L’art du Samouraï

Sun TZU a écrit l’art de la guerre, ce livre fût lu et exploiter par de nombreuses entreprises. L’art du Samouraï donne selon moi, une approche bien différente qu’on peut utiliser tous les jours, niveau personnel et professionnel.

Comme l’art du Tao, l’art du Samouraï emploi beaucoup de métaphore que je me proposerai d’expliquer par des parenthèses. Après la pensée en gras, l’histoire qui explique celle-ci avec mon approche.

L’expérience est une lanterne que l’on porte sur le dos et qui n’éclaire jamais que le chemin parcouru. « Confucius » – Il est important que cela puisse éclairer votre propre chemin. Votre expérience est la votre et à aucun cas celle de l’autre.

Pensée à Soi :

automne rougePensez égoïstement et vous aurez moins de chance de commettre des erreurs.

Il y a des gens qui naissent avec la capacité à proposer immédiatement des idées sages. D’autres font de bonnes propositions après s’être torturé l’esprit. En fin de compte, même si certaines personnes sont nées assez ennuyeuses, lorsque l’une d’elles se fixe un objectif ferme grâce au pouvoir de vos quatre vœux et ne pense pas à elle-même, alors elle trouvera la sagesse, d’une manière inexplicable…

Pour les gens ordinaires, ce n’est jamais facile de se débarrasser de son Moi. Néanmoins, en plein travail, si l’on fixe fermement les quatre vœux dans son esprit avant de se lancer, on a des chances d’éviter toute erreur grave.

Les quatre vœux – « Je ne tomberai pas en arrière – Je serai utile à seigneur (chef d’entreprise, famille, …) – J’exercerai une piété filiale envers mes parents (respect des enfants, famille, …) – Je susciterai la Grande Compréhension et je rendrai utile aux autres gens (Être attentif, à l’écoute, …) »

Se distinguer :

Se distinguer est de rendre meilleur que les autres.

Il y avait un homme qui, en accompagnant son seigneur (chef, ami, famille) pour aller célébrer le Nouvel an, dit : « Cette fois, je vais y aller l’esprit bien décidé. D’abord, parce que nous allons être fêtés avec de l’alcool à volonté, je projette d’arrêter de boire complètement. Aussi, si je dis du fond du cœur que j’ai arrêté de boire, les gens pourraient croire que j’ai un problème avec la boisson. Je dirai donc que je suis allergique à l’alcool et j’écarterai deux ou trois verres. Ensuite, les gens ne me forceront plus à boire. De plus, je serai courtois. Se distinguer à propos de choses qui n’ont jamais été faites est le fondement pour se rendre meilleur que les autres. – Une magnifique projection d’un comportement et s’un défi à Soi.

« Il vaut mieux enseigner les vertus que condamner les vices. » Spinoza

« L’archer est un modèle pour le sage. Quand il a manqué le milieu de la cible, il en cherche la cause en lui-même. » Confucius

Être Soi :

Prenez garde aux racontars

Dire ceci et cela à propos des affaires des autres est une grave erreur. Même les paroles de louange ne sont pas convenables. Vous devez être clairement conscient de votre pratique et faites très attention à ce que vous dites. – Il est parfois bon d’être centrer sur Soi !

Evaluer :

Une personne qui n’a jamais commis d’erreur est dangereusecorinne vagner marin photo 1

Un homme était évalué pour obtenir une promotion. L’opinion commune était qu’il ne devrait pas être promu, car il avait eu des soucis pour excès de boisson (ou autres). Puis, une personne présente dit : « Abandonner une personne à cause d’une seule erreur n’est pas le moyen de cultiver le talent. Une personne qui a fait une erreur la regrettera et fera un effort supplémentaire pour se contrôler et se rendre utile. Il est donc juste qu’il soit promu » Ce à quoi une autre personne demanda : « Te porterais-tu responsable de lui ? » l’homme répondit : Certainement, j’agirai comme la garantie de cet homme. » A ce moment-là, tout le monde ajouta : « Sur quelle base agiras-tu comme sa garantie ? – Parce que c’est un homme qui a commis une faute. Une personne qui n’a jamais commis d’erreur est dangereuse. » C’est ainsi que l’homme reçut sa promotion.

– Comment ne pas comprendre cette histoire – Il est bon de ne pas juger autrui sur une simple erreur.

« Si tu donnes un poisson à un homme affamé, il sera rassasié un seul jour ; si tu lui apprends à pêcher, il n’aura plus jamais faim. » Tao te King

Le moment Présent :

Chaque chose est dans le moment présent

Il n’y a rien en dehors du moment présent. Sa vie n’est rien d’autre qu’une série de moments qui se suivent. Si on prend conscience de ce fait, il n’y a aucune raison de se presser, ni de chercher quoi que ce soit. Tout ce qu’on a à faire, c’est de s’en tenir au moment présent, et de progresser dans la vie. Pourtant, tout le monde laisse le moment s’échapper, en pensant qu’il y a quelque chose d’autre au-delà et au-dessus du moment présent ; en le poursuivant partout pour le trouver, on perd la conscience du moment présent. Cela demande beaucoup de pratique pour apprendre à s’en tenir continuellement au présent et à ne pas le laisser filer. Cependant, une fois qu’on a trouvé ce royaume, même si l’on ne peut pas y rester constamment, c’est déjà une bonne chose. Si on a vraiment compris que tout est dans ce moment, alors la vie deviendra moins compliquée. Le cœur loyal est complètement présent dans ce moment. – Vivre l’instant présent, « ici et maintenant » selon l’approche coaching. Prendre son temps est primordial pour avancer.

L’écoute :

Il est difficile de lire s’il n’y a pas beaucoup de monde qui écoute

Alors qu’il était en train de lire un livre d’histoire devant l’abbé Kaion, le jeune seigneur dit : « Vous tous, jeunes garçons et jeunes moines, venez ici et écoutez ! Il est difficile de lire s’il n’y a pas beaucoup de monde qui écoute. » L’abbé fut ému et dit aux jeunes moines : « Dans tout ce que vous faîtes, ayez ce même état d’esprit ! » – L’état d’esprit est une force de l’âme, c’est ce qui vous permet d’être en phase avec vous-même.

 

Passage du livre : L’Art du Samouraï de YAMAMOTO TSUNETOMO

Merci pour les photos : Photo d’une plage de Guadeloupe et Corinne Vagner