. Ils sont les fils et les filles de l’appel de la Vie à elle-même. Ils viennent à travers vous mais non de vous. Et bien qu’ils soient avec vous, ils ne vous appartiennent pas. Vous pouvez leur donner votre amour mais non point vos pensées, car ils ont leurs propres pensées. Vous pouvez accueillir leurs corps mais pas leurs âmes, car leurs âmes habitent la maison de demain, que vous ne pouvez visiter, pas même dans vos rêves. Vous pouvez vous efforcer d’être comme eux, mais ne tentez pas de les faire comme vous… »

L’égo et le Tao ?

La liberté de devenir Soi, Par Soi, Pour Soi, En Soi … Est-ce que c’est un égo démesuré ? Ne confondez pas celui qui connait son Soi, il n’a nul Besoin de se regarder dans le miroir, il se connait donc l’égo n’a nulle emprise sur lui… Il n’est pas égoïsme le fait qu’il puisse mettre son Soi en avant, c’est une affirmation de son être, de ce qu’il est et ce qu’il veut être… Tout en sachant ce qu’il ne peut pas… L’égo, lui est un reflet de lui-même, se berce d’illusion, entre l’envie de l’autre et de le copier, il est avare, il est ringard…

mes filles et 40 ans de Christel 018L’égo et son histoire ?

Si l’on écoute la définition « normale », ego signifie juste conscience de soi. Votre ego est simplement la conscience de votre individualité. JE m’appelle un tel, JE suis de telle origine, J’aime faire la cuisine… quand nous parlons avec un « JE » ou avec un « MOI » c’est simplement votre conscience de vous-même qui s’exprime. Jusque-là, ce n’est absolument ni négatif ni positif, l’ego est tout simplement NEUTRE.

Et pourtant ?

Le dosage entre vous et votre harmonie = Prise de conscience, savoir qui vous êtes et ce que vous voulez peut être un atout. Sinon, votre « Je » prendrai toute la place… Et vous confondrez certains sujets…

L’égo est-il un ami qui nous veut du bien !! ?

L’égo par ses fonctionnements veut nous protéger, il réagit aux stimuli extérieurs et fait avec ce qu’il a enregistré de toutes nos sommes d’expériences par le passé…

Quant à elle, la conscience évolue plus vite que votre mental et cet écart qui se creuse donne l’impression parfois de ne plus se reconnaître, à travers ce que vous ressentez et les réactions désuètes, dépassées ou inappropriées lorsque vous réagissez sous le coup des émotions…

Alors…Il serait plus juste, que vous  traitiez avec patience et tolérance, beaucoup de douceur. Que vous traitiez votre personnalité, avec tout l’amour qu’il est possible de vous donner et que vous rééduquiez, chaque jour, de jour en jour, tout en étant vigilant sur vos réactions.

 

Photos : Merci à Corinne Vagner et Christophe Le Bihan …

 

Stress

photo de cléopatra 1Le Burn Out : Descente en enfer ou simple remplit sur Soi ? – Symptômes d’une fracture ou isolement, blessures à répétitions ou stress qui ne peut plus se contenir ?

Burnout ou dépression? Comment savoir ?

Le burnout (ou épuisement professionnel) est nécessairement lié au travail. Dans la dépression, le travail n’est pas la cause première, mais peut être un facteur aggravant. De plus, en cas de burnout, la personne atteinte est toujours en situation de stress chronique, tandis que c’est le cas 1 fois sur 2 pour la dépression.

Le Stress chronique est souvent lié à un manque de confiance en Soi, à un besoin de reconnaissance, à une envie de faire plus à chaque instant. Ce moment est accompagné à un déséquilibre du lien personnel. – Si vous n’êtes pas accompagner  par un ami (e) et votre compagnon/compagne, vous risquerez de vous retrouver en situation de Burn Out.

Le site psychologies.com en parle : « … Mais un jour, on arrive au bout du bout de l’épuisement. « Soudain, j’ai craqué », « il/elle a pété les plombs », peut-on entendre. Le propre du burn-out : bien souvent, la personne qui en est atteinte ne s’en rend pas toute de suite compte. Pas plus que son entourage. « Cette personne va avoir tendance à en faire beaucoup, analyse Catherine Vasey. Elle va penser sans cesse à son travail, se rendre toujours disponible et prendre un rythme effréné sans forcément le réaliser. Ce faisant, elle va perdre contact avec elle-même, s’oublier, et finir par ne plus tenir compte de ses limites ». Jusqu’à un jour, perdre le contrôle »

La sollicitation sans cesse, se rendre tout le temps disponible, anxiété, la fatigue, le manque de relaxation tout cela est un moteur qui amène à un tel état. -Être partout à la fois sans y être réellement !! Le Soi est mis à lourde épreuve et votre conscience n’est plus en harmonie avec votre être.

Le corps que dit-il ? : Des insomnies ou des troubles gastro-intestinaux peuvent vous alerter. L’irritabilité ou l’agressivité envers des collègues ou des clients sont également de bons indicateurs. « Il faut être extrêmement attentif aux changements d’humeur », les troubles de la mémoire, de la concentration, de l’orientation rencontrées par des personnes souffrant de dépression ou de burn-out. D’autres régions du cerveau sont également concernées et contribuent à expliquer certains symptômes rencontrés (les réactions émotionnelles disproportionnées, l’anxiété …).

Ce qui faut savoir réellement ?

Le burn-out est l’affaire de personnes fainéantes qui veulent profiter du système. Non, bien au contraire, le burn out touche des personnes très investies et engagées dans leur travail, qui accordent beaucoup d’importance à celui-ci. Les candidats au burn-out figurent parmi les éléments les plus valables de notre société, quant à leurs intérêts, leurs capacités professionnelles et leurs qualités personnelles. A leur insu, elles s’engagent dans un processus d’épuisement au cours duquel le dynamisme professionnel s’éteint. Une personne peu motivée au départ ne peut souffrir du burn-out.

L’accumulation de stress ou d’harcèlement peut être aussi la cause. Mais peut-on se contenter de cela ? – « Un travail sur Soi devra être utile car votre montagne ne s’est pas effrité ainsi pour les causes connues mais par un manque d’équilibre et de justesse » –Coach Tao.

Equilibre et justesse : Savoir s’évader, prendre conscience de son état – savoir écouter, prendre du temps pour Soi – être accompagner, se remettre en question – Savoir échanger sur Soi…

La première Source : Travaillez le mode de respiration qualifié d’antistress, justement parce qu’il empêche le blocage quasi réflexe du diaphragme. Souffler, au lieu de suspendre la respiration en apnée, assurera un relâchement global et immédiat de votre organisme.

Et le Burn Out Maternel ? – Sans oublier le père seul ! Sous l'oeil de Coach Tao Carqueiranne 012

C’est une grande réalité aujourd’hui, car on demande beaucoup à une mère ou à un père seul. Ce symptôme doit être compris par votre entourage.

Il n’y a pas plus grand bonheur que d’avoir des enfants. Mais en devenant mère on doit aussi affronter de nombreuses difficultés auxquelles on est généralement peu préparée. Au fil des mois, le manque de sommeil, de soutien, la répétition lancinante des urgences, peut vite devenir insoutenable. C’est alors que le malaise s’installe. « On parle d’épuisement maternel quand les mères ont le sentiment qu’il n’y a plus de coupure entre elles et les contraintes du quotidien.

La première phase correspond à l’épuisement émotionnel. Chaque individu dispose d’un réservoir d’énergie physique et psychologique. Les responsabilités quotidiennes de la mère ou d’un père usent petit à petit l’ensemble de son capital énergie. Vient un moment où elle/il  se sent vidée de ses ressources. Elle/ il craque, s’effondre… Au réveil, la simple idée de penser à tout ce qui l’attend dans la journée lui donne la sensation de couler d’entrée de jeu.

On pense parfois qu’un homme seul élevant des enfants peut échapper à cela, car plus dur, plus fort, plus autoritaire : Ce sont des idées reçues.

La racine ? :

Votre épanouissement doit être total, vous devez vous poser cette question : Est-ce un mal enfoui ? Comment y remédier ? Le passé parfois resurgit dans votre vie quand le stress est trop fort à ce moment précis, vous devez en prendre conscience et ne pas hésiter à vous ressaisir en échangeant avec un professionnel.

Dans le Tao de la santé, il y a 7 piliers : 1) Bien manger, 2) Bien bouger, 3) Bien respirer, 4) Bien se reposer, 5) Bien faire l’amour, 6) Bien maîtriser son esprit, 7) Bien se conformer au cycle de la nature.

La sérénité est la plus importante des bases de votre Soi face à maux de la vie, c’est pour cela que j’en fais mon moteur et mon slogan « Avancez avec Sérénité ».

Donnez-vous un sens à votre vie ? – Rien ne sert à rechercher le bonheur, ni la jouissance. Ce ne sont que des retombées de l’axe numéro un d’une vie humaine. Cherchez plutôt à équilibre ce que vous attendez de vous…

L’évasion dans l’art est-ce une réponse ? « Oui » – La suggestion dans la séduction, être là, s’amuser, ne pas se prendre au sérieux sans pour autant être dans vulgarité est un moyen d’être Soi.

N’oubliez pas : Cette rupture par rapport à l’environnement stressant et cette mise au repos ne suffisent pas et doivent être accompagnés d’une aide psychologique. Le burn-out ne peut être guéri si on ne connaît pas les mécanismes qui ont mené à celui-ci. Un professionnel compétent en matière de stress pourra vous aider à dépasser cette période difficile et vous accompagner dans la compréhension des différentes facettes du problème (aspects personnels mais aussi socio-professionnels).

 

Je remercie Cléopatra RAHAL pour les photos. Son site à visiter sans modération : http://www.cleopatre.book.fr/ et http://www.cleo.book.fr/

J’ai rajouté un couché de soleil sur la route du Sel non loin de Carqueiranne . (Un clin d’œil à mes amies, amis de cette ville)

 

 

 

 

Aimer

photo de cricri rose rougeAvez-vous besoin d’aimer ou envie d’aimer ? – Une grande différence se dévoile dans cette question. Comment sait-on ce qui se passe en nous ? « Elle, il est en face de moi, voilà bien longtemps qu’on ne m’a pas regardé ainsi ? » – Sur cette approche, la personne est dans l’envie ou le besoin d’aimer ?? Je vais essayer de vous apporter mon approche sur ce sujet. Le besoin d’aimer, qu’on puisse poser le regard sur Soi… Souvent lié à une provocation, n’est-ce pas mesdames…?

Envie ou besoin d’aimer ?

Isabelle Brière écrit ceci : «Dans le besoin il y a la notion de nécessité … Je le ressens comme un amour passif … On le fait car on n’a pas le choix … Dans l’envie on est acteur … C’est un choix. On a besoin d’air pour respirer … La différence est fondamentale entre besoin et envie… »

Isabelle a une bonne approche mais on peut partir de cette base pour aller plus loin…

La solitude souvent lié à un amour déchu, nous transporte souvent vers un long deuil, ou on ne rencontre personne, il est souvent lié par la suite à des amies, amis, des parents, des connaissances qui nous amène à croire qu’on a besoin de rencontrer… Besoin !! Voilà, le processus est lancé !!

Il est rare par la suite de se situé dans l’envie mais plutôt dans un besoin d’exister, de croire, et on donne toute sa force dans cette étape… Est-ce bien ? Comment répondre à cette question, il n’y a pas de bien ou mal mais plutôt un moyen de se ressaisir et de panser d’abord ses plaies avant de conquérir l’autre. Ne pas lui montrer que c’est lui ou elle l’élu (e) et que sans lui, elle on est rien… Une si grande importance donne souvent à une séparation…

Avez-vous besoin, d’avoir besoin ? Telle est la question. Exploitons une autre approche – « Vous êtes en couple et la relation est tumultueuse – pas comme vous le souhaiteriez, vous venez à rencontrer, vous ressentez une émotion, une envie d’approfondir ce sentiment étrange »… Aie !! Voici, cette amorce l’envie de découvrir… Cette envie peut être plus ou moins maîtrisée… La remise en question est parfois utile pour répondre à cette envie de !! Faut-il pour autant en avoir envie (sans Jeu de mot).

Que dit Khalil GIBRAN : « Quand l’amour vous fait signe de le suivre, suivez le, Bien que ses chemins soient rudes et escarpés. Et lorsqu’il vous étreint de ses ailes, abandonnez-vous, Bien que l’épée cachée dans ses pennes puisse vous blesser. Et quand il parle, croyez en lui, Bien que sa voix puisse briser vos rêves comme le vent du nord dévaste le jardin »

Comment peut-on suivre cet amour si nous sommes déjà dans une relation ? Toute est une question d’équilibre avec Soi !! Savoir être … l’errance d’une quesphoto de corinne vagner l'amourtion si on peut « aimer » deux fois ? Viendra vous hanter… Revenons au sujet – L’envie peut aussi devenir une passion, comme une réponse à un manque soudain…

Est-ce que l’envie est éphémère ? Oui et non… Elle peut l’être comme une réponse soudaine afin de calmer une légère frustration… Et le besoin ? Le besoin est constant car il est vital, il s’inscrit dans la durée et parfois arrive à se faire oublier… Il est présent dans vos maux, mots, pensées, réactions, caractère, … Il dégage quand il n’est pas assouvi à une perte de confiance en Soi, une perdition, une émotion, un stress, une dépression…

Que dit Osho : « Son amour aura une qualité totalement différente ; il ne sera pas comme le vôtre. Il aimera, mais son amour ne sera pas un choix. Il aimera, mais son amour ne sera pas de son propre rêve. Il aimera le réel… »

Le besoin d’aimer est un fardeau qu’on se doit enlever car il peut nous rendre dépendant de l’autre, être en attente de … « Il, elle ne fait pas de signe ? Que fait-il, elle, pense-t-il, elle a moi, je me perds dans cette méandre » -Coach Tao. Cette phrase poétique relate bien cette pression que nous pouvons engager. C’est une sensation qui nous envahit et peut aussi créer cette jalousie sans fin, « la possession » les personnes possessives sont souvent dans le manque de confiance en Soi (donc en l’autre) et dans le besoin d’être au centre…

Un besoin d’aimer, rejeté : Il dégage souvent une haine de l’autre car il reste incompris. « Quand l’amour et la haine sont deux absents, tout devient clair, sans masque. » Osho

Comment être dans l’envie que dans le besoin ? Bonne question, la réponse peut paraître simple… Cultivez la simplicité : « Quel que soit l’espace libre dont vous disposez, vous pouvez le transformer en jardin. » Tao te King – Prenez le temps de vous écouter : « le temps n’est ni notre ennemi, ni notre maître, ni notre esclave. Il est ce que l’on est » Tao te King

Prenez le temps de vous connaître et de vous aimer, votre vie n’est pas et ne doit pas être un combat contre vous-même, apprenez à vous remettre en question. Panser vos plaies, vos incertitudes, prenez le temps mais pas trop. Sachez repérer vos erreurs et ajustez-vous.

Avoir envie d’aimer, tout simplement sans obstacle… Soyez maître de votre aventure !

Apprenez de votre tristesse : Quelques-uns d’entre vous disent, « La joie est plus grande que la tristesse », et d’autres disent, « Non, c’est la tristesse qui est la plus grande ». Mais je vous dis, elles sont inséparables. Elles viennent ensemble, et quand l’une est assise seule avec vous à votre table, n’oubliez pas que l’autre est endormie sur votre lit » Khalil GIBRAN

Libérez-vous de vos inquiétudes et ne ressassez pas votre passé comme un moyen de dire que vous êtes mal, l’autre le sentira et prendra le temps de vous accompagner…

« Révèle ton secret au vent, mais ne lui reproche pas de le répéter aux arbres » dit Kalil GIBRAN

Confidence d’un Coach : (Ne croyez pas que je suis différent de vous)

 

 

Merci pour les images à Christophe LE BIHAN et Corinne VAGNER

 

Tentation

Karine skaIl est dit ceci dans les couloirs des poètes : «  On peut admirer sans pour autant toucher, on peut observer sans pour autant consommer, on peut voir sans pour autant désirer… » La tentation est une faiblesse ou un art divin, une peur ou une épreuve, …

Si l’homme est en couple doit-il être tenté par une autre ou un autre ? Est-ce cela sa vraie nature ? Sommes-nous tous condamnés à être ainsi ? Des Parias d’une société qui se dit être exemplaire. Quel est l’exemple qu’il faut suivre ? Quand le Roi Salomon disait ainsi qu’on ne peut aimer deux personnes à la fois ! De quel amour nous parlait-il ?

Si on voit une photo qui nous suggère une belle femme nue, ou un homme bien sculpté, a-t-on le droit de le désirer ou de la dévorer ? Partir dans des songes et être un instant ailleurs et si notre cœur est pris… Comment cela peut être interpréter ?

Le jugement de l’autre peut être hâtif et parfois imprudent et pourtant si le miroir de la réalité est en face de nous, on s’aperçoit que nous sommes faibles devant la vie…« Une forte averse nocturne. Réveille les amants, inonde la vallée » – La sexualité est un reflet exact de la part la plus profonde de notre personnalité, et nous devons nous assurer de la pureté de son expression. Deng MING-DAO

Le doute :

Je fais un régime et je suis tenté par un délicieux restaurant !! Ahhh C’est terrible comme pensée !! Une autre – Je viens de me marier et dans la salle une autre ou un autre vient bousculer mon cœur, ahhh. Le doute ne doit pas vous envahir sinon vous serez envahi à chaque instant et la vie risquerait de vous paraître bien longue…

Certaines personnes parleront de fantasme, juste cela… « J’ai rêvé d’un autre. Est-ce mal » s’exclame-t-elle à son psy ? –(ou inversement) … -La vie nous transporte et nous donne parfois des choses que nous aimerions bien vivre et cela doit peut être dire que vous êtes dans le désir ou dans l’attente de …Cette manifestation doit être comprise et accepter en tant que telle.

Peut-on répondre à tout ? – Non, mais on peut apporter une approche qui nous permettra d’avancer.

Etre tenté :

La tentation de l’autre est une faiblesse de la chair ? Expliqué par un livre de chevet… Mais, encore…- La tentation doit-elle être résumée juste par un raccourci aussi grossier ? Je ne crois pas…  « Le manque » peut-être la réponse ou l’une des réponses… – Il n’y a rien de sorcier si vous êtes contenté par la nourriture, auriez-vous faim ? Si vous êtes heureux (se) en amour, iriez-vous chercher ailleurs ?

Mais parfois la vie nous inflige de la beauté, faut-il resté aveugle pour ne pas la voir. Ou parlons-nous de convoitise ? – Il est clair que l’homme autant que la femme d’ailleurs, est un animal et il devrait parfois se restreindre… – Il (elle) se doit être égale à eux même et retentir comme une seule croyance, celle ou celui qui a été séduit (e) … Ainsi va la fidélité…-La facilité peut paraître rustre mais aussi un vrai parcourt de combattant… – La vie ne peut être facile et les tentations nombreuses, si vous êtes heureux en couple, cela ne peut arriver, si une seule porte reste ouverte par le doute et la frustration, … L’idéal n’est plus…

femme ombreLa convoitise : Est-ce de la tentation ?

« Tu ne convoiteras pas la femme de ton voisin » … – Mais, si elle est séduisante et malheureuse – Doit-on passer devant-elle sans rien éprouver ? Cruelle question !! Comprendre est la seule réponse qui pourra être apporté sur cet article. Comprendre le cheminement, comprendre l’impensable, comprendre pour apporter un ou plusieurs chemins de réponses.

Comprendre le cheminement = Remise en question. Si vous êtes tenté par autrui ou par autre chose ? Etablir un cheminement permet d’analyser et de se comprendre.

Imaginez ! Vous êtes timide et vous êtes tenté par un chant ? Chanter en public… -Faut-il le faire ? Je pense que « oui »… Afin d’éviter toute frustration. Le courage et l’envie peut être un bon moteur à cette tentation… L’envie, … est une tentation, si vous succombez à une envie c’est que vous avez tenté en amont…

« Puis-je être tenté de l’embrasser » succomba le poète, « elle si délicieuse, si fragile, de son regard m’envouta, puis-je succomber comme une gourmandise ? Mon dieu, ceci serait un effroi… Reine de la beauté, je ne serai pas son roi…Amour interdit, amour qu’on murmurait d’ici-bas…Sa courbe me délecterait, ses seins deviendraient un poison pour mes yeux, aveugle de ne pas la regarder, écrivain je la conterai…- Puis-je succomber ? » – Coach Tao

Personne n’est incapable de connaître une vérité supérieure. La concentration, l’énergie et la pensée sont dispersées, on ne peut sortir de l’ignorance. Avez-vous besoin d’un maître pour vous accompagner dans cette lutte pour accéder à la vérité ? Deng MING-DAO

La tentation « bonne ou mauvaise » est un baromètre pour savoir ce qui nous anime, il est bon de se poser la question si cela ne transgresse pas toutes les règles du respect d’autrui. Et surtout les vôtres. Est-il bon de se laisser tenter ? Seul vous pourrait répondre à cette question, … Je n’ai glissé qu’une approche…

 

Merci pour les photos : Florence Zumba, Karine Sylvain et Aurore

Amour

Amour :

Sous l'oeil de Coach Tao Carqueiranne 012C’est bien là un mot « Etrange » – Aimer !! On peut aimer de différente façon mais avons-nous posé la question sur ce que cela veut dire vraiment ? Vous allez dehors et faites l’expérience ou autour de vous, les mots explicatifs seront diverses et varier…

Par exemple : S’il « Aime » d’amour peut-il aimer une autre ? Terrible question… Je vais essayer de répondre à la vertu de ce mot tout en apportant des approches…

Aimer : Eprouver de l’amour ou de l’attachement pour quelqu’un ou pour quelque chose.

Aie !! Quelque chose … N’aurait-il pas fallu réserver ce mot à l’amour seulement ? Mais, l’amour est vaste et si mystérieux.

Puis je « aimer » ma fille et ma compagne du même amour ? Non, cet amour est différent car il est plus de l’attachement que de l’amour…. Mais, l’amour est une sorte d’attachement plus profond… Vous voyez la complexité du sujet… ?

Aimer l’autre : « La relation amoureuse »

Aimer selon le Tao : Selon l’approche taoïste, toutes les méthodes de préservation de la santé ne servent à rien si elles ne s’accompagnent pas d’une sexualité épanouie. L’union de la femme et de l’homme est semblable à l’union de la Terre et du Ciel. C’est parce qu’ils s’accouplent harmonieusement que la Terre et le ciel durent à jamais. C’est ce que les sages appellent l’immortalité…

Accéder à une sexualité épanouie n’est pas une évidence, encore moins pour les occidentaux qui sont encore bien trop souvent sous l’emprise des tabous issus de la religion. Abordée sous un angle sacré, harmoniser sa sexualité suppose de l’explorer dans ses aspects physique, énergétique, émotionnel, affectif et spirituel. D’un point de vue oriental, tous ces axes sont indissociables.

Voilà, vous pensez que je me suis égaré !! Ah, pas vraiment. Selon le Tao l’amour est une fusion entre deux être et c’est amour doit être dans une harmonie…

Est-ce aussi éloigné que cela ? Pas vraiment, la découverte de l’autre est dans le partage, l’émotion, la liberté de chacun, les sensations… Quand vous découvrez l’autre, vous prenez le temps de savourer… ? Mais, ceci n’est plus… N’est-ce pas, la société nous empêche de prendre le temps, donc on court et on croit que la relation avec l’autre est faîte d’indépendance de Soi… (Vous êtes seul (e) mais accompagné(e)) Une confusion du genre, n’est-il pas ?

Selon le Tao : Vous souffrez de stress à cause des problèmes d’alimentation, d’eau, d’air, de politique, de religion…Vous devenez les victimes de la vie, les esclaves de la vie. Vous entretenez cette condition. Alors la vie vous aspire, vous absorbe comme un tourbillon avec un énorme pouvoir pour vous tirer vers le bas. Vous oubliez réellement ce que Vous êtes. Vous oubliez comment aimer, comment pardonner, comment découvrir, comment partager, comment sourire, comment être Soi,  vous vous sentez victimes de l’existence.

Une approche du Tao : Afin de retrouver la conscience d’aimer, d’avoir de la compassion, tournez-vous vers l’inphoto de cricri rose sur fond de rocher noir et blanctérieur, ralentissez, devenez tranquilles. Sentez votre corps, sentez votre mental, sentez votre esprit, sentez votre cœur, sentez votre amour. Chaque jour à plusieurs reprises tournez-vous vers l’intérieur pour méditer, communiquer avec votre propre esprit.

Vous vous rendrez compte à quel point vous êtes spirituels et combien les attachements au monde externe ont peu de sens. Venez-en au sens de votre vie qui est d’être joyeux, heureux, d’aimer.

Le Tao dit : Qu’il est important de s’aimer Soi-même ainsi vous aurez le loisir d’aimer l’autre. Il est important de se connaître et de savoir qui vous êtes… Que voulez-vous vraiment ? Une relation durable ou une aventure sans lendemain ? Une relation de couple avec ses engagements ou une liberté sans se prononcer ? L’amour à deux n’est pas chose simple et vous devez SAVOIR ce que vous désirez sinon vous apporterez de la confusion dans votre vie et à l’autre aussi. Une telle attitude peut-elle amener à l’infidélité ? Ma réponse est « oui » La confusion peut même est source de discorde et de séparation. C’est pour cela qu’il est important de comprendre l’autre.

Doit-on accepter l’ancienne vie de l’autre ? Doit-on accepter ses enfants ? Comment peut-on après un temps ne pas vouloir se projeter avec eux ? Est-ce que cela impose un choix ?

Le Tao dit : L’amour véritable est inconditionnelle et ne peut se confondre, vous ne pouvez pas demander cela à l’autre juste par peur ou confusion. Sa vie, ses enfants font parties de lui ou d’elle et en cela, il ne peut en être autrement.

Je rajouterai ceci : Si c’est votre cas et que ceci vous affecte, prenez le temps d’analyser la situation, il y a peu dephoto de corinne vagner l'automne chemin face à vous… Le premier est vers la construction avec eux, le deuxième votre liberté d’être seul (e)…

Que dit le Tao : La Nature, dans sa louange silencieuse, déployant ses accents au fil des saisons…
Réapprend à l’Homme… l’Amour !
Il suffit parfois d’un seul arbre, au tronc solide et aux racines profondes, aux branches qui acclament le Ciel et embrassent la Terre comme des bras qui s’ouvrent pour accueillir l’autre…

Un homme ou une femme peut-il (elle) dire « Je t’aime » à deux personnes à la fois ? Si vous êtes centré sur vous-même et que votre relation est dans l’harmonie, vous ne le pourrez pas. Si vous ressentez l’envie de le dire à une autre personne c’est que votre esprit est dans la confusion… Vous devez alors prendre du temps et panser vos maux.

A la question : Est-ce possible ? Non, ne serait pas la bonne réponse. Tout est possible mais cela ne serait pas l’amour véritable mais de l’affection sans fondement.

« Il ou elle » m’a quitté et peu de jour après à refait sa vie, est-ce possible ? Vous connaissez sûrement une personne qui a vécu ceci ou vous-même. Ne prenez pas l’histoire de l’autre en exemple, chaque histoire est différente.

Pour vous répondre « sincèrement » (même si je l’ai toujours été jusque-là …) – Si la relation que vous avez vécue était chaotique, et la compréhension peu encline d’être présente donc la probabilité est certaine. Par contre, si la séparation est due à une incompréhension avec des sentiments, il serait conseillé de panser ses plaies avant de croire que l’autre sera la meilleure solution pour ne pas être seul.

– Je pourrais continuer longtemps ainsi, contactez moi si vous avez des questions.

 

Photos de : Christophe Le Bihan et Corinne Vagner Marin

 

Eveil de la conscience

L’éveil de la Conscience de Soi…

La conscience de Soi est un refuge de vous-même et elle implique plusieurs sujets que je vais  aborder. Ils aborderont les aspects que vous pouvez rencontrer et posséder.

Le besoin de tout contrôler :

Est-ce bon d’être ainsi ? – Si c’est plus fort que vous, vous ne pouvez pas ne pas intervenir. Au travail, en famille, même avec vos amis… Vous vous impliquez dans tous les domaines… Attention, cette attitude peut vous nuire. Cessez de vous demander comment vous pouvez améliorer les choses mais demandez-vous pourquoi vous vous sentez obligé de la faire. – La peur est votre distraction et c’est la raison de ce que vous êtes.

Ayez confiance en vous et aux autres. Ayez de la reconnaissance pour vous, sachez, vous mettre en valeur…

Gérer l’imprévu :

Des journées devraient être parfaites, vous aviez pourtant tout prévu… Sauf, l’imprévisible. Quand ce genre de désagréments survient, vous vous trouvez désarmé. La solution : L’agenda, l’organisation, … Et si vous souhaitez une solution : Adoptez un plan,photo de corinne vagner tendres larmes profité de la journée en réalisant celle-ci sans contrainte.

Gestion des émotions :

Bien des personnes pensent gérer leurs émotions en riant, ravaler ses sentiments, c’est la meilleure solution pour les voir ressurgir de manière inopportune et disproportionnée (fondre en larmes, être énerver sans raisons, avoir des peurs…). Prendre le contrôle en vous recentrant sur vous-même, sur vos objectifs.

L’amour à tout prix :

 La période qui peut paraître difficile à gérer c’est le célibat. En peut se mettre en tête de trouver l’amour à tout prix. Vous pouvez chercher séduire à tout prix, cherchez cette âme sœur par tous les moyens, comme une quête du trésor…

Cessez ! De vous mettre la pression, cette période n’est pas anormal. Ne forcez pas votre destin, ne vous forcez pas à rencontrer des partenaires potentiels, acceptez les invitations, « bar, discothèque… », Mais n’en faites pas une obsession. Faîte-vous plaisir, il est tant, prenez le temps de vous rencontrer, de savourer, panser vos plaies, et essayez d’être vous…

Le bonheur :

Vos moments les plus heureux de votre vie ne sont pas ceux passés sur une plage de sable chaud, fin, un cocktail à la main… Ils sont agréables certes !! Laissez-moi vous conter : Le bonheur intense et infinie est « la vraie vie » Exercer un métier que vous aimez, partagez votre vie avec la personne qui vous comble, la rénovation de votre maison, … La satisfaction de faire quelque chose qui a du sens pour vous…

Il est possible, … de décider de son propre bonheur : C’est votre volonté d’être vous.

La Confiance :

La confiance en Soi dépend du regard que l’on porte sur soi-même. C’est aussi votre rapport au regard des autres. Mettez la chance de votre côté afin de gagner de l’assurance : – Concentrez-vous sur vos concepts et sur du concret. Soyez simple, misez sur des vêtements basiques, n’ajoutez pas de complications…

Travaillez votre regard sur vous-même : Focalisez-vous sur vos points forts. Et vos défauts, sont-ils aussi important ? De quels moyens disposez-vous pour les faire évoluer, les transformer ?

La comparaison :

Vous vous gaspillez parfois à beaucoup d’énergie à comparer votre situation à celle des autres. Le Tao explique parfois, qu’il est utile de savoir utiliser les métaphores ainsi vous avez un regard juste de vous-même.aurore photo

Et à quoi vous servirait-il ? A vous rassurer ? A vous motiver ? Une chose reste sûre c’est que vous pouvez continuer à le faire ou évoluer en utilisant la métaphore ou tout simplement cesser de le faire.

La beauté et l’âge :

Un sage disait ainsi : « une rose restera une rose même vieillie » – Ne perdez point votre temps à chercher en vain la crème qui vous fera retrouver vos 20 ans. Ce qui est à votre portée, c’est l’importance que vous accordez à vous-même. La beauté c’est de vous sublimez. Faîtes la paix avec votre corps et votre âge et cessez de vous projeter en arrière.

Dépasser vos complexes – Si vous êtes complexé, par exemple, pour votre poids : Ne regardez plus les personnes minces et cessez de vous comparer… Soyez vous-même !! Apprenez à vous aimer…

La timidité :

Cette manière d’être s’entretient d’elle-même – Moins vous oserez, moins vous vous sentirez armé pour oser. Bien sûr en sortir, demande beaucoup de travail sur Soi. Il convient donc d’y aller par étapes : Fixez-vous des petits défis – Allez de plus en plus de l’avant et pour cela, si vous avez besoin d’être accompagné… N’ayez crainte, vos premiers seront le bon.

 

 

Un grand merci à Christophe LE BIHAN et Corine VAGNER pour les photos

Amour impossible

Amour impossible !!

« L’amour naît-il de ce qu’il y a là quelque chose d’impossible ? L’amour est-il ce qu’on n’embrasse jamais que du regard ? » Camille LAURENS

Comment peut-on imaginer cette image, cette sensation sans se bruler ? Imaginez cet instant, vous êtes là, parcourant son visage, et vous ne sentez plus rien, les minutes deviennent des secondes, et le temps ne s’écoulent plus… – Imaginez ce moment que vous n’oserez à peine de rêver, pourquoi lui, pourquoi elle, pourquoi maintenant…- C’est juste une simple histoire d’amour entre un homme et une femme … mais qui a dit que l’amour était simple? Est-ce juste une sensation sexuelle, une emprise de l’interdit, une preuve que notre vie mérite un hurlement…

Vacance à Cala de Mallorca 2 013L’amour interdit ou relation amoureuse impossible se complique, devient contraignante, exigeante psychologiquement et émotivement. Il existe un attrait physique irrésistible envers l’autre, une puissante attirance, une forte attraction sexuelle qui incite les amants à chercher la fusion des aspects psychologique, intellectuel, émotionnel, spirituel, sexuel…

Vous aimeriez être avec lui/elle malgré les difficultés qui vous séparent.
Peut-être n’êtes-vous pas faits l’un pour l’autre, mais peut-être cet amour réclame-t-il des choix et des compromis… – C’est une distance qui ne dit pas son nom, des silences qui ne posaient pas, des murmures que vous n’entendiez pas, … – Un amour impossible par une vie de couple que vous ne souhaitez briser…

L’impossible relation :

Noir et blanc, musulman et juif – La culture différente est une pression qui n’hurle pas mais qui résonne, vieux et jeune, riche et pauvre, marié et célibataire, enseignant et étudiant, prêtre et paroissien, collègue de travail,… La liste des « mauvaises » combinaisons est encore bien longue. Certains amours se définissent comme « impossibles » car ils naissent au mauvais moment, au mauvais endroit, avec la mauvaise personne. – Mauvaise personne ? On ne peut point le savoir mais cela résonne comme un écho…

Si votre conjoint(e) est plus âgé(e) que vous, son expérience de la vie vous enrichira considérablement. La maturité s’acquiert au fil du temps et il est agréable et rassurant de partager la vie de quelqu’un qui se connaît et qui sait ce qu’il veut. A contrario, fréquenter un homme ou une femme plus jeune que soi peut se révéler une véritable cure de jouvence et vous redonner une seconde jeunesse ! – Maintenant, il faut saisir l’importance de la relation et comprendre les raisons de celle-ci.

Quand l’aventure amoureuse semble un amour inaccessible. Toute histoire d’amour utopique éphémère sans avenir (flirt sans lendemain, amourette d’un soir, béguin passager, une sensation brûlante) est un amour impossible. Vous chercherez par cette aventure d’oublier, de compenser, de vivre un moment qui ne peut se reproduire ou qui ne peut être vécu…infidelite

Il en est de même de l’amour unilatéral, amour à sens unique: on a de l’affection profonde, des sentiments d’amour sincère pour quelqu’un, mais c’est un amour non réciproque, ou l’autre a un attachement affectif pour vous, mais pas vous, ce n’est pas mutuel. -L’amour inaccessible est le cas des belles histoires d’amour lorsque le grand amour se déploie dans le cadre d’un coup de foudre interdit ou d’une passion coupable, amour illicite (passion adultère, opposition de la famille, amis, aventure galante hors-mariage, aventure amoureuse extra-conjugale).

Cet amour interdit est jugé psychiquement anormal, une passion obsessive, un amour aveugle. Donc, l’amour passionné et la relation amoureuse illicite ou amour illégitime finissait souvent dans la détresse, cette détresse qui hurle sans cesse. Aujourd’hui, les amoureux à la recherche du grand amour, qui ont le béguin l’un pour l’autre ou qui sont sous le charme d’un coup de foudre, une passion qui ne faut cesser d’alimenter…

Vous vous dites : « Trouver le grand amour avec un grand A, c’est précieux, mais ce coup de foudre interdit est un amour impossible. Vous devez le quitter mais vous l’aimez tant et la rencontre amoureuse est si bonne! » Votre tête rétorque : « Tu ne pourras pas cacher à ton conjoint ta femme ta famille tes sentiments amoureux envers ton amant (amoureuse) longtemps. Cet amour aveugle causera la fin du couple et le divorce. As-tu pensé aux enfants, amis, biens, statut marital, scandale dans la famille.  T’as peut-être l’air amoureux amoureuse, mais tu n’es pas en amour. C’est un trip sexuel. Ta femme (ton mari) est la personne idéale pour toi. Le mariage c’est pour la vie. »

D’un côté, les conséquences de l’amour extra-marital illicite amour interdit pressent mentalement à rompre la relation amoureuse. De l’autre, le souvenir d’instants paradisiaques avec l’alter ego (amoureux, amoureuse, âme sœur), hante les amants maudits. Ils initieront une coupure de relation d’amour, pour reprendre peu après, et se requitter pour toujours, mais s’appeler pour se dire qu’ils ne s’appelleront plus…

Pas de solution miracle … – Juste une question à vous poser : Que voulez-vous vraiment ? Vivre l’instant présent et de rien faire pour taire cette sensation. Vous devez être franc avec vous – même. Savourez chaque instant sans trop vous posez de question, la réponse est en vous

Pour autant, il faut pouvoir se mettre à distance de la passion lorsqu’elle est destructrice. Si vous n’y arrivez pas seule, vous devriez prendre conseil auprès d’un coach, je serai ravi de vous accompagner et réfléchir avec vous sur ce qu’on appelle les « bénéfices secondaires » de la relation. Il est en effet peu probable que « cette relation ne vous satisfasse pas du tout ».

Le soi

Le Soi

Un art de vivre :

Vivre dans l’esprit du Tao, c’est de devenir l’eau dans l’eau, le filet dans le ruisseau, la vague de l’océan. Contre les raideurs et les stéréotypes des écoles confucéennes, le Tao est un éloge éternel à la liberté de devenir soi, par soi, pour soi, en soi.

La sagesse Taoïste défend cinq vertus fondamentales : Le naturel, la simplicité, l’harmonie, la longévité et la beauté.

Le Soi : L’amour de Soi et la confiance en Soi sont les deux piliers qui permettent à l’estime de Soi d’être totalement présent.bouddhas

L’amour de Soi : vous permet d’accepter vos failles, vos défauts, vos rêves, vos indulgences, vos perceptions … – Cela permet une conscience de votre imperfection.

La confiance en Soi : Vous persuade que vous arriverez même avec les embuscades. Elle concerne l’aptitude à « faire », à « agir » …

Accepter ses défauts – Comment en sortir ? C’est un premier vers l’acceptation de Soi est d’arriver à comprendre qu’il n’est pas nécessaire d’être sans défaut pour être digne d’amour (et qui peut l’être) – Dépasser le refus de prendre conscience de ses capacités et de ses limites.

« Avoir confiance en Soi » c’est avoir confiance en votre capacité à penser, apprendre, faire des choix, prendre des décisions, s’équilibrer aux changements … – Il est dit que « S’aimer soi-même permet de s’ouvrir aux autres et d’arrêter de vous prêter de mauvais sentiments.

L’acceptation de Soi : Accordez-vous la permission et de courage pour vous approprier vos pensées, vos émotions et vos actions, sans s’en échapper, ni les nier ou les dénigrer …

Être dans la conscience : Respectez les faits, soyez présent à ce que vous êtes en train d’accomplir, curieux et ouvert à ce qui vous entoure… – Soyez authentique, sans être dans le jugement de l’autre. Refusez de fausser la réalité de qui vous êtes sans craindre la désapprobation.

Devinez qui vous-êtes ? : Mieux habiter son temps est une lente démarche personnelle, réaliste, astucieuse, quasi esthétique … Cela conduit à chercher l’intensité ou la qualité de chaque instant au présent, une démarche Zen !!

Avoir une prise de conscience commence par l’observation de votre propre comportement, de votre rapport quotidien.

Définissez vos priorités : « Qu’est-ce-qui compte le plus pour vous dans la vie ? » – Cette prise de conscience permet de commencer à alléger sa vie d’une façon concrète, ce qui est impossible sans faire des choix, sans accepter des renoncements.

serenite 1Ayez un objectif avoué : Mieux vivre, mieux être, être vous … – N’êtes-vous pas plus motivés pour le faire si vous pouvez ainsi retrouver les activités qui vous font plaisir ? Quand avez-vous partagé un moment de pleine plénitude avec vous-même ? Quand ?

Cette démarche peut vous sembler égoïste, elle est cependant bénéfique à vous-même et à votre entourage. Car qui a envie de fréquenter quelqu’un complètement stressé ? Pour progresser dans cette libération. – la philosophie zen : N’est de comprendre votre personnalité de manière intellectuelle – il invite à prendre conscience de ce qu’on est réellement pour un jour, connaître l’éveil.

La quête de Soi : Elle passe d’abord par la pratique régulière de la méditation. Ensuite par la recherche, au quotidien, de la simplicité : Être simple, être en harmonie… – Cela implique de redécouvrir les gestes élémentaires de l’existence, le bon sens…

Le Soi dans le temps : Vous devrez organiser votre temps pour être plus efficace, plus rapide, moins stressé. Vous pourrez ainsi améliorer vos pratiques quotidiennes afin de réaliser vos objectifs. – Maîtriser vos imprévus.

Être Soi : Ne soyez pas le jouet de votre affectivité !! Le lâcher prise est une solution pour la rétention d’émotions – Si vous prenez sur vous de n’exprimer ni colère, ni chagrin, ni joie, ni peur…

S’aimer Soi : Cessez de vouloir être aimé par tout le monde. – Être apprécié par tous. Mieux vaut utiliser vos capacités naturelles de compréhension. Cessez toute empathie inutile afin de vous préserver.

La vie

La vie n’est pas un non-sens !! On se doit la comprendre, la vivre, en être soi-même. – Cet article n’aura pas la prétention de vous donner des leçons, mais vous permettre d’avancer…La vie est une maturité – Une responsabilité d’être soi-même.

Le bon sens

L’histoire du pain au chocolat est un non-sens et cela manque singulièrement de maturité. – Comment peut-on accuser et porter un jugement ? L’histoire d’un jeune musulman qui aurait arraché un pain au chocolat sous prétexte qu’il aurait faim (pendant la période du ramadan)…- Le non-sens : C’est la véracité du sujet – Quelle preuve pour un tel acte ? – Est-ce un sujet de communication ou une manière de stigmatiser une religion ? Aurions-nous eu la même histoire pendant le carême ou le Kippour ? – Le manque de maturité est justement l’annonceur. Comment peut-on être un homme soumis aux oreilles d’autrui et être ainsi ? Admettons que cela soit vrai, Fallait-il juger l’homme ou la religion pratiqué par lui ?

Je vous laisse à votre avis, il en est de votre conscience.

L’amour

chance1L’amour  est un chemin pour la croissance spirituelle. Et de plus, l’amour fonctionne comme un miroir. – Il est intensivement difficile de se connaître soi-même sans avoir regardé son visage dans les yeux de quelqu’un qui vous aime. – Tout comme vous devez regarder dans le miroir de l’amour pour voir votre visage spirituel. Ce sentiment, si beau soit-il, est un miroir spirituel, il vous nourrit, il vous intègre, il vous rend prêt pour le voyage intérieur…

L’amour n’est pas aussi précieux que la liberté. L’amour est une immense valeur, mais cette valeur n’est pas plus élevée que la liberté. – Vous voulez donc être aimant, mais vous ne voulez pas être emprisonné par l’amour. C’est pourquoi, qu’il vous faut éviter la frustration. – Vous essayez de posséder et, plus vous essayez de posséder de posséder, plus l’amour devient impossible et plus l’autre commence à s’éloigner de vous. Moins vous possédez, plus vous vous sentez proche de l’autre. – L’amour n’a rien à voir avec l’emprise de vouloir posséder l’autre. – L’effort de posséder une personne échoue inévitablement. Dans cette frustration, vous serez renvoyé à vous-même.

L’amour vous rend réel ; sinon vous restez juste un amusement, un mirage, un fantôme, un rêve sans substance. – L’amour vous donne une intégrité, l’amour vous centre…

Les dimensions de l’amour

L’amour peut avoir plusieurs dimensions. L’une est la dépendance, c’est ce qui arrive à la majorité des gens. Vous êtes dépendant d’elle/lui ; vous vous exploitez mutuellement, vous vous dominez mutuellement, vous vous possédez, vous vous réduisez mutuellement à des commodités.

L’autre dimension : C’est l’amour entre deux personnes indépendantes. Cela aussi n’est pas très fréquent. Cela entraîne également de la misère, car il y a un conflit constant. Aucun ajustement n’est possible ; les deux sont tellement indépendants, personne n’est prêt à faire un compromis, à s’ajuster à l’autre.

La relation semble superficielle ; Vous avez peur d’aller dans les profondeurs de la relation ; car vous semblez davantage tenir à votre liberté qu’à l’amour.

L’amour – besoin

Vous dépendez de l’autre : C’est un sentiment immature. En fait, ce n’est pas véritablement de l’amour – C’est un besoin. Vous utilisez l’autre, vous l’utilisez comme un moyen. Vous exploitez, vous manipulez, vous dominez. Ceci est un non-sens.diner à deux

L’homme/ la femme devient mature au moment où il se met à aimer plutôt qu’à avoir besoin. – Il se met à partager, il se met à offrir, à donner. Être en phase avec l’autre…

L’amour n’est pas une passion, l’amour n’est pas une émotion. Aimer, c’est réaliser très profondément que d’un certaine manière…Vous êtes vous.

La question

« Qu’arrive-t-il quand une fleur s’épanouit dans une forêt profonde sans personne pour l’apprécier, pour découvrir son parfum, sans personne pour passer à côté d’elle et dire « magnifique » sans personne pour goûter à sa beauté, à sa joie, pour partager- Qu’arrive-t-il à la fleur ? Meurt-elle ? Souffre-t-elle ? Panique-t-elle ?, … – Elle continue de fleurir… »

L’ignorance 

La maturité est la même chose que l’innocence, à une différence près, c’est que cette innocence a été retrouvée, recapture. – Un homme qui est capable d’amour découvrira tôt ou tard son propre être – Si vous découvrez votre être, vous deviendrez libre de toute structure, de tout schéma.

La maturité signifie regagner son innocence perdue, reconquérir son paradis, redevenir un être humble. – La maturité est une renaissance, une naissance spirituelle. –

La compréhension

Cette compréhension sera présente. Vous aurez appris quelque chose peut-être même à rire, vous prendrez peut-être même plaisir à voir comment les gens deviennent à ce point insensé. – Votre compréhension grandit à travers chaque expérience. – Devenir vieux, ce n’est pas devenir sage. Vous avez été un idiot dans votre jeunesse et vous avez juste vieilli, vous resterez un vieil idiot.

Un homme mûr ne meurt jamais. En fait, sur le roc de la maturité. – La vie peut être vécue de deux façons – Vous vivez inconsciemment, vous mourrez tout simplement !! (Pas drôle) – Vous vivez consciemment, vous serez de plus en plus en vie.

Le Mariage

Je vous suggère que le mariage n’ait lieu qu’après la lune de miel, jamais avant. Si tout va bien, à ce moment-là seulement le mariage peut avoir lieu. – Permettre à deux personnes de vivre ensemble suffisamment longtemps pour qu’elles se connaîsent, se familiariser l’une avec l’autre. Si l’amour se cache en vous, celui-ci le fait sortir. Si l’amour est un leurre, un mensonge en vous-même, alors tôt ou tard, il devra disparaître et votre réalité, la laideur de votre personnalité surgira.

Quand vous devenez attentif à tous ces problèmes et que pourtant vous décidez qu’il vaut la peine de prendre le risque d’être avec quelqu’un plutôt que d’être seul. – La conscience donne la liberté, la conscience vous donne la capacité de décider de votre vie…

Synthèse : Osho, Tao te King, le groupe IAM, Coach Tao

Yinyang

Yin et Yang

Vous vous centrez, vous recherchez l’équilibre de votre Yin et votre Yang, vous faîtes circuler le Qi… Sur votre axe, sur vos préoccupations, vous essayez d’établir une harmonie avec les éléments.

Vos éléments :

L’emportement

L’excès

La frustration du passé

La dépression

La peur

yin yang cremeLes emportements engendrent les excès. Votre contrôle sur un comportement excessif doit s’exercer en reconnaissant cette attitude dommageable pour votre bien-être. Le remède consiste à vous imposer un temps de réflexion avant de vous enflammer.

Être Soi, par Soi, en Soi, pour Soi… – Vous êtes responsable de votre vie

Les excès en tout genre génèrent la nostalgie des plaisirs éphémères. Votre contrôle sur vos besoins toujours plus pressants doit s’exercer en prenant le temps de savourer l’instant présent. Le remède est d’ignorer l’auto-conditionnement de votre ego.

Être dans le temps, vivre l’instant sans oublier qui vous êtes

La fracture du passé, la remémoration tournant à  l’obsession génèrent la dépression.

Avoir le contrôle de lui-même. – Le contrôle sur votre capacité à produire une surabondance de pensées se fera  en apprenant à vous méfier de cette part de vous-même, mauvaise conseillère.

Votre ego n’est pas celui que vous croyez !! : Le remède est de découvrir le côté léger dans lequel vous trouverez la part d’insouciance qui vous est nécessaire.

Les états dépressifs atteignent différents niveaux. Cet exercice convient aux phases débutantes d’un mal-être, lorsqu’il est encore temps de se prendre soi-même en charge. La frustration génère la peur  de rien, de tout, obstruant les portes de sortie.

Votre contrôle sur l’anxiété qui déjà vous étreint est de faire face à la situation et, surtout, de ne pas fuir. Le remède est de vous obliger à vous remuer, à tout bouger, à tout changer.

Un caractère timoré ou complexé, une grande timidité, empêche d’avancer et limite les chances de l’existence. La peur de l’inconnu, la peur de se retrouver face à l’autre. Vue sous cet angle, la peur donne tendance à agir d’une manière imprévisible, générant les emportements.

Votre contrôle sur l’inquiétude paralysante est la confiance en vous. Le remède est de vous concentrer sur votre but et non sur l’image que les autres semblent vous renvoyer.

« Ceux qui parlent ne savent pas; ceux qui savent ne parlent pas. » Lao-tseu.

« Soyez-vous même », voire même « ose être vous-même », bref « n’écoutez que vous même» : tels sont les mots d’ordre préférés de votre modernité, ressassés à l’envi par une suite infinie de slogans publicitaires pour qui être soi passe, à l’évidence, par l’achat de telle marque de chaussures ou la consommation de telle boisson gazeuse.

Être soi-même vous est donc présenté comme un impératif au sens propre, c’est-à-dire une injonction morale, un devoir et pour tout dire le premier de tous vos devoirs : ne vous souciez pas du qu’en-dira-t-on, ne vous laissez pas déterminer par la pression sociale, les normes, les règles, les habitudes; affirmez votre propre personnalité à la face du monde.yeux yin yang

L’hypocrisie est le premier de tous les vices, la sincérité la plus grande des vertus : soyez-vous même et acceptez l’autre tel qu’il est. Si tous se conformaient à cette double exigence, l’humanité serait enfin en paix et surtout satisfaite d’elle-même, ce qui est manifestement la clef du bonheur, si tant est que le remords, la honte et la mauvaise conscience ne se sont jamais signifiés comme les meilleurs moyens pour l’homme d’être heureux.

Soyez-vous même, le conseil serait fort bon, s’il n’était à y bien regarder quelque peu paradoxal : car enfin, quel sens y aurait-il à devoir être vous-même, précisément ?

Ce que vous êtes, vous l’êtes, en sorte que vous n’êtes pas à l’être: on ne peut vous commandez d’être que ce qu’à présent vous n’êtes pas, comme on ne saurait sans absurdité ordonner de se taire à celui qui fait déjà silence.

Sans doute alors faut-il en conclure qu’être soi-même ne peut avoir de valeur impérative que si celui que vous êtes maintenant n’est justement pas vous-même, en sorte que la question se divise : ce « vous » qu’à présent vous n’êtes pas, est-ce simplement parce que vous n’osez pas l’affirmer dans toute sa particularité, ou parce que vous ne l’êtes pas encore ?

« Le bonheur naît du malheur, le malheur est caché au sein du bonheur » Tao

Signification du Yin

Le Yin symbolise l’obscurité et tout ce qui est voilé. Il est concave et c’est lui qui accueille la vie. Il se caractérise par l’obscurité et le froid et représente le pouvoir de fertilité et productivité, la raison pour laquelle il symbolise la féminité.

La personnalité Yin

Les gens qui sont plus Yin que Yang sont les personnes réservées, timides et calmes. En général, c’est le type qui ne préfère pas se mettre en avant, qui n’a pas de tendances vers le changement et qui aime la vie et la chaleur familiale.

Signification du yang

Le Yang est le contradictoire du Yin, mais en même temps, c’est le côté qui lui rend complète. Le Yang signifie la luminosité, la rapidité et le côté dur qui manifeste la force accumulée et c’est celui qui est en activité constante, c’est pour cela que le Yang symbolise la masculinité.

La personnalité Yang

Une personne Yang est souvent plus ouverte, nerveuse et qui aime attirer l’attention et être toujours en avant. Parmi les caractéristiques de la personnalité Yang, on trouve l’amour de l’aventure, de défis et la chose la plus détestée c’est la routine. Le foyer est l’endroit de détente après la fatigue d’une longue journée. (Source Internet)

Harmonisez-vous et soyez humble, arpentez votre chemin et savourer chaque instant.