«

»

Stress

photo de cléopatra 1Le Burn Out : Descente en enfer ou simple remplit sur Soi ? – Symptômes d’une fracture ou isolement, blessures à répétitions ou stress qui ne peut plus se contenir ?

Burnout ou dépression? Comment savoir ?

Le burnout (ou épuisement professionnel) est nécessairement lié au travail. Dans la dépression, le travail n’est pas la cause première, mais peut être un facteur aggravant. De plus, en cas de burnout, la personne atteinte est toujours en situation de stress chronique, tandis que c’est le cas 1 fois sur 2 pour la dépression.

Le Stress chronique est souvent lié à un manque de confiance en Soi, à un besoin de reconnaissance, à une envie de faire plus à chaque instant. Ce moment est accompagné à un déséquilibre du lien personnel. – Si vous n’êtes pas accompagner  par un ami (e) et votre compagnon/compagne, vous risquerez de vous retrouver en situation de Burn Out.

Le site psychologies.com en parle : « … Mais un jour, on arrive au bout du bout de l’épuisement. « Soudain, j’ai craqué », « il/elle a pété les plombs », peut-on entendre. Le propre du burn-out : bien souvent, la personne qui en est atteinte ne s’en rend pas toute de suite compte. Pas plus que son entourage. « Cette personne va avoir tendance à en faire beaucoup, analyse Catherine Vasey. Elle va penser sans cesse à son travail, se rendre toujours disponible et prendre un rythme effréné sans forcément le réaliser. Ce faisant, elle va perdre contact avec elle-même, s’oublier, et finir par ne plus tenir compte de ses limites ». Jusqu’à un jour, perdre le contrôle »

La sollicitation sans cesse, se rendre tout le temps disponible, anxiété, la fatigue, le manque de relaxation tout cela est un moteur qui amène à un tel état. -Être partout à la fois sans y être réellement !! Le Soi est mis à lourde épreuve et votre conscience n’est plus en harmonie avec votre être.

Le corps que dit-il ? : Des insomnies ou des troubles gastro-intestinaux peuvent vous alerter. L’irritabilité ou l’agressivité envers des collègues ou des clients sont également de bons indicateurs. « Il faut être extrêmement attentif aux changements d’humeur », les troubles de la mémoire, de la concentration, de l’orientation rencontrées par des personnes souffrant de dépression ou de burn-out. D’autres régions du cerveau sont également concernées et contribuent à expliquer certains symptômes rencontrés (les réactions émotionnelles disproportionnées, l’anxiété …).

Ce qui faut savoir réellement ?

Le burn-out est l’affaire de personnes fainéantes qui veulent profiter du système. Non, bien au contraire, le burn out touche des personnes très investies et engagées dans leur travail, qui accordent beaucoup d’importance à celui-ci. Les candidats au burn-out figurent parmi les éléments les plus valables de notre société, quant à leurs intérêts, leurs capacités professionnelles et leurs qualités personnelles. A leur insu, elles s’engagent dans un processus d’épuisement au cours duquel le dynamisme professionnel s’éteint. Une personne peu motivée au départ ne peut souffrir du burn-out.

L’accumulation de stress ou d’harcèlement peut être aussi la cause. Mais peut-on se contenter de cela ? – « Un travail sur Soi devra être utile car votre montagne ne s’est pas effrité ainsi pour les causes connues mais par un manque d’équilibre et de justesse » –Coach Tao.

Equilibre et justesse : Savoir s’évader, prendre conscience de son état – savoir écouter, prendre du temps pour Soi – être accompagner, se remettre en question – Savoir échanger sur Soi…

La première Source : Travaillez le mode de respiration qualifié d’antistress, justement parce qu’il empêche le blocage quasi réflexe du diaphragme. Souffler, au lieu de suspendre la respiration en apnée, assurera un relâchement global et immédiat de votre organisme.

Et le Burn Out Maternel ? – Sans oublier le père seul ! Sous l'oeil de Coach Tao Carqueiranne 012

C’est une grande réalité aujourd’hui, car on demande beaucoup à une mère ou à un père seul. Ce symptôme doit être compris par votre entourage.

Il n’y a pas plus grand bonheur que d’avoir des enfants. Mais en devenant mère on doit aussi affronter de nombreuses difficultés auxquelles on est généralement peu préparée. Au fil des mois, le manque de sommeil, de soutien, la répétition lancinante des urgences, peut vite devenir insoutenable. C’est alors que le malaise s’installe. « On parle d’épuisement maternel quand les mères ont le sentiment qu’il n’y a plus de coupure entre elles et les contraintes du quotidien.

La première phase correspond à l’épuisement émotionnel. Chaque individu dispose d’un réservoir d’énergie physique et psychologique. Les responsabilités quotidiennes de la mère ou d’un père usent petit à petit l’ensemble de son capital énergie. Vient un moment où elle/il  se sent vidée de ses ressources. Elle/ il craque, s’effondre… Au réveil, la simple idée de penser à tout ce qui l’attend dans la journée lui donne la sensation de couler d’entrée de jeu.

On pense parfois qu’un homme seul élevant des enfants peut échapper à cela, car plus dur, plus fort, plus autoritaire : Ce sont des idées reçues.

La racine ? :

Votre épanouissement doit être total, vous devez vous poser cette question : Est-ce un mal enfoui ? Comment y remédier ? Le passé parfois resurgit dans votre vie quand le stress est trop fort à ce moment précis, vous devez en prendre conscience et ne pas hésiter à vous ressaisir en échangeant avec un professionnel.

Dans le Tao de la santé, il y a 7 piliers : 1) Bien manger, 2) Bien bouger, 3) Bien respirer, 4) Bien se reposer, 5) Bien faire l’amour, 6) Bien maîtriser son esprit, 7) Bien se conformer au cycle de la nature.

La sérénité est la plus importante des bases de votre Soi face à maux de la vie, c’est pour cela que j’en fais mon moteur et mon slogan « Avancez avec Sérénité ».

Donnez-vous un sens à votre vie ? – Rien ne sert à rechercher le bonheur, ni la jouissance. Ce ne sont que des retombées de l’axe numéro un d’une vie humaine. Cherchez plutôt à équilibre ce que vous attendez de vous…

L’évasion dans l’art est-ce une réponse ? « Oui » – La suggestion dans la séduction, être là, s’amuser, ne pas se prendre au sérieux sans pour autant être dans vulgarité est un moyen d’être Soi.

N’oubliez pas : Cette rupture par rapport à l’environnement stressant et cette mise au repos ne suffisent pas et doivent être accompagnés d’une aide psychologique. Le burn-out ne peut être guéri si on ne connaît pas les mécanismes qui ont mené à celui-ci. Un professionnel compétent en matière de stress pourra vous aider à dépasser cette période difficile et vous accompagner dans la compréhension des différentes facettes du problème (aspects personnels mais aussi socio-professionnels).

 

Je remercie Cléopatra RAHAL pour les photos. Son site à visiter sans modération : http://www.cleopatre.book.fr/ et http://www.cleo.book.fr/

J’ai rajouté un couché de soleil sur la route du Sel non loin de Carqueiranne . (Un clin d’œil à mes amies, amis de cette ville)