«

»

L’Être d’une femme

L’être d’une femme.

On pourrait penser ce qui va suivre va être écrit par une femme. Mystère ! – Mais, je vous laisse arpenter les lignes qui vont suivre et vous laissez conquérir.

aurore 3 Qui se respect ? :

« Traiter votre corps avec passion et compassion. Comprenez-le » Je dirai avec insistance. Le traitement de votre corps avec respect met votre esprit au repos. La question que vous serez tenté à vous poser : « Serai-je en paix avec mon corps ? » Il vous sera difficile de rester naturelle quand les revues débordent de publicités pour des produits de beauté, faux cils, soutien-gorge rembourrés, ongles artificiels, et plein d’autres…  Des femmes avec des silhouettes de rêvent !! Et vous dans tout cela… ?

 

Point de vue :

Cessez de vous comparer aux autres femmes. Hop !! Cessez rapidement. Je suis certain que vous voyez ce que je veux dire. (Léger sourire ! continuons)

Porter un jugement sur vous-même et sur les autres, vous dénigrer, envier, ne peut vous apporter. Bien contraire c’est une frustration qui n’arrange rien.

Prenez une caractéristique que vous aimez chez vous : il en existe au moins une, trouvez-la. Et mettez là en valeur…

Portez un regard différent sur votre corps. Au lieu d’en faire un simple objet à embellir pour les autres, voyez votre corps comme une sensation de vous-même, une révélation, une expression…

Il faudra cesser de réagir, mais agir. L’obsession de vos défauts n’est pas une solution, bougez !! Allez faire du sport, retrouvez une amie, fête de la danse, de la ZUMBA, soyez-vous-même, flirtez avec vous.

Qui est l’esclave ?

Vivre de manière responsable nécessite de trouver ou de retrouver un équilibre sain entre relation avec vous-même et celles que vous avez avec les autres.

Comment faire face à des demandes du quotidien ?

Être en conscience des courants terriblement puissants pour éviter de vous laisser chavirer et risquer de vous y noyer (C’est une métaphore : Soyez à l’écoute de votre entourage, intéressez-vous à ce qui se passe autour de vous)

Au lieu de combat permanent, devenez habile ! – Entraînez-vous sans que personne ne puisse vous remarquer. – Par exemple : « Repousser gentiment mais fermement des invitations qui vous feraient perdre votre temps, résister aux demandes des gentlemans afin d’être fidèles à vous-mêmes ».

Cessez d’être l’esclave de votre travail. Ne soyez pas celle qui doit finir impérativement tous les projets, pensez à vous, savourer chaque moment, votre temps…

Ne laissez pas votre travail, vos responsabilités familiales ou amicales dévorer vos pratiques sportives ou votre temps de repos ou de moment à vous. Ne prenez pas m’habitude de négliger vos propres besoins pour répondre à des demandes de dernières minutes.

Le rendez-vous avec vous-même est primordial, c’est ce qui vous permettra d’avancer sereinement.

Qui se simplifie ?

Le TAO indique ceci : « Dans la nature, il existe une saison pour tout, un temps pour planter et un temps pour récolter ».

Simplifiez votre organisation domestique en créant des cycles, par exemple : – Le lundi « Lessive » – Le Mardi « Moment à moi » – Le mercredi « les courses » – etc…

Sous l'oeil de Coach Tao Carqueiranne 012Les femmes qui ont une famille croulent souvent sous les responsabilités, donc n’oubliez pas, le couple est un navire, il y a deux capitaine, vous devez donc déléguer afin d’obtenir un temps pour vous et si vous êtes seule avec enfant : Votre organisation doit prendre en compte l’instant pour vous-même – Il en va de votre équilibre et votre harmonie.

Qui se perd en amour ?

Ecclésiaste vous rappelle sagement et humblement qu’il y a « un temps pour gagner et un temps pour perdre ; un temps pour garder et un temps pour laisser aller » Il est parfois temps de lâcher prise, quand un travail, une relation ou toute expérience, est arrivé à son terme. Ne vous accrochez pas à vos espoirs perdus, soyez vous-même. Savoir tourner le moment de votre vie, ne plus pleurer en attendant qu’il ou elle vous regarde… L’art de tourner la page de façon honorable, respectueuse, sans mensonge, sans colère, … Cela exige d’être honnête avec vous-même et avec les autres et de dire formellement « Adieu, au revoir »au passé afin de commencer de nouveau.

Ne soyez pas blessure mais essayez de saisir les instants, les bons comme les mauvais, comprendre celle-ci et avancer sagement.

Pensez-vous être arrivé au terme d’un travail, d’un projet ou d’une relation ? (question : Vous vous demandez sûrement pourquoi le lien avec le travail et l’amour : Si vous n’aimez pas votre emploi : la question se pose plus !!)

Point de vue :

Faites une longue pause et répondez avec respect aux questions suivantes : Qu’est-ce qui ne fonctionne pas ? Qu’est-ce que je souhaiterai ? Que dois-je faire pour y parvenir ?

Prenez le temps d’y réfléchir, isolez-vous

Le Tao dit : «  La femme sage qui suit le Tao « chemin de l’esprit » ne se soucie pas des affaires des autres, ne se juge pas d’après des critères d’autrui. Elle suit son propre chemin, elle vit, tout simplement »

Un état d’esprit : C’est être capable de :

Etre soi-même, sans imiter, ni s’excuser

Faire le choix d’une nouvelle direction quand vous le ressentez

Dire la vérité, ne pas se mentir

S’aimer sans condition – Faire entendre sa voix véritable et parler en son nom propre (Je)

Affronter ses peurs et en tirer des leçons – Avancer dans l »existence avec vitalité et confiance en vous-même.

 

Merci à Corinne Vagner pour la Photo, Aurore et Karine ska pour le portrait, Christophe LEBIHAN