Stress

photo de cléopatra 1Le Burn Out : Descente en enfer ou simple remplit sur Soi ? – Symptômes d’une fracture ou isolement, blessures à répétitions ou stress qui ne peut plus se contenir ?

Burnout ou dépression? Comment savoir ?

Le burnout (ou épuisement professionnel) est nécessairement lié au travail. Dans la dépression, le travail n’est pas la cause première, mais peut être un facteur aggravant. De plus, en cas de burnout, la personne atteinte est toujours en situation de stress chronique, tandis que c’est le cas 1 fois sur 2 pour la dépression.

Le Stress chronique est souvent lié à un manque de confiance en Soi, à un besoin de reconnaissance, à une envie de faire plus à chaque instant. Ce moment est accompagné à un déséquilibre du lien personnel. – Si vous n’êtes pas accompagner  par un ami (e) et votre compagnon/compagne, vous risquerez de vous retrouver en situation de Burn Out.

Le site psychologies.com en parle : « … Mais un jour, on arrive au bout du bout de l’épuisement. « Soudain, j’ai craqué », « il/elle a pété les plombs », peut-on entendre. Le propre du burn-out : bien souvent, la personne qui en est atteinte ne s’en rend pas toute de suite compte. Pas plus que son entourage. « Cette personne va avoir tendance à en faire beaucoup, analyse Catherine Vasey. Elle va penser sans cesse à son travail, se rendre toujours disponible et prendre un rythme effréné sans forcément le réaliser. Ce faisant, elle va perdre contact avec elle-même, s’oublier, et finir par ne plus tenir compte de ses limites ». Jusqu’à un jour, perdre le contrôle »

La sollicitation sans cesse, se rendre tout le temps disponible, anxiété, la fatigue, le manque de relaxation tout cela est un moteur qui amène à un tel état. -Être partout à la fois sans y être réellement !! Le Soi est mis à lourde épreuve et votre conscience n’est plus en harmonie avec votre être.

Le corps que dit-il ? : Des insomnies ou des troubles gastro-intestinaux peuvent vous alerter. L’irritabilité ou l’agressivité envers des collègues ou des clients sont également de bons indicateurs. « Il faut être extrêmement attentif aux changements d’humeur », les troubles de la mémoire, de la concentration, de l’orientation rencontrées par des personnes souffrant de dépression ou de burn-out. D’autres régions du cerveau sont également concernées et contribuent à expliquer certains symptômes rencontrés (les réactions émotionnelles disproportionnées, l’anxiété …).

Ce qui faut savoir réellement ?

Le burn-out est l’affaire de personnes fainéantes qui veulent profiter du système. Non, bien au contraire, le burn out touche des personnes très investies et engagées dans leur travail, qui accordent beaucoup d’importance à celui-ci. Les candidats au burn-out figurent parmi les éléments les plus valables de notre société, quant à leurs intérêts, leurs capacités professionnelles et leurs qualités personnelles. A leur insu, elles s’engagent dans un processus d’épuisement au cours duquel le dynamisme professionnel s’éteint. Une personne peu motivée au départ ne peut souffrir du burn-out.

L’accumulation de stress ou d’harcèlement peut être aussi la cause. Mais peut-on se contenter de cela ? – « Un travail sur Soi devra être utile car votre montagne ne s’est pas effrité ainsi pour les causes connues mais par un manque d’équilibre et de justesse » –Coach Tao.

Equilibre et justesse : Savoir s’évader, prendre conscience de son état – savoir écouter, prendre du temps pour Soi – être accompagner, se remettre en question – Savoir échanger sur Soi…

La première Source : Travaillez le mode de respiration qualifié d’antistress, justement parce qu’il empêche le blocage quasi réflexe du diaphragme. Souffler, au lieu de suspendre la respiration en apnée, assurera un relâchement global et immédiat de votre organisme.

Et le Burn Out Maternel ? – Sans oublier le père seul ! Sous l'oeil de Coach Tao Carqueiranne 012

C’est une grande réalité aujourd’hui, car on demande beaucoup à une mère ou à un père seul. Ce symptôme doit être compris par votre entourage.

Il n’y a pas plus grand bonheur que d’avoir des enfants. Mais en devenant mère on doit aussi affronter de nombreuses difficultés auxquelles on est généralement peu préparée. Au fil des mois, le manque de sommeil, de soutien, la répétition lancinante des urgences, peut vite devenir insoutenable. C’est alors que le malaise s’installe. « On parle d’épuisement maternel quand les mères ont le sentiment qu’il n’y a plus de coupure entre elles et les contraintes du quotidien.

La première phase correspond à l’épuisement émotionnel. Chaque individu dispose d’un réservoir d’énergie physique et psychologique. Les responsabilités quotidiennes de la mère ou d’un père usent petit à petit l’ensemble de son capital énergie. Vient un moment où elle/il  se sent vidée de ses ressources. Elle/ il craque, s’effondre… Au réveil, la simple idée de penser à tout ce qui l’attend dans la journée lui donne la sensation de couler d’entrée de jeu.

On pense parfois qu’un homme seul élevant des enfants peut échapper à cela, car plus dur, plus fort, plus autoritaire : Ce sont des idées reçues.

La racine ? :

Votre épanouissement doit être total, vous devez vous poser cette question : Est-ce un mal enfoui ? Comment y remédier ? Le passé parfois resurgit dans votre vie quand le stress est trop fort à ce moment précis, vous devez en prendre conscience et ne pas hésiter à vous ressaisir en échangeant avec un professionnel.

Dans le Tao de la santé, il y a 7 piliers : 1) Bien manger, 2) Bien bouger, 3) Bien respirer, 4) Bien se reposer, 5) Bien faire l’amour, 6) Bien maîtriser son esprit, 7) Bien se conformer au cycle de la nature.

La sérénité est la plus importante des bases de votre Soi face à maux de la vie, c’est pour cela que j’en fais mon moteur et mon slogan « Avancez avec Sérénité ».

Donnez-vous un sens à votre vie ? – Rien ne sert à rechercher le bonheur, ni la jouissance. Ce ne sont que des retombées de l’axe numéro un d’une vie humaine. Cherchez plutôt à équilibre ce que vous attendez de vous…

L’évasion dans l’art est-ce une réponse ? « Oui » – La suggestion dans la séduction, être là, s’amuser, ne pas se prendre au sérieux sans pour autant être dans vulgarité est un moyen d’être Soi.

N’oubliez pas : Cette rupture par rapport à l’environnement stressant et cette mise au repos ne suffisent pas et doivent être accompagnés d’une aide psychologique. Le burn-out ne peut être guéri si on ne connaît pas les mécanismes qui ont mené à celui-ci. Un professionnel compétent en matière de stress pourra vous aider à dépasser cette période difficile et vous accompagner dans la compréhension des différentes facettes du problème (aspects personnels mais aussi socio-professionnels).

 

Je remercie Cléopatra RAHAL pour les photos. Son site à visiter sans modération : http://www.cleopatre.book.fr/ et http://www.cleo.book.fr/

J’ai rajouté un couché de soleil sur la route du Sel non loin de Carqueiranne . (Un clin d’œil à mes amies, amis de cette ville)

 

 

 

 

Livre de la vie

photo de cricri rose sur fond de rocher noir et blancQuand on est petit, on inspire parfois d’être grand, quand on est grand on inspire que la vie puisse ralentir… « Cette vie est triste et amère et ne vaut pas l’amour d’une mère » Voilà, ce que j’écrivais quand j’étais enfant…

Aujourd’hui, j’écrierai plutôt ceci : « La vie est une source qui doit nous inspirer, on se doit prendre le crayon et commencer à écrire ce que nous souhaitons… Vivre et réaliser… »

Que dit Osho : «  …Si vous vivez avec conscience, vous mûrissez, sinon vous vous contentez de vieillir. Et devenir vieux, ce n’est pas devenir sage. Si vous avez été un idiot dans votre jeunesse et que vous avez juste vieilli, vous resterez un vieil idiot, c’est tout. On ne devient pas sage juste parce qu’on vieillit… »

On peut regarder l’horizon comme un miroir, ce miroir que nous avons face à nous, une femme m’inspire ce matin « Lilas Chibane » sur le chemin de la vie… Comment peut-on être si on ne l’est pas ? Nous écrivons notre livre et c’est à nous de lui donner un sens… Que recherchons-nous ? Que voulons-nous ? Et pourquoi ?…

La vie n’est pas un livre qui doit être dicté par les autres, sinon le chemin arpenté risquerait de nous perturber.

Sortir des idées reçues des échecs : Dans votre quête,  vous devrez vous ouvrir de façon différente de voir les choses. Si vous êtes fascinés par la sagesse venues d’ailleurs, vous penserez trouver le bonheur. Etre vous… Simplement Vous !

En effet, dans un monde de projets personnels « vie de couple, trouver le grand amour, vivre avec des enfants ou non, … » et de projets professionnels « épanouissement, s’aventurer, avancer, … » de prévoyance, vivre dans l’instant présent… Se poser cette humble question de comprendre l’action sans action : par exemple « l’absence de désir alors que c’est le moteur de votre vie ».

Pour appréhender cela, votre regard devra changer de direction, vous devriez découvrir les différents angles.

Prendre l’ultime décision : Être libre « Etre résolu de changer fermement, c’est avant tout saisir cette liberté d’être Soi. Être intimement persuadé que ce vous êtes psychologiquement… Le retour sur Soi est une émergence de votre question intime. Est-il possible d’échapper à l’instabilité de l’existence ? Soyez optimiste et croyez en vousSimple recette ou conviction de votre vie. Vous avancez sans trop regarder hier et en prenant compte d’aujourd’hui en regardant demain. Être serein c’est bien plus qu’un simple mot mais une huile qui arrangera votre moteur.

La rencontre : « Permettez-moi de revenir sur cette rencontre… Sandrine P, une femme optimiste et réaliste sur son parcourt de sa vie. Cette femme a 6 enfants et elle doit lutter entre son travail de mère et maman et essayer de penser à elle. Le temps parfois lui manque… Elle se retrouve seule face à son passé… Doit-on la juger ? Je ne le crois pas sincèrement. Elle est comme plein d’autres, s’engager dans la réussite et trouver un travail qui lui plairait. Sortir de cette torpeur et avance.

Une femme qui possède un tel courage, mérite qu’on s’arrête et qu’on puisse l’accompagner. Elever des enfants n’est pas choses simple et cela développe un sens aiguë de l’organisation.

 

Le Je : Dans le Tao et le zen … l’œuvre d’un Je est le reflet de toutes vos qualités qui le définissent, à savoir le désir (d’être), la crainte, la peur et la frustration, l’autosatisfaction, l’orgueil, …doivent disparaître.

photo de corinne vagner couche de soleilUne personne qui souffre d’un complexe d’infériorité par exemple est soumise à son égo. Son jugement sur lui ne sera jamais juste… car toujours fondé sur son trouble.

Vivre dans l’esprit du Tao, c’est de devenir l’eau dans l’eau, le filet dans le ruisseau, la vague de l’océan. Contre les raideurs et les stéréotypes des écoles confucéennes, le Tao est un éloge éternel à la liberté de devenir soi, par soi, pour soi, en soi.

La sagesse Taoïste défend cinq vertus fondamentales : Le naturel, la simplicité, l’harmonie, la longévité et la beauté.

Rendez tout créatif, vous faites du pire le meilleur. C’est ce qu’on appelle un art de vivre. Et si un homme, une femme vit chaque instant, chaque phase, avec beauté, avec amour, compréhension de l’autre, avec joie…

LIN CHI (Maître Taoïste) dit : « Ecoutez simplement », pendant cet instant, il y aura un silence absolu.

Que dit Osho : « Soyez qui vous êtes, n’essayez jamais d’être quelqu’un d’autre, et vous deviendrez mature » On peut énoncer ceci à notre jeunesse d’aujourd’hui tout en essayant d’être le miroir de nous-même.

« Vous devez être la pointe de votre chemin, de votre écriture être celui qui vous inspire et si un jour vous épris d’un sentiment qu’importe qui il est, chercher à le cerner, chercher à l’exprimer et écrivez-le, écrivez-lui »- Coach Tao

Certains se demanderont quel est le chemin de cet article, il est sur le chemin de votre vie, vous et le parcourt, juste des approches différentes qui doit vous inspirez et vous indiquer ce que vous faites…

« Ne cherchez pas la vérité, cessez seulement d’avoir des opinions » Osho –  SOSAN dit : « Ne cherchez pas la vérité. Vous ne pouvez pas chercher. Comment le pourriez-vous ? Vous n’êtes pas prêts car le mental est là. Qui cherchera ? Toute recherche appartient au mental… »

Bouddha résumait cela avec ces mots :  » Nous sommes ce que nous pensons. Tout ce que nous sommes résulte de nos pensées. Avec nos pensées, nous bâtissons notre monde »

Ayez votre opinion et continuer à croire en vous, aventurez-vous sur des plaines ou l’interdit murmura votre nom, soyez Humble, soyez vous-même…

 

La beauté d’âme

photo de aurore 10Si la beauté avait un sens, qu’en sera-t-il aujourd’hui ? Hier, certains sages la décrivaient ainsi : «Les jolies filles ne sont pas toujours heureuses et les garçons intelligents sont rarement beaux. » Proverbe Chinois « La beauté est sœur de la vanité et mère de la luxure. » Proverbe Russe… « Le sujet le plus propre pour soutenir la beauté, c’est une femme » BLAISE Pascal.

Si on résume la beauté au regard qu’on doit porter sur l’autre, que diraient les non-voyants ? Et pourtant, nous avons été habitués un peu maladroitement que pour être présentable, il fallait être beau ou belle… Quels sont les critères de la beauté ?

Que dit le Tao : « Dans le monde, lorsque tous les hommes ont su apprécier la beauté, alors la laideur a paru. Lorsque tous les hommes ont su apprécier le bien, alors la mal a paru. C’est pourquoi l’être et le non-être naissent l’un de l’autre. »…

Un jour, un sage homme me disait ainsi : « Regarde la femme au fond elle, comme une rose éternelle. Même si elle flétrit, elle restera toujours belle à tes yeux «  en cela est venue la beauté d’âme… – « La beauté d’âme est le chemin vers l’harmonie » Tao Te King

Khalil GIBRAN concluait quand il fit interroger sur la beauté : « Toutes ces choses, vous les avez dites de la beauté, Cependant, en vérité, vous ne parlez pas d’elle, mais de vos besoins insatisfaits, Et la beauté n’est pas un besoin, mais une extase. Elle n’est pas une bouche assoiffée, ni une main vide et tendue, Mais plutôt un cœur embrasé et une âme enchantée. Elle n’est pas l’image que vous voudriez voir ni le chant que vous voudriez entendre, Mais plutôt une image que vous voyez bien que vous fermiez vos yeux, et un chant que vous entendez quand bien même vous bouchez vos oreilles»

La beauté d’âme c’est la richesse qui mérite d’être mis en avant !! Combien d’entre vous mesdames, désespèrent quand un homme vous drague juste parce que vous avez pris soin de vous ?  Etes-vous, un morceau de viande qu’on doit afficher ou une personne respectable ?

Faut-il se cacher si votre charme est sans égale ? NON !! Mais, demander à autrui, qu’il ferme ses yeux et qu’il puisse entendre « qui vous êtes réellement ». – « La beauté est une source inépuisable de joie pour celui qui sait la découvrir. » Alexis CARREL

« La confiance en soi est le premier secret du succès« , selon le philosophe Emerson –Vous devez avoir Confiance en vous, le regard sur vous doit être positif !!

D’autres sites dont Doctissimo indique ceci : « … Pour être soi-même, il faut peut-être apprendre à connaître et respecter ses valeurs. Et il faut autant que possible éviter de s’imposer des règles de conduite qui vont à leur encontre.  Par exemple, si vous êtes profondément altruiste, vous vous épanouirez certainement plus dans un travail du secteur social qu’au sein d’un service commercial dans lequel vous devrez vous battre quotidiennement, contre les autres et contre vous-même.

Car si l’on peut donner le change quelques mois voire quelques années, il est difficile d’aller indéfiniment contre sa nature. Alors faites le point sur vos valeurs profondes, qui ne doivent pas être « négociables ». Cette base doit toujours vous servir de guide dans vos choix de vie »

Marc-Alain DESCAMPS nous éclaire sur une pensée : « … La définition que nous adoptons est : le beau est la splendeur de l’Etre, l’éclair fulgurant de la Perfection. Il est le marqueur spécifique qui signale, comme un clignotant, la présence d’une Valeur que nous détaillons ultérieurement en Bien, Vrai, Juste… Dans l’Etre, ce qui est conforme est vrai, ce qui est parfait est bien, ce qui est splendide est beau. Il se signale par une luminosité qui nous émeut et nous permet de reconnaître son surcroît de présence dans l’objet qui nous charme et nous envoûte. Un éclat fugitif nous indique cet effet de miroir. C’est que l’invisible vient de transparaître un l’instant à travers le visible. Comme dans le koan Zen la beauté est le doigt qui montre la lune : par l’émotion qu’elle suscite en nous, elle nous renvoie à autre chose. Hélas, le plus souvent nous oublions le renvoi et restons fasciné par l’objet beau, en regardant le doigt comme un chien. »

Un art de vivre :

Vivre dans l’esprit du Tao, c’est de devenir l’eau dans l’eau, le filet dans le ruisseau, la vague de l’océan. Contre les raideurs et les stéréotypes des écoles confucéennes, le Tao est un éloge éternel à la liberté de devenir soi, par soi, pour soi, en soi.

La sagesse Taoïste défend cinq vertus fondamentales : Le naturel, la simplicité, l’harmonie, la longévité et la beauté d’âme.

Plus vous serez simple, vous aurez le courage à vous remettre en question (relooking par exemple), plus vous apprendrez à vous aimer. Restez-vous-même, votre beauté en est ainsi faîte…

 

Photo de Emmanuelle et de Aurore, Merci à vous deux !! Merci à Christophe Le BIHAN pour la photo des tulipes

Le soi

Le Soi

Un art de vivre :

Vivre dans l’esprit du Tao, c’est de devenir l’eau dans l’eau, le filet dans le ruisseau, la vague de l’océan. Contre les raideurs et les stéréotypes des écoles confucéennes, le Tao est un éloge éternel à la liberté de devenir soi, par soi, pour soi, en soi.

La sagesse Taoïste défend cinq vertus fondamentales : Le naturel, la simplicité, l’harmonie, la longévité et la beauté.

Le Soi : L’amour de Soi et la confiance en Soi sont les deux piliers qui permettent à l’estime de Soi d’être totalement présent.bouddhas

L’amour de Soi : vous permet d’accepter vos failles, vos défauts, vos rêves, vos indulgences, vos perceptions … – Cela permet une conscience de votre imperfection.

La confiance en Soi : Vous persuade que vous arriverez même avec les embuscades. Elle concerne l’aptitude à « faire », à « agir » …

Accepter ses défauts – Comment en sortir ? C’est un premier vers l’acceptation de Soi est d’arriver à comprendre qu’il n’est pas nécessaire d’être sans défaut pour être digne d’amour (et qui peut l’être) – Dépasser le refus de prendre conscience de ses capacités et de ses limites.

« Avoir confiance en Soi » c’est avoir confiance en votre capacité à penser, apprendre, faire des choix, prendre des décisions, s’équilibrer aux changements … – Il est dit que « S’aimer soi-même permet de s’ouvrir aux autres et d’arrêter de vous prêter de mauvais sentiments.

L’acceptation de Soi : Accordez-vous la permission et de courage pour vous approprier vos pensées, vos émotions et vos actions, sans s’en échapper, ni les nier ou les dénigrer …

Être dans la conscience : Respectez les faits, soyez présent à ce que vous êtes en train d’accomplir, curieux et ouvert à ce qui vous entoure… – Soyez authentique, sans être dans le jugement de l’autre. Refusez de fausser la réalité de qui vous êtes sans craindre la désapprobation.

Devinez qui vous-êtes ? : Mieux habiter son temps est une lente démarche personnelle, réaliste, astucieuse, quasi esthétique … Cela conduit à chercher l’intensité ou la qualité de chaque instant au présent, une démarche Zen !!

Avoir une prise de conscience commence par l’observation de votre propre comportement, de votre rapport quotidien.

Définissez vos priorités : « Qu’est-ce-qui compte le plus pour vous dans la vie ? » – Cette prise de conscience permet de commencer à alléger sa vie d’une façon concrète, ce qui est impossible sans faire des choix, sans accepter des renoncements.

serenite 1Ayez un objectif avoué : Mieux vivre, mieux être, être vous … – N’êtes-vous pas plus motivés pour le faire si vous pouvez ainsi retrouver les activités qui vous font plaisir ? Quand avez-vous partagé un moment de pleine plénitude avec vous-même ? Quand ?

Cette démarche peut vous sembler égoïste, elle est cependant bénéfique à vous-même et à votre entourage. Car qui a envie de fréquenter quelqu’un complètement stressé ? Pour progresser dans cette libération. – la philosophie zen : N’est de comprendre votre personnalité de manière intellectuelle – il invite à prendre conscience de ce qu’on est réellement pour un jour, connaître l’éveil.

La quête de Soi : Elle passe d’abord par la pratique régulière de la méditation. Ensuite par la recherche, au quotidien, de la simplicité : Être simple, être en harmonie… – Cela implique de redécouvrir les gestes élémentaires de l’existence, le bon sens…

Le Soi dans le temps : Vous devrez organiser votre temps pour être plus efficace, plus rapide, moins stressé. Vous pourrez ainsi améliorer vos pratiques quotidiennes afin de réaliser vos objectifs. – Maîtriser vos imprévus.

Être Soi : Ne soyez pas le jouet de votre affectivité !! Le lâcher prise est une solution pour la rétention d’émotions – Si vous prenez sur vous de n’exprimer ni colère, ni chagrin, ni joie, ni peur…

S’aimer Soi : Cessez de vouloir être aimé par tout le monde. – Être apprécié par tous. Mieux vaut utiliser vos capacités naturelles de compréhension. Cessez toute empathie inutile afin de vous préserver.

La vie

La vie n’est pas un non-sens !! On se doit la comprendre, la vivre, en être soi-même. – Cet article n’aura pas la prétention de vous donner des leçons, mais vous permettre d’avancer…La vie est une maturité – Une responsabilité d’être soi-même.

Le bon sens

L’histoire du pain au chocolat est un non-sens et cela manque singulièrement de maturité. – Comment peut-on accuser et porter un jugement ? L’histoire d’un jeune musulman qui aurait arraché un pain au chocolat sous prétexte qu’il aurait faim (pendant la période du ramadan)…- Le non-sens : C’est la véracité du sujet – Quelle preuve pour un tel acte ? – Est-ce un sujet de communication ou une manière de stigmatiser une religion ? Aurions-nous eu la même histoire pendant le carême ou le Kippour ? – Le manque de maturité est justement l’annonceur. Comment peut-on être un homme soumis aux oreilles d’autrui et être ainsi ? Admettons que cela soit vrai, Fallait-il juger l’homme ou la religion pratiqué par lui ?

Je vous laisse à votre avis, il en est de votre conscience.

L’amour

chance1L’amour  est un chemin pour la croissance spirituelle. Et de plus, l’amour fonctionne comme un miroir. – Il est intensivement difficile de se connaître soi-même sans avoir regardé son visage dans les yeux de quelqu’un qui vous aime. – Tout comme vous devez regarder dans le miroir de l’amour pour voir votre visage spirituel. Ce sentiment, si beau soit-il, est un miroir spirituel, il vous nourrit, il vous intègre, il vous rend prêt pour le voyage intérieur…

L’amour n’est pas aussi précieux que la liberté. L’amour est une immense valeur, mais cette valeur n’est pas plus élevée que la liberté. – Vous voulez donc être aimant, mais vous ne voulez pas être emprisonné par l’amour. C’est pourquoi, qu’il vous faut éviter la frustration. – Vous essayez de posséder et, plus vous essayez de posséder de posséder, plus l’amour devient impossible et plus l’autre commence à s’éloigner de vous. Moins vous possédez, plus vous vous sentez proche de l’autre. – L’amour n’a rien à voir avec l’emprise de vouloir posséder l’autre. – L’effort de posséder une personne échoue inévitablement. Dans cette frustration, vous serez renvoyé à vous-même.

L’amour vous rend réel ; sinon vous restez juste un amusement, un mirage, un fantôme, un rêve sans substance. – L’amour vous donne une intégrité, l’amour vous centre…

Les dimensions de l’amour

L’amour peut avoir plusieurs dimensions. L’une est la dépendance, c’est ce qui arrive à la majorité des gens. Vous êtes dépendant d’elle/lui ; vous vous exploitez mutuellement, vous vous dominez mutuellement, vous vous possédez, vous vous réduisez mutuellement à des commodités.

L’autre dimension : C’est l’amour entre deux personnes indépendantes. Cela aussi n’est pas très fréquent. Cela entraîne également de la misère, car il y a un conflit constant. Aucun ajustement n’est possible ; les deux sont tellement indépendants, personne n’est prêt à faire un compromis, à s’ajuster à l’autre.

La relation semble superficielle ; Vous avez peur d’aller dans les profondeurs de la relation ; car vous semblez davantage tenir à votre liberté qu’à l’amour.

L’amour – besoin

Vous dépendez de l’autre : C’est un sentiment immature. En fait, ce n’est pas véritablement de l’amour – C’est un besoin. Vous utilisez l’autre, vous l’utilisez comme un moyen. Vous exploitez, vous manipulez, vous dominez. Ceci est un non-sens.diner à deux

L’homme/ la femme devient mature au moment où il se met à aimer plutôt qu’à avoir besoin. – Il se met à partager, il se met à offrir, à donner. Être en phase avec l’autre…

L’amour n’est pas une passion, l’amour n’est pas une émotion. Aimer, c’est réaliser très profondément que d’un certaine manière…Vous êtes vous.

La question

« Qu’arrive-t-il quand une fleur s’épanouit dans une forêt profonde sans personne pour l’apprécier, pour découvrir son parfum, sans personne pour passer à côté d’elle et dire « magnifique » sans personne pour goûter à sa beauté, à sa joie, pour partager- Qu’arrive-t-il à la fleur ? Meurt-elle ? Souffre-t-elle ? Panique-t-elle ?, … – Elle continue de fleurir… »

L’ignorance 

La maturité est la même chose que l’innocence, à une différence près, c’est que cette innocence a été retrouvée, recapture. – Un homme qui est capable d’amour découvrira tôt ou tard son propre être – Si vous découvrez votre être, vous deviendrez libre de toute structure, de tout schéma.

La maturité signifie regagner son innocence perdue, reconquérir son paradis, redevenir un être humble. – La maturité est une renaissance, une naissance spirituelle. –

La compréhension

Cette compréhension sera présente. Vous aurez appris quelque chose peut-être même à rire, vous prendrez peut-être même plaisir à voir comment les gens deviennent à ce point insensé. – Votre compréhension grandit à travers chaque expérience. – Devenir vieux, ce n’est pas devenir sage. Vous avez été un idiot dans votre jeunesse et vous avez juste vieilli, vous resterez un vieil idiot.

Un homme mûr ne meurt jamais. En fait, sur le roc de la maturité. – La vie peut être vécue de deux façons – Vous vivez inconsciemment, vous mourrez tout simplement !! (Pas drôle) – Vous vivez consciemment, vous serez de plus en plus en vie.

Le Mariage

Je vous suggère que le mariage n’ait lieu qu’après la lune de miel, jamais avant. Si tout va bien, à ce moment-là seulement le mariage peut avoir lieu. – Permettre à deux personnes de vivre ensemble suffisamment longtemps pour qu’elles se connaîsent, se familiariser l’une avec l’autre. Si l’amour se cache en vous, celui-ci le fait sortir. Si l’amour est un leurre, un mensonge en vous-même, alors tôt ou tard, il devra disparaître et votre réalité, la laideur de votre personnalité surgira.

Quand vous devenez attentif à tous ces problèmes et que pourtant vous décidez qu’il vaut la peine de prendre le risque d’être avec quelqu’un plutôt que d’être seul. – La conscience donne la liberté, la conscience vous donne la capacité de décider de votre vie…

Synthèse : Osho, Tao te King, le groupe IAM, Coach Tao

Yinyang

Yin et Yang

Vous vous centrez, vous recherchez l’équilibre de votre Yin et votre Yang, vous faîtes circuler le Qi… Sur votre axe, sur vos préoccupations, vous essayez d’établir une harmonie avec les éléments.

Vos éléments :

L’emportement

L’excès

La frustration du passé

La dépression

La peur

yin yang cremeLes emportements engendrent les excès. Votre contrôle sur un comportement excessif doit s’exercer en reconnaissant cette attitude dommageable pour votre bien-être. Le remède consiste à vous imposer un temps de réflexion avant de vous enflammer.

Être Soi, par Soi, en Soi, pour Soi… – Vous êtes responsable de votre vie

Les excès en tout genre génèrent la nostalgie des plaisirs éphémères. Votre contrôle sur vos besoins toujours plus pressants doit s’exercer en prenant le temps de savourer l’instant présent. Le remède est d’ignorer l’auto-conditionnement de votre ego.

Être dans le temps, vivre l’instant sans oublier qui vous êtes

La fracture du passé, la remémoration tournant à  l’obsession génèrent la dépression.

Avoir le contrôle de lui-même. – Le contrôle sur votre capacité à produire une surabondance de pensées se fera  en apprenant à vous méfier de cette part de vous-même, mauvaise conseillère.

Votre ego n’est pas celui que vous croyez !! : Le remède est de découvrir le côté léger dans lequel vous trouverez la part d’insouciance qui vous est nécessaire.

Les états dépressifs atteignent différents niveaux. Cet exercice convient aux phases débutantes d’un mal-être, lorsqu’il est encore temps de se prendre soi-même en charge. La frustration génère la peur  de rien, de tout, obstruant les portes de sortie.

Votre contrôle sur l’anxiété qui déjà vous étreint est de faire face à la situation et, surtout, de ne pas fuir. Le remède est de vous obliger à vous remuer, à tout bouger, à tout changer.

Un caractère timoré ou complexé, une grande timidité, empêche d’avancer et limite les chances de l’existence. La peur de l’inconnu, la peur de se retrouver face à l’autre. Vue sous cet angle, la peur donne tendance à agir d’une manière imprévisible, générant les emportements.

Votre contrôle sur l’inquiétude paralysante est la confiance en vous. Le remède est de vous concentrer sur votre but et non sur l’image que les autres semblent vous renvoyer.

« Ceux qui parlent ne savent pas; ceux qui savent ne parlent pas. » Lao-tseu.

« Soyez-vous même », voire même « ose être vous-même », bref « n’écoutez que vous même» : tels sont les mots d’ordre préférés de votre modernité, ressassés à l’envi par une suite infinie de slogans publicitaires pour qui être soi passe, à l’évidence, par l’achat de telle marque de chaussures ou la consommation de telle boisson gazeuse.

Être soi-même vous est donc présenté comme un impératif au sens propre, c’est-à-dire une injonction morale, un devoir et pour tout dire le premier de tous vos devoirs : ne vous souciez pas du qu’en-dira-t-on, ne vous laissez pas déterminer par la pression sociale, les normes, les règles, les habitudes; affirmez votre propre personnalité à la face du monde.yeux yin yang

L’hypocrisie est le premier de tous les vices, la sincérité la plus grande des vertus : soyez-vous même et acceptez l’autre tel qu’il est. Si tous se conformaient à cette double exigence, l’humanité serait enfin en paix et surtout satisfaite d’elle-même, ce qui est manifestement la clef du bonheur, si tant est que le remords, la honte et la mauvaise conscience ne se sont jamais signifiés comme les meilleurs moyens pour l’homme d’être heureux.

Soyez-vous même, le conseil serait fort bon, s’il n’était à y bien regarder quelque peu paradoxal : car enfin, quel sens y aurait-il à devoir être vous-même, précisément ?

Ce que vous êtes, vous l’êtes, en sorte que vous n’êtes pas à l’être: on ne peut vous commandez d’être que ce qu’à présent vous n’êtes pas, comme on ne saurait sans absurdité ordonner de se taire à celui qui fait déjà silence.

Sans doute alors faut-il en conclure qu’être soi-même ne peut avoir de valeur impérative que si celui que vous êtes maintenant n’est justement pas vous-même, en sorte que la question se divise : ce « vous » qu’à présent vous n’êtes pas, est-ce simplement parce que vous n’osez pas l’affirmer dans toute sa particularité, ou parce que vous ne l’êtes pas encore ?

« Le bonheur naît du malheur, le malheur est caché au sein du bonheur » Tao

Signification du Yin

Le Yin symbolise l’obscurité et tout ce qui est voilé. Il est concave et c’est lui qui accueille la vie. Il se caractérise par l’obscurité et le froid et représente le pouvoir de fertilité et productivité, la raison pour laquelle il symbolise la féminité.

La personnalité Yin

Les gens qui sont plus Yin que Yang sont les personnes réservées, timides et calmes. En général, c’est le type qui ne préfère pas se mettre en avant, qui n’a pas de tendances vers le changement et qui aime la vie et la chaleur familiale.

Signification du yang

Le Yang est le contradictoire du Yin, mais en même temps, c’est le côté qui lui rend complète. Le Yang signifie la luminosité, la rapidité et le côté dur qui manifeste la force accumulée et c’est celui qui est en activité constante, c’est pour cela que le Yang symbolise la masculinité.

La personnalité Yang

Une personne Yang est souvent plus ouverte, nerveuse et qui aime attirer l’attention et être toujours en avant. Parmi les caractéristiques de la personnalité Yang, on trouve l’amour de l’aventure, de défis et la chose la plus détestée c’est la routine. Le foyer est l’endroit de détente après la fatigue d’une longue journée. (Source Internet)

Harmonisez-vous et soyez humble, arpentez votre chemin et savourer chaque instant.

l’âme soeur

L’âme sœur …

Parfois, on se met à la rechercher, parfois on croit vivre avec, parfois on se murmure qu’il/elle n’excite pas… – L’âme sœur ? Pur fiction, simple reflet … Comment répondre à cette question ?aurore 3

Répondez d’abord à cette question : Pourquoi le recherchez-vous ? Pour ne pas vivre seul (e), pour faire comme les autres, pour être heureux (se). – Êtes-vous dans le bonheur absolu ? Aie !! Je vous embête …

Eros, dieu de l’amour à envoyer Cupidon, pour vous décocher sa flèche ? A moins que vous ne soyez encore à la recherche de l’âme sœur ou en couple depuis quelque temps déjà ? Dans tous les cas, l’amour est au cœur de vos préoccupations…

La séduction est certes intéressante et nécessaire, cependant le but conscient ou inconscient est très souvent de trouver la personne qui vous aimera vraiment pour ce que vous êtes.

A vos cartes !! :

Pour trouver l’âme sœur, vous avez des sites de rencontres – Profils honnêtes ou simple mensonge, vous avez les sorties à apéro – Faut-il encore que la musique ne soit pas trop forte, vous avez la plage – simple gentlemen ou pur mort de faim, …

Cherchez l’amour pour pouvoir dire aux autres : J’ai trouvé !! Être un instant, un sourire. – L’amour n’a aucun sens que celui que vous lui donnez, allez creuser au fond de vous-même.

Etablissez un bilan de vous-même :

Inutile de se voiler la face, vous êtes loin des clichés : Mon prince charmant, ma princesse. Pour trouver l’amour, il va falloir se mettre un bon coup de fouet.

–        Bilan de sa vie passé – Capitale de savoir et de comprendre son cheminement

–        Se rencontrer – Savoir s’accorder du temps

–        Savoir ce qu’on cherche exactement – Relation sans lendemain ou relation durable

–        Rencontrer l’autre – Être à son écoute en reformulant (sans faire d’empathie)

–        Phase séduction pour Soi, par soi, en Soi

–        …

Prendre sa vie en main n’est pas chose simple, c’est pour cela, que je propose un suivi même à distance avec des modules adaptés. Créer un nouvel équilibre, suivre ses envies et ses besoins, mettre en harmonie sa vie au travail, amis, sorties, passions, sexualité et amour.

Être ouvert à soi-même :

Il est important de ne pas s’écouter et de s’entendre. – Connaître son passif avant de commencer toute histoire c’est primordial – Pourquoi ? Votre cœur a besoin de place pour aimer pleinement. Savoir panser ses plaies et comprendre la situation permet de mieux tourner la page. On ne remplace pas une personne par une autre : Ceci reste une erreur grossière et vous risquerez de le regretter par la suite. Accordez-vous du temps !

Envie de plaire :

Une société de consommation qui vous a encré dans la tête que vous devez rentrer dans des normes pour plaire. Vous devez avoir un profil type pour séduire en l’occurrence un profil de mannequin (pour vous mesdames) et quant aux hommes, il faut être musclé… – Les autres, me direz-vous ? – Eh ben… Silence. En cela, réside une erreur, restez-vous-même et plaisez-vous à vous-même.

Remplissez votre beauté d’âme de sincérité et sérénité et croyez-moi votre charme se lira à travers votre regard et votre état d’être. Ce qui est attirant en l’amour aussi et surtout le côté mystérieux et imprévisible. Les choses impossibles, c’est de croire à la femme parfaite ! A l’homme merveilleux. Paradoxalement pour trouver l’amour (le vrai) il faut réussir à se détacher de tous ses préjugés, de toutes ses normes.

aurore 2Garder le mystère :

Ne pas se livrer au premier rendez-vous ! – Sachez dévoiler progressivement votre être. Ne dites pas tout sur vous, laissez un peu de flou. Ecouter les projets, les envies, apprenez à le/la connaître, n’imaginez pas que vous allez l’emballer dans votre lit. Soyez patient (e) !

A travers le processus de séduction, il est dit que les hommes sont trop excessifs. – Soyez humble et gentleman – Fleurs, chocolats, cadeaux, mais pas dans l’excès. – Les femmes ont besoin de rêver, de féerie, d’imaginer donc n’inventez pas un rôle qui ne vous appartient pas.

L’accompagnement

Le Coaching : L’accompagnement de l’autregaicha

Vous avez des questions ? Je tenterai de vous répondre sur mon approche.

La toute première ressource est l’écoute authentique (écouter et entendre), qui demande qualité de présence, compréhension, patience et respect de l’autre sans jugement.

Cette qualité d’écoute est très difficile : elle demande un grand travail sur Soi. En effet, elle implique de ne pas réagir selon des schémas habituels que sont l’empathie. – Que se passe-t-il le plus souvent ? Si une détresse vient à s’exprimer devant soi ? Vous essayez tout de suite de le calmer par des paroles rassurantes. – Vous perdez le sens de votre approche. La compréhension implique une neutralité. -L’obstacle à la qualité de cette écoute est la peur d’être envahit par la souffrance de l’autre…

La deuxième ressource est le décodage de la demande : L’accompagnement n’est pas de l’assistanat. Accompagner la formulation de la demande et de l’objectif à atteindre. Mieux vaut prendre le temps d’explorer pas à pas où il en est dans sa prise de conscience.

Quand le discours est peu cohérant, cela ne veut pas dire qu’il n’a pas de sens. – Deux approches peuvent être utilisées : La première : Tenter de faire revenir à la réalité. La deuxième : Comprendre la racine (le passé) afin de mieux aborder le présent…

L’intonation : le ton de la voix doit être bienveillant. – Le contenu : les mots employés doivent être clairs ; les phrases courtes, le vocabulaire.

Jardin-de-la-Zen-attitude-a18762141Les piliers du savoir :

Panser le passé : – Approche Taoïste : Cette quête inconsciente risque de survenir plus particulièrement dans les moments d’excès de stress, de souffrance physique ou morale. C’est pour cela que cette approche accompagne et permet de grandir. – Prise de conscience : La compréhension que la personne doit  arriver à s’aider (elle-même). S’aider soi demande d’être clair avec ses motivations profondes. –C’est savoir puiser dans ses ressources internes, celles du corps.

La compassion : Lié souvent à l’empathie mais aussi de souffrir avec. La compassion est ce sentiment fort qui naît de la rencontre et de la mise en résonnance avec une personne qui a mal. C’est se montrer sensible… –Être Soi = ne pas être l’autre. Eviter d’être ainsi est votre meilleure arme. Vous devez être neutre et de ne pas vous confondre en l’autre.

La créativité : Vous possédez tous une ressource de créativité : Elle peut être endormie ou  par manque d’inspiration. La créativité spontanée, généralement instinctive, peut être stimulée. Pour cela, il ne faut pas fuir ses peurs, mais les explorer. C’est en effet derrière elles que se cachent la liberté et la créativité.

Ecouter l’autre : Être vraiment à l’écoute de l’autre n’est pas chose facile. Avez-vous déjà fait cette constatation ? Qu’importe le message, parfois il vous arrive de réagir au quart de tour. Votre ressenti, votre expérience, votre jugement, … Laissez l’autre s’exprimer jusqu’au bout, respecter ses silences sans les interrompre.

L’ancrage : C’est la volonté, le calme, la confiance en Soi… Changez ses idées quand vous n’êtes pas bien. Activez vos ressources intérieures – Création d’une scène d’un futur positif – En tenant ton ancre tout en vivant la scène…

S’aimer soi-même : L’un des aspects les lancinants de votre mal-être est son caractère répétitif. Avoir confiance en soi est la première étape, … – Apprenez à vous aimer vous-même en prenant du temps pour vous-même. La relation est une étape de votre vie, vous devez la comprendre et la considérer.

La méfiance : L’obstacle peut provenir de personnes qu’il vous serait impossible de qualifier d’ennemies. Vous avez parfois tendance à appeler « Amis ». La peur d’être abandonné par eux… Cette peur se présente souvent sous forme inversée : Ne pas se détacher et restez soi-même.

Être Soi

L’Histoire de la Zen attitude :

automne rougeEst-ce un mythe ou une trouvaille des occidentaux ? Historiquement, on peut dire que le ZEN  est né en Chine au VIe siècle. Mais, on l’oublie souvent, sa véritable source remonte au Bouddha lui-même…

Esprit libre, environnement libre, dit l’une des plus célèbres maximes zen. Mais, l’inverse est tout juste, tant il est vrai que l’environnement influe de manière évidente.

Interrogations :

Pour un bon équilibre de Soi… – C’est cette interrogation qui est le point de départ, et non celle-ci : De quoi ai-je envie ? Pourquoi ? Parce que, dans ce cas, nous ne sommes plus maîtres de nos désirs.

L’authenticité :

« Tenez-vos engagements et montrez-vous comme vous êtes et vous vous sentirez invulnérable » Confucius

Montrez-vous tel que vous êtes. Au début, c’est un peu difficile, mais on s’y fait très bien et plus on progresse plus la sérénité s’accroît. – Ne cherchez pas à donner de vous, une autre image que ce que vous êtes vraiment. – Sachez partager vos idées et vos émotions, mais libérez-vous du besoin qu’on vous approuve ou qu’on vous admire.

La Quête du sage du Tao :

Cette quête est d’harmoniser, dans chacun de ses instants de vie, sa vie intérieure et tout ce qui l’entoure et, par-delà, avec le tout et le tout du tout. – Harmonie immédiate et parfaite, dans l’ici-et-maintenant. – Harmonie dans l’instant et l’harmonie de l’instant. Tentons d’expliciter. – Chaque instant doit être parfaitement harmonieux en lui-même, comme un joyau. Mais chaque instant doit aussi être parfaitement harmonieux avec tous les autres instants passés.

S’accomplir soi, en soi, et s’accomplir soi dans le tout. Deux facettes inséparables. – Invitation au dépassement, au détachement ainsi va la sagesse du Tao… – Harmonie intérieure, en Soi. Harmonie avec le tout d’autour de Soi. Harmonie entre l’en soi et l’autour de Soi, entre intérieur et extérieur.

Développement harmonieux : Accomplissement personnel, grandir, se déployer, s’épanouir. – Devenir esclave des autres, du paraître, du jugement et du regard de l’autre, c’est renoncer à son propre accomplissement. – Négliger l’extériorité : – C’est devenir esclave de ses caprices, de ses envies, de ses pulsions, c’est sombrer dans l’égotisme…

Celui qui possède le Tao ne veut être rien par lui-même ; il est un transmetteur, un traducteur, un révélateur. – La sagesse n’écrit pas par désir intérieur, mais pour répondre à un besoin extérieur, parce que le Tao l’exige, parce que la situation des hommes le réclame.

colibriLe style taoïste : – Naturel, spontanéité, simplicité, frugalité… – La sagesse du Tao, à l’instar de la philosophie grecque. – « Si un matin vous trouvez la voie, vous pouvez mourir content le soir même » Confucius

Prenez le temps de ressentir, soyez vous-même en chaque instant. – En reconnaissant les limites de votre temps, de votre énergie et de vos compétences, vous éviterez d’être emporté par une lame de fond contre laquelle il ne sert à rien de lutter, ou de faire croire à l’autre que vous avez un pouvoir supérieur à la réalité.

L’art d’être simple :

Prenez rendez-vous avec vous-même. Inscrivez votre prénom sur votre calendrier cette semaine et prenez au moins une heure pour faire tout ce dont vous aurez envie du moment qu’il ne s’agit ni de travail, ni de courses, ni de tâches domestiques routinières. – Accordez-vous le temps de souffler davantage entre vos différentes obligations. Au lieu de vous précipiter d’une activité à l’autre, aménagez-vous des temps d’évasion pour vous détendre et rassembler vos idées.

Simplifier : Rend plus créatif – Il peut vous paraître étrange de prévoir des périodes de temps non structuré dans votre emploi du temps, mais ce sont des ressources naturelles essentielles. Les artistes, les créatifs et les inventeurs le savent, l’inspiration surgit avec le temps libre.

Corps et émotions sont intimement liés. En travaillant avec la sagesse de votre corps, vous accédez à une meilleure compréhension de vous-même, vous apprenez de vos peurs non seulement sur les pistes de vie mais face aux défis quotidiens de l’existence. Prendre conscience, c’est prendre le pouvoir. En prêtant davantage attention à vos réactions et en mettant en œuvre les stratégies.

« Ne vous engagez dans l’action qu’avec un objectif défini. – Ne vous pressez pas, mais ne cessez pas de progresser jusqu’à l’objectif que vous vous êtes fixé. » Confucius

Gestion du temps

 

Osez-vous créer autour de vous ?

couché de soleilLa réponse serait plutôt positive mais pour vous et votre partenaire de vie… La réponse paraît moins évidente. Créer, bâtir, imaginer, savourer, … Ne sont pas que des mots, sortis d’un livre. La réalité est de pouvoir les mettre en fonction pour voir la vie autrement.

La créativité est cette indispensable faculté qui permet de relever des défis dans de multiples circonstances. Chacun de vous est porteur cette ressource, peu l’exploitent et la développent totalement. Einstein avait coutume de dire que nous n’utilisons votre cerveau qu’à 10% de ses possibilités.

La créativité est sollicitée au quotidien dans de nombreuses situations. Dans votre vie personnelle et professionnelle, vous devez déployer des trésors d’ingéniosité et faire appel à la créativité dans la gestion du quotidien.

Votre vie professionnelle exige une mobilisation permanente en faveur de l’innovation. Il vous faut sans cesse élargir nos horizons, libérer votre esprit et remettre en question les certitudes acquises pour être toujours plus performants et plus novateurs. Tous ces défis nécessitent le déploiement d’une imagination suffisante pour mener à terme votre projet.

Soyez-vous-même :cricri et christel

Soyez curieux. Informez-vous sur divers sujets, lisez, voyagez, rencontrez des gens, goûtez des saveurs particulières. Toutes les sensations et informations nouvelles sont la source et les matériaux de la créativité.

Notez vos idées. Ayez toujours à portée de la main un cahier et un crayon pour consigner vos idées lorsqu’elles surgissent. Entourez-vous de personnes créatives. Leurs présences stimulent la réflexion.

Soyez réceptifs. Savez-vous imprégner de votre environnement. Mettez votre faculté de jugement en veilleuse, quelquefois, elle est un frein à la fécondité. Soyez neutre et vous-même. Développez vos capacités d’écoute. C’est cette qualité d’écoute particulière qui vous permettra de recueillir un maximum d’informations pour éveiller votre imaginaire.

Travaillez son imagination :

Dans un couple, la routine est parfois la cause de séparation, comment éviter cela ?

Simple ? « Ce n’est pas aussi simple que cela ! Tout d’abord, vous devez reconstruire votre espace-temps ensuite gérer le temps que vous allez allouer pour vous-même et pour l’autre et votre travail… pas simple, vous voyez ? Et pourtant… »

Le Temps :

Sur un carnet de bord, note les bonnes raisons de ne pas te culpabiliser par rapport au temps. Gardez votre carnet de bord en permanence, et sortez le dès que le besoin s’en fait ressentir :

1)      Déterminez vos objectifs « Vos quêtes »

2)      Programmez vos journées quand il le faut

3)      Evaluez le temps

4)      Prenez du temps pour vous

5)      Cessez de vous sentir coupable…

Le temps est votre contexte de vie, au même titre que votre environnement. Parce que le temps fait partie de vous autant que vous faîtes partie de lui. C’est pourquoi nombre de personnes qui pratiquent régulièrement des sports et techniques anti-stress –Tai-Chi, Yoga, Qi Gong, Gymnastique douce, alimentation équilibrée, …

L’importance : Faire un travail sur Soi en utilisant des techniques de bien-être. (Gestion du temps)

Déterminez vos objectifs : Mettez par écrit vos objectifs, même si vous doutez de pouvoir les réaliser. Soyez honnête avec vous-même : Si vous vous fixez des buts qui vont à l’encontre de vos désirs authentiques, vous courrez à l’échec. Commencez par vous fixer des objectifs proches dans le temps.

Programmez vos journées quand il le faut : Achetez un agenda (si vous en possédez pas) Dans le cadre des activités spécifique liées à vos objectifs, n’hésitez pas de consacrer un peu de temps pour vous. Entraînez-vous à ne noter que les rendez-vous importants. Cessez de vivre dans le stress, la précipitation, … Prenez le temps de bien faire ce que vous voulez vraiment faire. Nul besoin de public pour vous rassurez si c’est bien ou non (soit sûr de vous)

Evaluez le temps : « Avez-vous eu le temps de… », « Vous n’avez pas assez de temps pour … »,… Dans chacune de vos activités, évaluez le temps imparti en vous posant ces deux questions : a) Cette activité fait-elle partie de votre quotidien ? b) Cette tâche est-elle utile et pourquoi ? Prenez l’habitude de vous interroger sur chaque action en vous mettant au centre de vos préoccupations. Garde à l’esprit que le moment présent, c’est le vivre pleinement.

Prenez du temps pour vous : Vous avez le droit de vous retrouver avec vous-même, pour vous ressourcer. S’exprimer dans une activité que l’on aime ; Gardez le temps de penser. Attention : Ne prenez pas le temps pour vous comme un loisir, mais plutôt comme une évasion, une pause pour l’esprit.

Cessez de vous sentir coupable : N’hésitez pas à me contacter