Silence

« Une larme est tombée !! Sur un sol bien sec, sous un silence il s’est engouffré… » Coach Tao

L’enfant naît pour réussir sa vie, mais tout dépend de lui et de ce qu’on lui apprend et comment il apprend… Je vais aborder un sujet épineux l’éducation et l’enfance…Aujourd’hui, il est déconseillé de frapper son enfant quand il fait une bêtise selon la « Fondation pour l’Enfance » et d’autres associations.

Un enfant doit savoir ceci « Grandir » signifie s’engager à chaque instant et de plus en plus profondément, dans le principe de la vie. Cette vie a des règles et c’est ainsi qu’il faut savoir les poser.

photo de corinne vagner l'automneQue dit le Tao ? : « Tu peux parler de la vie à tes enfants, mais tes mots ne sont pas la vie elle-même. Tu peux leur montrer ce que tu vois, mais ce que tu leur montres et ce qu’ils voient sont à jamais deux choses différentes. Ne confonds pas ton désir de parler avec leur disposition à écouter. Bien plus importantes sont les vérités sans mots qu’ils apprennent de toi.

Que dit Khalil Gibran ? : « Vos enfants ne sont pas vos enfants. Ils sont les fils et les filles de l’appel de la Vie à elle-même, Ils viennent à travers vous mais non de vous. Et bien qu’ils soient avec vous, ils ne vous appartiennent pas. Vous pouvez leur donner votre amour mais non point vos pensées, Car ils ont leurs propres pensées. Vous pouvez accueillir leurs corps mais pas leurs âmes, Car leurs âmes habitent la maison de demain, que vous ne pouvez visiter, pas même dans vos rêves. Vous pouvez vous efforcer d’être comme eux, mais ne tentez pas de les faire comme vous. Car la vie ne va pas en arrière, ni ne s’attarde avec hier… »

Aujourd’hui, n’est pas hier et les difficultés sont différentes d’une famille à une autre. Certains enfants sont difficiles et certains parents ne savent pas trop comment gérer le problème. Souvent touchés par les frustrations et stresses du quotidien, ils n’ont plus de patience à l’écoute et en viennent à la violence… Je parle de violence comme une punition, comme un interdit et non une violence comme une habitude et sans raison apparente.

« Je fais la différence entre 50 coups de ceinture pour 2 bises non déposées sur les joues de mon père afin de lui dire bonjour et une bonne fessée parce que je l’avais mérité. J’aurai été ravi de pouvoir crier au secours en ce temps là quand celui-ci me frappait sans cesse et que le lendemain je devais montrer mon dos à la piscine… (Je me cachais de honte) »

Le juge des enfants peut aussi recevoir un signalement concernant un enfant en danger. Il lui appartient alors d’ouvrir une enquête pour examiner les conditions de vie de l’enfant et vérifier les faits incriminés. Il peut éventuellement ordonner des enquêtes médicales, psychologiques ou psychiatriques.

Le juge des enfants est chargé de l’audition et de l’information de l’enfant et des parents.

Si des faits de maltraitance dans la famille sont avérés, le juge peut prendre deux types de décision :

L’Aide Educative en Milieu Ouvert (AEMO) est la solution privilégiée par la loi. Le maintien de l’enfant chez lui est assorti d’une obligation pour la famille de rencontrer régulièrement des éducateurs et des travailleurs sociaux, éventuellement un psychiatre et un psychologue

Si la situation familiale est très dégradée, le juge peut décider le placement de l’enfant (chez d’autres membres de la famille, dans une famille d’accueil, auprès d’assistantes maternelles)

photo de corinne vagner 11Signalement :

Si l’on est soi-même victime de maltraitance ou si l’on se sent menacé, appeler le 119 ou parler de ses problèmes aux enseignants, à son médecin ou à un adulte de confiance. En cas de soupçons sur d’éventuelles maltraitances subies par un enfant, toute personne est obligée d’appeler le 119 ou de s’adresser à l’assistante sociale polyvalente de sa circonscription. En cas de certitude, toute personne est obligée de s’adresser directement au Procureur de la République, au président ou au service social du Conseil Général ou au commissariat. Certains signes physiques peuvent alerter sur d’éventuelles maltraitances : griffures, traces de coup, morsures, hématomes, etc.

Certains comportements peuvent alerter sur d’éventuelles maltraitances : agressivité et agitation ou repli et refus de se déshabiller lors d’activités sportives par exemple, frayeurs nocturnes ou cauchemars

Maltraitance : une définition à cerner

Le principal argument des opposants à une loi interdisant la fessée s’appuie sur la définition de la maltraitance. Un enfant qui reçoit une tape de ses parents à de rares occasions ne peut être considéré comme maltraité : ces fessées sont généralement administrées sans réelle violence, et les parents en ressentent une grande culpabilité. Au contraire, des brimades administrées régulièrement, avec violence et sans ressentir de culpabilité doivent être considérées comme de la maltraitance.

Etes-vous un monstre si vous avez donné une fessée ?

Votre enfant vous a excédé et dans un moment d’impatience vous avez fini par lui donner une fessée. Est-ce grave? Comme le souligne le psychologue Fitzhugh Dodson, les enfants sont parfois capables de soumettre leurs parents à rude épreuve, et tout parent peut, à un moment donné, perdre patience.

Autrement dit, s’il s’agit d’un comportement exceptionnel, l’important sera surtout d’expliquer à votre enfant ce qui vous a mis dans cet état et, pourquoi pas, de reconnaître devant lui que votre réaction n’était pas la meilleure qui soit.

Sachez qu’isoler un enfant au coin ou dans sa chambre sont des moyens généralement très efficaces pour calmer un enfant trop turbulent. Par contre, si vous vous apercevez que ce comportement devient de plus en plus fréquent voire systématique, il nous paraît important d’essayer d’identifier ce qui vous met dans cet état et de réfléchir à d’autres modes de réaction moins violents. Si vous n’y arrivez pas seul(e), quelques séances avec un Coach Professionnel (moi) ou un psychologue peuvent vous aider.

Le Tao dit ainsi : « Si tu pousses ton enfant il perdra son équilibre, si tu le fais toujours courir de côté et d’autres, il n’ira nulle part, si tu le mets sous les feux des projecteurs, il sera incapable de voir sa propre lumière. Si tu cherches enfin à l’imposer tes idées sur qu’il devra être, il ne sera rien »

Etre un bon guide c’est regarder le chemin dont il doit emprunter sans se soucier. Etre là pour lui sans cesse c’est être présent en chaque instant… La violence est un refuge qui peut vous mettre à mal, mais sans règle il ne pourra pas évoluer. Entend son souffle et reste toi, entend ses maux et écoute son Soi !! – Coach Tao