La Muse

Voila, un joli surnom… Ce fut un temps, j’ai donné ce surnom à une personne qui représentait tout pour moi mais c’est le passé… !!

« Un diamant brut n’est nullement parfait, dans son imperfection il attire tant de monde. La femme en est l’écho, la Muse… » Coach Tao dit aussi « la femme est un diamant brut et en cela c’est une Muse… »

Tant de poète ont cherché à écrire sur l’étendue de son corps, des milliers de poésie, des romanciers l’ont même imaginé…

La femme est complexe comme l’écrit un article mais elle n’est pas que cela, souvenez-vous, c’est une facette d’un diamant… Il n’en comporte pas qu’un seul…

Que dit Mahomet sur la femme : « J’ai trois préférences : le Parfum parce qu’il renferme le secret des femmes, les femmes parce qu’elles renferment le secret de l’amour, l’amour parce qu’il est la seule prière de l’univers » et André MAUROIS, il vient à préciser ceci : « On n’aime pas une femme pour ce qu’elle dit ; on aime ce qu’elle dit parce qu’on l’aime » …

La femme et l’amour :

Belle transition, n’est-ce pas ?  Jules renard finit par nous guider en prose : « le cœur d’une femme est un noyau de pêche. On la mord à pleine bouche, et, d’un coup, on se casse les dents » – « La femme… Cette fleur n’a pas besoin de couleur. Le charme de sa nudité en donne toute sa splendeur, pour en illuminer plus d’un cœur » DESCREA ;

La femme a-t-elle cependant besoin de se dénuder ? Je crois que son charme va bien au-delà de tout cela ? Pourquoi fit-elle cela ? La société est responsable et l’homme en est la cause…

« L’amour, dans la plupart des femmes, absorbe toute autre passion et leur en tout lieu » Proverbe Oriental.

Une femme me demande de ce que je pense de la relation, je lui réponds : « L’harmonie c’est ainsi que je vois les choses, pas les interférences des autres, mais une symbiose entre deux être, une complicité, un équilibre entre les rires et le partage ».

La quête de la femme serait-il ce fameux Prince charmant ? Où sont-ils les conteurs d’histoire ? N’est-ce pas là, une belle illusion ? Le Prince viendrait dans son histoire et emballerait tout… Je n’y crois pas et vous ?  « L’aventure amoureuse est un commencement qui ne se résume que sur la volonté de chacun » Coach tao

« Le cœur d’une femme ne change pas avec le temps ou la saison. Même s’il agonise sans arrêt, il ne périra jamais. Le cœur d’une femme est comme un champ transformé en champ de bataille. Après que les arbres aient été déracinés et l’herbe brûlée, après que les rochers aient été rougis de sang et que la terre soit parsemée d’os et de crânes, il redevient calme et silencieux comme si rien ne s’était passé. Car le printemps et l’automne viennent à leur tour et reprennent leur travail » Khalil GIBRAN

L’approche de Khalil GIBRAN est intéressante dans sa vertu, il décrit la vie d’une femme. Cependant, il écrit aussi : « Tout homme aime deux femmes : – l’une est création de son imagination, – l’autre n’est pas encore née »

« La femme est une Muse qu’on se doit chercher en tout temps » Coach Tao – Vous l’avez compris, c’est une recherche vers son Soi et le dissocié des histoires de conteurs, des romanciers, mais d’une société qui ne cesse de la comparer… Sera-t-elle une sculpture ? Doit-elle paraître à chaque instant ?

La femme est harcelée parce qu’elle est en mini-jupe ? Ineptie ou réalité qui fait mal ? La société à toujours mise la femme dans une case et c’est peut-être pour cela qu’elle a dû se battre contre les idées reçues et les stéréotypes ?  « Aie, là vous vous dites que mon article sur la complexité est du même ressort ? Non, car n’oubliez pas… Le diamant brut a plusieurs faces et elles ne sont pas parfaites, ce qui ne l’empêche pas d’être convoité »

« Hommes et femmes ne peuvent récolter l’amour qu’après une triste et révélatrice séparation, une amère patience et des efforts désespérés » Khalil GIBRAN

Il est dit aussi, qu’il est bon de tomber pour mieux savoir marcher – Parfois, la tristesse nous permet de comprendre nos erreurs. Sur ce point, nous sommes toutes et tous différents. Certaines femmes cumulent les erreurs et elles se renferment derrière un désir que le prochain sera différent… Je vous rassure certains hommes sont pareil. Que faire me diriez-vous ? On est des chercheurs de pépites d’or, la pépite c’est cet amour que nous avons vécu et que nous recherchons à revivre en enlevant ce qui n’a pas été… Nous devons peut-être prendre l’instant et savourer ce qui se présente devant nous, sans rechercher à répéter ce que nous avons vécu. Certaines femmes se basent sur l’idéal Masculin ? certains hommes aussi : l’idéal c’est dans la tête – Qui vous dit que celui que vous refusez le bonjour, n’est pas celui qui risquerait de vous transporter vers le bonheur ? Certes, il/ elle n’a pas la couleur, l’odeur, le visage dont vos rêves mais il / elle peut tenir la clef…

Je pense qu’on doit tous se retrouver, « Internet » c’est un ami pour avancer, mais aussi notre ennemi car on se cache souvent derrière, on ne communique plus et pourtant, on a tant de chose à apprendre de l’autre et à dire. Le Partage va finir par disparaître si nous ne faisons rien …

Sofia lors d’un échange sur un site me pose une question : « … c’est la première fois que je discute avec une personne comme toi, que caches tu ? Peut-être que je suis trop interrogative ? » Je finis par lui répondre ceci : « si je tombe sur une femme qui est loin de mes inspirations et qui malgré tout me touche, je terre cette partie de moi, peur qu’elle ne puisse comprendre, qui je suis réellement- Un amoureux de la vie et de l’amour » – En me relisant, je remarque qu’on essuie des revers et on finit par se cacher notre être.

« La femme est l’amour, la gloire et l’espérance, aux enfants qu’elle guide, à l’homme consolé, elle élève le cœur et calme la souffrance, comme un esprit des cieux sur la terre exilé » Gérard de NERVAL – C’est une belle transition !! n’est-ce pas et pourtant on ne sait pas comment lui dire que certains hommes en sont loin… Comment comprendre, un « je t’aime ma chérie » le matin et mourir le soir d’une colère ? – La femme est une inspiration et ne doit souffrir des incohérences de la société et le mépris parfois d’un homme désabusé…

La Tao a inspiré tant de personnes dont : « Le miracle de l’amour, ce n’est pas d’aimer un homme ou une femme : C’est de s’aimer soi-même juste assez pour être capable d’aimer vraiment une autre personne » Roger FOURNIER.

Souvenez-vous, du commencement de mon écrit : « Un diamant brut n’est nullement parfait, dans son imperfection il attire tant de monde. La femme en est l’écho, la Muse… ». La femme doit s’identifié à ce qu’elle désire au plus profond elle-même et elle doit quand se remettre en question pour ne plus être dans la répétition. – « La bonté en parole amène la confiance, la bonté en pensée amène la profondeur, la bonté en donnant amène l’amour » dit Lao Tseu. Se faire confiance et ne pas hésiter à faire le bilan de sa vie pour mieux avancer.

« La femme est refuge, où peut se cache les plus belles âmes » Coach Tao – Elle restera encore des milliers d’années une inspiration, une magnifique Muse…

l’âme soeur

L’âme sœur …

Parfois, on se met à la rechercher, parfois on croit vivre avec, parfois on se murmure qu’il/elle n’excite pas… – L’âme sœur ? Pur fiction, simple reflet … Comment répondre à cette question ?aurore 3

Répondez d’abord à cette question : Pourquoi le recherchez-vous ? Pour ne pas vivre seul (e), pour faire comme les autres, pour être heureux (se). – Êtes-vous dans le bonheur absolu ? Aie !! Je vous embête …

Eros, dieu de l’amour à envoyer Cupidon, pour vous décocher sa flèche ? A moins que vous ne soyez encore à la recherche de l’âme sœur ou en couple depuis quelque temps déjà ? Dans tous les cas, l’amour est au cœur de vos préoccupations…

La séduction est certes intéressante et nécessaire, cependant le but conscient ou inconscient est très souvent de trouver la personne qui vous aimera vraiment pour ce que vous êtes.

A vos cartes !! :

Pour trouver l’âme sœur, vous avez des sites de rencontres – Profils honnêtes ou simple mensonge, vous avez les sorties à apéro – Faut-il encore que la musique ne soit pas trop forte, vous avez la plage – simple gentlemen ou pur mort de faim, …

Cherchez l’amour pour pouvoir dire aux autres : J’ai trouvé !! Être un instant, un sourire. – L’amour n’a aucun sens que celui que vous lui donnez, allez creuser au fond de vous-même.

Etablissez un bilan de vous-même :

Inutile de se voiler la face, vous êtes loin des clichés : Mon prince charmant, ma princesse. Pour trouver l’amour, il va falloir se mettre un bon coup de fouet.

–        Bilan de sa vie passé – Capitale de savoir et de comprendre son cheminement

–        Se rencontrer – Savoir s’accorder du temps

–        Savoir ce qu’on cherche exactement – Relation sans lendemain ou relation durable

–        Rencontrer l’autre – Être à son écoute en reformulant (sans faire d’empathie)

–        Phase séduction pour Soi, par soi, en Soi

–        …

Prendre sa vie en main n’est pas chose simple, c’est pour cela, que je propose un suivi même à distance avec des modules adaptés. Créer un nouvel équilibre, suivre ses envies et ses besoins, mettre en harmonie sa vie au travail, amis, sorties, passions, sexualité et amour.

Être ouvert à soi-même :

Il est important de ne pas s’écouter et de s’entendre. – Connaître son passif avant de commencer toute histoire c’est primordial – Pourquoi ? Votre cœur a besoin de place pour aimer pleinement. Savoir panser ses plaies et comprendre la situation permet de mieux tourner la page. On ne remplace pas une personne par une autre : Ceci reste une erreur grossière et vous risquerez de le regretter par la suite. Accordez-vous du temps !

Envie de plaire :

Une société de consommation qui vous a encré dans la tête que vous devez rentrer dans des normes pour plaire. Vous devez avoir un profil type pour séduire en l’occurrence un profil de mannequin (pour vous mesdames) et quant aux hommes, il faut être musclé… – Les autres, me direz-vous ? – Eh ben… Silence. En cela, réside une erreur, restez-vous-même et plaisez-vous à vous-même.

Remplissez votre beauté d’âme de sincérité et sérénité et croyez-moi votre charme se lira à travers votre regard et votre état d’être. Ce qui est attirant en l’amour aussi et surtout le côté mystérieux et imprévisible. Les choses impossibles, c’est de croire à la femme parfaite ! A l’homme merveilleux. Paradoxalement pour trouver l’amour (le vrai) il faut réussir à se détacher de tous ses préjugés, de toutes ses normes.

aurore 2Garder le mystère :

Ne pas se livrer au premier rendez-vous ! – Sachez dévoiler progressivement votre être. Ne dites pas tout sur vous, laissez un peu de flou. Ecouter les projets, les envies, apprenez à le/la connaître, n’imaginez pas que vous allez l’emballer dans votre lit. Soyez patient (e) !

A travers le processus de séduction, il est dit que les hommes sont trop excessifs. – Soyez humble et gentleman – Fleurs, chocolats, cadeaux, mais pas dans l’excès. – Les femmes ont besoin de rêver, de féerie, d’imaginer donc n’inventez pas un rôle qui ne vous appartient pas.

La séduction

La Séduction est une beauté d’âme…

La femme parfois se doit faire des efforts pour être : Être elle, être vue, être admirée, être une séduction sans être dans la provocation…- La difficulté est venue : Comment peut-on décrire la provocation ? – Ne serait-il pas du jugement ?photo de cricri oiseau

Le Tao parle de beauté d’âme : Quelle est la différence ? – Comment naît cette émotion ? Et, surtout, comment entretenir cette émotion à travers le temps et les crises inévitables de la vie à deux ? Quelles sont les étapes de la séduction et comment faire en sorte que cette séduction puisse durer ?

Connaître l’objectif : – L’objectif de la séduction est d’attirer l’attention d’une personne par tous les moyens possibles afin d’en prendre le contrôle émotionnel et s’assurer ainsi une source de plaisir. – Le plaisir de poser son regard et être admiré…

Le monde change : – Le guetteur ou chasseur n’est pas nécessairement celui que l’on imagine. Vous ne me croyez pas, messieurs ? Essayez donc de séduire une femme qui ne veut pas être séduite et vous verrez qui possède le pouvoir dans ce processus de séduction. La femme sait ce qui attire et parfois cela l’ennuie.

Déroulement : – Quelles sont-elles ces fameuses étapes ? Il faut savoir attirer l’attention de la personne que l’on veut séduire. Partout, les femmes vont mettre en valeur leurs charmes physiques, les hommes, leur puissance et leurs richesses ; les deux le font de façon plus ou moins ostensible, dépendant des normes culturelles. Les hommes paradent, les femmes provoquent ? Mais, peut-on dire que c’est de la provocation ? Les hommes recherchent la fertilité, les femmes, la sécurité.

La beauté (le Tao) : – Même sur la route de l’enfer, les fleurs peuvent vous faire sourire. Elles sont fragiles, éphémères, absolues. Personne ne peut altérer leur nature. Bien sûr, vous pouvez aisément les détruire, mais vous ne gagnerez rien, on ne peut les forcer à se soumettre à votre volonté. – Les fleurs éveillent en vous l’instinct de les protéger, de les apprécier et de leur donner un abri. Ce monde est trop laid, trop violent. Il doit bien exister quelque chose de délicat à chérir et admirer. Agir ainsi, c’est s’élever au-dessus de la brute et aller vers le raffiné. – Si cette beauté est légère, c’est encore mieux. La vie elle-même est fugitive. La métaphore du Tao ne se trompe pas… La fleur est une femme.

La séduction : – La séduction est un jeu subtil où tous les coups ne sont pas permis. Sourire, gestes, regard, tenue… les atouts pour séduire un homme dépassent de loin la seule beauté physique. Il faut en prendre conscience, en cela le Tao parle de la beauté d’âme. « Que dirait l’aveugle face à la beauté physique ? » … -Le regard séducteur : – Si le regard intrusif de l’homme rencontre le regard réceptif d’une femme, se produit alors une étincelle remplie de promesses. En êtes-vous certain ? Si vous retirez le jugement de l’autre, si vous restez neutre sans l’imaginer dans votre lit … (Sourire) si vous êtes vous-même, vous remarquerez que sans parole et communication, la femme restera un mystère à vos yeux.karine ska 5

La pensée de la femme : – La femme adore que l’homme pense à elle. C’est une fierté typiquement féminine que d’être capable de créer une émotion magnifique et inoubliable chez l’homme qu’elle fréquente. La femme veut rendre amoureux l’homme. – En cela, elle doit rester imaginative et être dans la créativité perpétuelle. Ne pas se laisser aller sur un acquis.

L’art de la séduction : – La femme timide. Cette dernière est une rêveuse possédant une sensibilité exacerbée. Elle cherche avant tout une relation stable où la bienveillance est de rigueur. Cependant, il est difficile de connaître la timide car celle-ci s’auto-dévalorise ce qui la rend peu bavarde lorsqu’elle doit parler d’elle-même. – L’estime de Soi est une approche qui peut résoudre ce frein qui vous empêche d’avancer. La femme intello, quant à elle, adore parler et débattre sur n’importe quel sujet. Vous devrez donc lui prouver que vous avez confiance en vous et que vous ne craignez pas les conflits. N’hésitez pas à donner votre avis tout en acceptant son opinion si celui-ci est contraire au votre.

Et si vous restez tout simplement, vous-même. – Préférez-vous une femme belle, brillante ou sensuelle ? Les hommes beaux sont-ils sains ? Faut-il savoir faire de l’humour à une femme ?

La séduction provoquante : – Elle est consciente de son attirance envers les hommes, et abuse de son pouvoir, même si parfois elle le nie. Souvent elle dit n’avoir aucun attrait, se croire moche, mais ce n’est qu’un mensonge destiné à se positionner. – Est-ce vraiment utile ? Le plus important, elle donne des signes d’intérêt souvent disproportionnés par rapport à ceux dont une femme a besoin pour provoquer l’intérêt d’un homme. Une femme « normale » ne donnera jamais plus de signes que le minimum nécessaire pour déclencher l’intérêt d’un homme.

 

L’accompagnement

Le Coaching : L’accompagnement de l’autregaicha

Vous avez des questions ? Je tenterai de vous répondre sur mon approche.

La toute première ressource est l’écoute authentique (écouter et entendre), qui demande qualité de présence, compréhension, patience et respect de l’autre sans jugement.

Cette qualité d’écoute est très difficile : elle demande un grand travail sur Soi. En effet, elle implique de ne pas réagir selon des schémas habituels que sont l’empathie. – Que se passe-t-il le plus souvent ? Si une détresse vient à s’exprimer devant soi ? Vous essayez tout de suite de le calmer par des paroles rassurantes. – Vous perdez le sens de votre approche. La compréhension implique une neutralité. -L’obstacle à la qualité de cette écoute est la peur d’être envahit par la souffrance de l’autre…

La deuxième ressource est le décodage de la demande : L’accompagnement n’est pas de l’assistanat. Accompagner la formulation de la demande et de l’objectif à atteindre. Mieux vaut prendre le temps d’explorer pas à pas où il en est dans sa prise de conscience.

Quand le discours est peu cohérant, cela ne veut pas dire qu’il n’a pas de sens. – Deux approches peuvent être utilisées : La première : Tenter de faire revenir à la réalité. La deuxième : Comprendre la racine (le passé) afin de mieux aborder le présent…

L’intonation : le ton de la voix doit être bienveillant. – Le contenu : les mots employés doivent être clairs ; les phrases courtes, le vocabulaire.

Jardin-de-la-Zen-attitude-a18762141Les piliers du savoir :

Panser le passé : – Approche Taoïste : Cette quête inconsciente risque de survenir plus particulièrement dans les moments d’excès de stress, de souffrance physique ou morale. C’est pour cela que cette approche accompagne et permet de grandir. – Prise de conscience : La compréhension que la personne doit  arriver à s’aider (elle-même). S’aider soi demande d’être clair avec ses motivations profondes. –C’est savoir puiser dans ses ressources internes, celles du corps.

La compassion : Lié souvent à l’empathie mais aussi de souffrir avec. La compassion est ce sentiment fort qui naît de la rencontre et de la mise en résonnance avec une personne qui a mal. C’est se montrer sensible… –Être Soi = ne pas être l’autre. Eviter d’être ainsi est votre meilleure arme. Vous devez être neutre et de ne pas vous confondre en l’autre.

La créativité : Vous possédez tous une ressource de créativité : Elle peut être endormie ou  par manque d’inspiration. La créativité spontanée, généralement instinctive, peut être stimulée. Pour cela, il ne faut pas fuir ses peurs, mais les explorer. C’est en effet derrière elles que se cachent la liberté et la créativité.

Ecouter l’autre : Être vraiment à l’écoute de l’autre n’est pas chose facile. Avez-vous déjà fait cette constatation ? Qu’importe le message, parfois il vous arrive de réagir au quart de tour. Votre ressenti, votre expérience, votre jugement, … Laissez l’autre s’exprimer jusqu’au bout, respecter ses silences sans les interrompre.

L’ancrage : C’est la volonté, le calme, la confiance en Soi… Changez ses idées quand vous n’êtes pas bien. Activez vos ressources intérieures – Création d’une scène d’un futur positif – En tenant ton ancre tout en vivant la scène…

S’aimer soi-même : L’un des aspects les lancinants de votre mal-être est son caractère répétitif. Avoir confiance en soi est la première étape, … – Apprenez à vous aimer vous-même en prenant du temps pour vous-même. La relation est une étape de votre vie, vous devez la comprendre et la considérer.

La méfiance : L’obstacle peut provenir de personnes qu’il vous serait impossible de qualifier d’ennemies. Vous avez parfois tendance à appeler « Amis ». La peur d’être abandonné par eux… Cette peur se présente souvent sous forme inversée : Ne pas se détacher et restez soi-même.

La Femme

 

  • La femme :

photo de cricri aurore 2Qu’importe son orientation, la femme est une femme et en cela, on se doit être attentif et la comprendre. Certains poètes (dont moi) disent que la femme est Muse, une inspiration, une énergie, un calme, une romance…

Pourquoi un module sur la femme ?

On dit que pour comprendre une femme, « il faut se lever tôt » – Je ne serai dire mais je pense plutôt qu’il ne faut pas hésiter à prendre du temps pour l’écouter et la comprendre. Un tel module permet de dessiner les courbes sans rien oublier, enfin la femme devient une approche qui peut servir à la fois à elle-même et aux hommes.

    La femme et la confiance

La femme éprouve beaucoup de difficultés à se fier à son propre jugement, alors qu’elle peut faire preuve d’une surprenante perspicacité à cause de ce manque qui la pousse souvent à tout examiner, à tout analyser et à percevoir des choses que les autres ne percevront pas.

Son manque de confiance l’invite à se protéger de tout ce qui, de son point de vue, sont perçus comme autant de dangers ou d’agressions potentiels.

Ce qui, aux yeux d’autrui, paraîtra sans importance revêtira pour elle un sens particulier à quoi elle donnera une attention parfois exagérée. Elle se perdra bien souvent dans des détails qui lui feront perdre toute perspective générale de la situation.

Comment en effet construire une vie heureuse et épanouissante lorsque l’on n’a pas confiance en soi ? Comment réussir sa vie, dans tous les sens du terme, lorsque le doute de soi règne en maître et que la vie est dirigée par les « instances négatives » ?

Difficile en effet mais rien n’étant immuable en ce monde, pas même le manque de confiance en soi, il est possible avec un peu de bonne volonté appuyée par une ferme décision de se libérer de ce manque et les moyens appropriés de remédier à ce terrible problème.

Certaines femmes :

Ont besoin de l’autre pour avoir confiance en Soi. – Est-ce normal ? « Je ne pense pas »… Elle doit se rassurer, établir un chemin… La personne qui manque de confiance en soi est comme un pauvre qui réclame de la nourriture alors qu’il est assis sur une salle rempli d’or.

On pourrait bien sûr s’attacher aux raisons qui ont amené la femme vers ce manque de confiance en elle, mais il me semble plus habile et bien plus efficace d’aider la femme à se rendre compte de ses richesses personnelles de manière à ce qu’elle perde toutes raisons de ne pas s’accorder à elle-même cette saine confiance en elle.

La femme doit apprendre à s’aimer :

« L’image que vous avez de vous commence d’abord par le corps. Vous ne communiquez pas avec les autres seulement avec votre voix mais aussi avec votre corps. Sans le savoir, vous envoyez aux autres quantités d’informations qui passent pour la plupart du temps sous le seuil de la conscience mais qui néanmoins influencent votre vis-à-vis dans sa propre attitude. »

Se Tenir :

Vos tensions, vos peurs, vos émotions, même si vous les réprimez, s’expriment à travers toutes vos mimiques, vos tensions et vos postures, et c’est bien connu « rien ne se voit plus que ce que l’on cherche à masquer ».

Votre vis-à-vis même s’il n’en est pas conscient lui-même capte toutes ces informations que vous-même inconsciemment vous lui transmettez. Vos échanges avec les autres ne sont pas seulement conscients mais aussi pour une grande par très inconscients. – Vous devez être en harmonie avec vous même

La femme et la beauté :

Certaines femmes s’inquiètent de la façon dont l’égalité entre les femmes et les hommes, la condition féminine en général (injustices, inégalités et violences) sont traitées dans les médias et dans la vie de tous les jours. Elles s’interrogent aussi sur les représentations de la femme et les stéréotypes que l’on peut y trouver.

La femme est constante recherche de son bien-être, du regard qu’on peut poser sur elle, sur son aspect extérieur et intérieur, …

L’aspect extérieur : « Dit moi que je suis … »

L’obligation de minceur qui n’a cessé de s’imposer de plus en plus impérativement au fil du siècle. Elle demeure, obstinément, envers et contre toutes les tentatives de protestation, pas seulement c’est aussi une frustration, les magazines, la télévision, son ami, son amant, tous responsable du regard qu’elle peut poser sur elle,  le seul critère incontournable de beauté, la seule preuve absolue de féminité ? – Peut-on être certain de cela ?

La tendance actuelle est de rester naturelle. « C’est mon idée, …! » Du moins, faut-il avoir le look « nature », sans pour autant se débarrasser de tous les produits de soins et maquillage. La beauté naturelle, due à son patrimoine génétique, doit être aidée par les produits cosmétiques.

karine ska 7Le miroir est devenu un ami ou un simple reflet ?Comment le naturel peut-il souffrir les artifices ?

Tout l’art du maquillage consiste justement à être maquillé sans que cela se voit, rester simple tout en paraissant être une reine de beauté.

Que dit le prophète : Khalil GIBRAN, à ce sujet : « Et un poète dit, Parle-nous de la Beauté.

Et il répondit :

Où chercherez-vous la beauté et comment la trouverez-vous, si elle n’est elle-même votre chemin et votre guide ? Et comment parlerez-vous d’elle, si elle n’est le fil qui tisse vos paroles ?

Les affligés et les stigmatisés disent, « La beauté est bonne et douce.

Comme une jeune mère intimidée par sa propre gloire, elle passe parmi nous. »

Et les passionnés disent, « Non, la beauté procède de la puissance et de la terreur.

Comme la tempête elle secoue la terre sous nos pieds, et le ciel au-dessus de nos têtes. »

Et les fatigués et les las disent, « La beauté est faite de doux murmures. Elle parle en notre esprit.

Sa voix cède à nos silences, comme une lumière à peine visible qui vacille dans la peur de l’ombre… »

Alors, si nous revenons à nos petits moutons !! La femme se pose cette question à son levé : « comment va-t-elle paraître ? – Est-ce aussi important ?

Elle crée son propre modèle, reflet de sa personnalité, a un regard bienveillant sur elle-même,… Son aspect deviendra le reflet de son âme du moment.

Comment peut-elle paraître comme une véritable émotion ? Sera-t-elle comme une magnifique rose ou une vision d’elle-même ? Naturelle ou sophistiquée ? Maquillée ou élancée ?

Agir pour faire durer sa beauté. Être en accord avec soi-même : image de soi et âge ressenti.

Merci à Karine ska et Karine Sylvain.