Murmures

Entend les murmures…

« Elle est assise face au vent et à la mer, elle sent les frissons passés sur son bras. Délicatement, elle ferme les yeux… laissant celui-ci, inconnu et invisible la traverser en toute part. Chuchotant comme un murmure elle se laisse partir… son doigt innocent cherchant à caresser le bas ventre, était-elle seule ? … »

Est-ce une honte de vouloir s’évader, dans le mélange entre les frissons et l’orgasme ? Tant de choses sont dites et peu comprises. Un tabou qui n’a pas lieu d’être. La femme peut-elle se masturber ? Doit-elle le faire ? Est-ce aussi terrible ?

Certaines femmes ne se connaissent pas, prude, timide, intro, … elles se sentent loin d’une telle pratique ? Est-ce bon d’avoir envie ?

karine ska 7La Masturbation féminine :

Est-ce bon de se perdre dans le méandre de la poésie des sens ? L’homme se masturbe voilà bien longtemps et pour lui, le sujet est devenu commun, voir normal. La parité sur ce sujet n’est pas respectée, c’est bien dommage. -La femme se cache, parfois en rougirait de honte… Le fantasme est une porte ou la peur devient cavalière.

Les femmes sont souvent gênées d’évoquer la masturbation qui reste encore un sujet tabou. Culpabilité, honte, mauvaise estime de soi, vulgaire et sale sont des mots illustrant encore trop souvent la masturbation féminine.

Les raisons de le faire :

Un anti-stress puissant !! – La masturbation, ça aide à se détendre. En somme, ça remplace une cigarette ou carrément une sieste ! En effet, lorsque l’on se masturbe, notre cerveau libère de l’endorphine, une hormone qui apporte un sentiment de bien-être. Et si, en plus, on atteint l’orgasme, la décharge d’endorphine est telle que l’on se sent instantanément bien !

L’équilibre du couple : (Même si cela peut surprendre à moins que celle-ci devient trop répété) – Partir à la découverte de son corps, explorer ses zones érogènes, pincer, caresser, effleurer… La masturbation contribue à l’épanouissement de notre vie sexuelle. – Il permet de se connaître et donc de guider l’autre.

Une santé meilleure : Il est écrit … En plus d’être garante de notre bien-être, cette hormone a aussi des propriétés analgésiques ! Se masturber permettrait donc de lutter contre les migraines et contre les crampes. Meilleur qu’un comprimé d’aspirine. Un bien être pour Soi permet une harmonie qui est source de bonne humeur.

Inconvénient ? « Oui » La masturbation peut être néfaste si elle est trop fréquente et empêche de s’occuper et d’aimer l’autre.- Pourquoi ? Cela relate souvent à la fois pour les hommes et pour les femmes un problème de libido. Effectivement, si vous êtes en couple et que vous avez rarement une relation sexuelle. L’homme aura tendance à vouloir compenser ce manque et la femme cela ne se traduit pas aussi facilement. Elle ne se doutera pas tout de suite que son agressivité ou son stress, saut d’humeur peut venir de cela…

Que dit le Tao à ce sujet ? : Le taoïsme, comme le tantrisme, se fonde sur un sentiment d’unité avec le monde, vécu dans la double polarité yin-yang, masculine-féminine. Le développement de cette conscience se fait à l’aide des techniques énergétiques : qi gong, massages, respiration, méditation, travail sur le son.

D’une manière plus systématique peut-être qu’en Inde, le taoïsme s’est penché sur l’application de ces techniques au domaine de la sexualité.  » Le tao de la sexualité consiste dans la guérison, la multiplication et la transformation de l’énergie sexuelle. Les femmes apprennent à libérer l’énergie et la force de leurs ovaires, les hommes la force du sperme, pour les faire circuler consciemment dans le corps « photo de Karine sylvain

Le corps devient alors une inspiration des sens, plusieurs techniques en parlent « La plume, la Quintessence même des sens » – Il est dit secrètement que la technique : « Quintessence même des sens » est celle qui permet d’atteindre le sommet jamais atteint, pourquoi ?  – C’est une technique avec un guide et un(e) initié (e)elle est murmure et chuchotement, elle est intensité et flottement, elle est cruauté sans châtiment, elle est secrète sur un fond de firmament, elle fait appel à l’imagination des sens et détrône toute idée de l’amour solitaire…Coach Tao.

Le Tao parle de méconnaissance : « Cette méconnaissance dans toutes les réunions qu’elle organise. Elle conseille alors aux femmes d’apprendre à découvrir leur corps et à connaître leurs zones érogènes :  » Apprenez à vous caresser. La sexualité féminine passe par la force des reins, par le relâchement. Il est impératif de développer sa force rénale et sa force intérieure, qui aide à vaincre la peur de se laisser aller. Le moyen le plus simple pour y parvenir est d’oser se masturber, de prendre le temps de découvrir à quoi le vagin et le clitoris réagissent le mieux. »

Le Tao met en garde contre les stages qui réduisent le tantrisme à un ensemble de techniques conduisant à l’extase et proposent des danses, massages et techniques énergétiques, agrémentés de différents rituels et d’un discours soi-disant spirituel.

Merci à Corinne Vagner pour la photo, Karine Sylvain, Karine ska…