«

»

Être Soi

L’Histoire de la Zen attitude :

automne rougeEst-ce un mythe ou une trouvaille des occidentaux ? Historiquement, on peut dire que le ZEN  est né en Chine au VIe siècle. Mais, on l’oublie souvent, sa véritable source remonte au Bouddha lui-même…

Esprit libre, environnement libre, dit l’une des plus célèbres maximes zen. Mais, l’inverse est tout juste, tant il est vrai que l’environnement influe de manière évidente.

Interrogations :

Pour un bon équilibre de Soi… – C’est cette interrogation qui est le point de départ, et non celle-ci : De quoi ai-je envie ? Pourquoi ? Parce que, dans ce cas, nous ne sommes plus maîtres de nos désirs.

L’authenticité :

« Tenez-vos engagements et montrez-vous comme vous êtes et vous vous sentirez invulnérable » Confucius

Montrez-vous tel que vous êtes. Au début, c’est un peu difficile, mais on s’y fait très bien et plus on progresse plus la sérénité s’accroît. – Ne cherchez pas à donner de vous, une autre image que ce que vous êtes vraiment. – Sachez partager vos idées et vos émotions, mais libérez-vous du besoin qu’on vous approuve ou qu’on vous admire.

La Quête du sage du Tao :

Cette quête est d’harmoniser, dans chacun de ses instants de vie, sa vie intérieure et tout ce qui l’entoure et, par-delà, avec le tout et le tout du tout. – Harmonie immédiate et parfaite, dans l’ici-et-maintenant. – Harmonie dans l’instant et l’harmonie de l’instant. Tentons d’expliciter. – Chaque instant doit être parfaitement harmonieux en lui-même, comme un joyau. Mais chaque instant doit aussi être parfaitement harmonieux avec tous les autres instants passés.

S’accomplir soi, en soi, et s’accomplir soi dans le tout. Deux facettes inséparables. – Invitation au dépassement, au détachement ainsi va la sagesse du Tao… – Harmonie intérieure, en Soi. Harmonie avec le tout d’autour de Soi. Harmonie entre l’en soi et l’autour de Soi, entre intérieur et extérieur.

Développement harmonieux : Accomplissement personnel, grandir, se déployer, s’épanouir. – Devenir esclave des autres, du paraître, du jugement et du regard de l’autre, c’est renoncer à son propre accomplissement. – Négliger l’extériorité : – C’est devenir esclave de ses caprices, de ses envies, de ses pulsions, c’est sombrer dans l’égotisme…

Celui qui possède le Tao ne veut être rien par lui-même ; il est un transmetteur, un traducteur, un révélateur. – La sagesse n’écrit pas par désir intérieur, mais pour répondre à un besoin extérieur, parce que le Tao l’exige, parce que la situation des hommes le réclame.

colibriLe style taoïste : – Naturel, spontanéité, simplicité, frugalité… – La sagesse du Tao, à l’instar de la philosophie grecque. – « Si un matin vous trouvez la voie, vous pouvez mourir content le soir même » Confucius

Prenez le temps de ressentir, soyez vous-même en chaque instant. – En reconnaissant les limites de votre temps, de votre énergie et de vos compétences, vous éviterez d’être emporté par une lame de fond contre laquelle il ne sert à rien de lutter, ou de faire croire à l’autre que vous avez un pouvoir supérieur à la réalité.

L’art d’être simple :

Prenez rendez-vous avec vous-même. Inscrivez votre prénom sur votre calendrier cette semaine et prenez au moins une heure pour faire tout ce dont vous aurez envie du moment qu’il ne s’agit ni de travail, ni de courses, ni de tâches domestiques routinières. – Accordez-vous le temps de souffler davantage entre vos différentes obligations. Au lieu de vous précipiter d’une activité à l’autre, aménagez-vous des temps d’évasion pour vous détendre et rassembler vos idées.

Simplifier : Rend plus créatif – Il peut vous paraître étrange de prévoir des périodes de temps non structuré dans votre emploi du temps, mais ce sont des ressources naturelles essentielles. Les artistes, les créatifs et les inventeurs le savent, l’inspiration surgit avec le temps libre.

Corps et émotions sont intimement liés. En travaillant avec la sagesse de votre corps, vous accédez à une meilleure compréhension de vous-même, vous apprenez de vos peurs non seulement sur les pistes de vie mais face aux défis quotidiens de l’existence. Prendre conscience, c’est prendre le pouvoir. En prêtant davantage attention à vos réactions et en mettant en œuvre les stratégies.

« Ne vous engagez dans l’action qu’avec un objectif défini. – Ne vous pressez pas, mais ne cessez pas de progresser jusqu’à l’objectif que vous vous êtes fixé. » Confucius