Le Mieux Vivre Ensemble

Vivre ensemble, une notion plutôt familière dans les centres de loisirs, dans les relais jeunes, centres sociaux, dans les séjours de vacances mais finalement bien complexe !

« Qu’est-ce que le vivre ensemble dans un accueil collectif de Mineurs ? » D’une manière générale, ce vivre ensemble est apparu aux participants comme une dimension incontournable de l’éducation à la citoyenneté. Pourtant c’est aussi un « état de fait » : dans un accueil collectif de mineurs, qui est une collectivité d’enfants et d’adultes, on « vit ensemble », cela va de soi ! Le « vivre ensemble » est donc le plus souvent abordé de manière implicite, même si quelques initiatives montrent une prise de conscience de l’intérêt d’anticiper pour prévenir certains comportements.

Alors, qu’est-ce que vivre ensemble ou plutôt bien vivre ensemble dans un accueil collectif de Mineurs ?

C’est tout d’abord le climat de « bonne humeur et de convivialité » qui règne dans cet ACM. Cela concerne tout autant les enfants, les animateurs, la direction, les personnels techniques, les parents…

Mais c’est aussi un ensemble de difficultés à gérer qui résultent de l’exercice quotidien du vivre ensemble : partager les espaces, supporter les autres, accepter les différences, gérer les relations entre les personnes, sans omettre les difficultés à communiquer (problèmes de langage) et à gérer les conflits petits ou grands. Enfin, c’est indéniablement un moyen de permettre, de compléter des apprentissages sociaux indispensables pour les enfants et les animateurs. Être attentif à la souffrance silencieuse et parfois invisible (violences et maltraitance).

Cependant, une question récurrente est apparue : « comment agir auprès des enfants, quand les animateurs eux-mêmes ne possèdent pas certaines compétences sociales » ? Vivre ensemble c’est aussi l’occasion de formuler de manière explicite des objectifs pédagogiques particuliers et de mettre en place des actions pour apprendre à construire avec d’autres, à développer la solidarité, la coopération, à exprimer son point de vue, à maîtriser ses sentiments, ses émotions (jalousie, frustration…), à travailler sur soi (savoir dire les choses, savoir recevoir les choses qu’on me dit), à agir avec d’autres.

Sommes-nous tous concernés par le vivre ensemble ?

La gestion du « vivre ensemble » est perçue comme un facteur déterminant de la qualité. Cette gestion doit concerner les enfants mais aussi les animateurs. Beaucoup de facettes différentes sont repérées : la qualité relationnelle, la manière de gérer les conflits, l’existence du respect, de l’acceptation des autres mais aussi de soi-même (valorisation, estime de soi, confiance en soi) la prise de responsabilités, la capacité à donner son avis, à participer, à choisir…

C’est la toute la différence !! La confiance en Soi, l’estime de Soi es primordial avant de s’engager dans ce métier. Sa perception n’est pas de se dire, « on est en vacances » mais de faire en sorte que les jeunes puissent être acteur de leurs vacances et nous en sommes « serons » les réalisateurs.

Le vivre ensemble dans les activités :

Vivre ensemble des activités : – Vivre ensemble sereinement des activités, des situations de jeux. Apprendre à perdre sans haine, à gagner sans écraser, à coopérer pour gagner, à faire des choix, à élaborer des stratégies collectives de jeux. L’esprit de compétition certainement mais pas au détriment de l’autre. – Trouver sa place dans le groupe et respecter celle des autres. Apprendre à partager des espaces de jeux, des objets… Apprendre à négocier, à faire respecter ses droits et à respecter ceux des autres. – Vivre des projets Apprendre à agir collectivement (collecter les idées, discuter, décider, réaliser…), à prendre sa part de responsabilités dans une action collective, à décider collectivement (accepter que son idée ne soit pas majoritaire).

Gérer les conflits Apprendre à percevoir, à maîtriser et à exprimer ses émotions. Savoir régler un conflit sans violence. Apprendre et s’entraîner à la médiation. Savoir prendre du temps – du recul pour bien analyser avant de critiquer. – La formulation doit être sereine et attentive pour faire évoluer l’autre à reconnaître son erreur.

Accepter les différences Apprendre à accepter les différences au quotidien : Racisme – Etablir des débats sur la différence de l’autre – Est-ce une différence Notable ? Relation filles/garçon – Le respect de la fille qui deviendra femme, handicap et son intégration (peut-on parler d’intégration alors qu’il doit faire partie d’un tout ?), l’homophobie et la peur de l’autre dans ses choix de vie, …

Vivre avec des règles- Comprendre la nécessité et l’utilité de ses règles. Participer à leurs élaborations et à leurs évolutions.

Apprendre à communiquer : Savoir prendre la parole, donner son avis, même s’il est minoritaire. Savoir débattre tout en restant à l’écoute. Savoir accepter la parole de l’autre. Savoir garder une trace écrite pour s’y référer. – La mise en place d’un conseil de jeunes est primordial pour leur apprendre ce que c’est « la démocratie », la liberté de parole – Entendre et écouter…

Vous devenez en quelques sortes : Les acteurs du « Mieux Vivre Ensemble »

  • S’affirmer individuellement Développer une image positive de soi.
  • Apprendre à ne pas écraser l’autre, à vivre harmonieusement les relations avec les pairs.

C’est donc la question du lien avec le travail d’élaboration du projet pédagogique de la structure qui sous-tend cette réflexion. Ainsi, l’observation de nos réalités départementales montre que les projets pédagogiques développent beaucoup plus les aspects liés aux activités en réponse aux objectifs choisis. – Le consommable est-ce la bonne solution ? Ne peut-on pas établir un séjour avec les jeunes, prévoir le développement de Soi, l’entraide, l’environnement (Jardin citoyen ; espace potager, Atelier fabrication avec des outils « palettes de bois entre autres » ; …), le sport, L’aventure, la découverte (musée, espace culturel,), … Etre en Harmonie avec Soi avant de devenir celui ou celle qui inculque cette manière d’être.  Soyez l’artisan, soyez vous-même, c’est le seul métier « Animateur » ou le sourire devient une arme de bonne humeur

Et dans la société, est-ce identique ? Ne croyez en rien que cela soit différent, ce qui reflète dans votre entreprise, l’Education Nationale (école, collège, lycée) – avec son lot du regard de l’autre, le harcèlement moral, les premiers flirts, son lot de violence, …, les réseaux sociaux (est-ce qu’un réseau est social ? Ce mot n’a-t-il plus de valeur ? Comment peut-on prétendre de rassembler les gens tout en les enfermant ? Le souci de la société de ce jour, c’est de ne plus se poser la question du vivre Ensemble mais de ne pas se demander « pourquoi ne pas le « Faire Ensemble » ? Sommes-nous dans un monde individualiste ?

Desjardins dit ainsi : « Les hôpitaux existent non parce qu’il y a la maladie, mais parce qu’il y a la santé. Le jardinage est fondé non sur la graine, mais sur la plante qui naîtra de la graine. » – On est devenu solidaire pendant la pandémie, faut-il attendre cela pour l’être ? Les infirmières, les infirmiers tous les jours avec d’autres ont été applaudi … ; Qu’en est-il à ce jour ?

« Le plus important n’est pas les pas que je fais mais la destination que j’envisage » Eddy R.

La société évolue, l’économie, les religions, les politiques (certains parlent du Vivre Ensemble sans plus savoir ce que cela veut dire), les journalistes (Telle une recherche de la sensation, ils en viennent à perdre leur côté humain)

Avons-nous le temps de prendre du temps pour savourer, observer, analyser, admirer ? Cette société nous oblige à courir sans cesse derrière un mythe du « Vivre Ensemble en société » et aussi, surtout du bien commun. Etrange complexité c’est comme le savant mélange entre l’eau et la boue…

Le Mieux Vivre Ensemble ne va pas de Soi, il faut l’apprendre, l’imaginer, telle une nouvelle éducation qui se ferait à petit pas…

On pourrait la décliner avec plusieurs définitions qui évolueraient :

  • Valorisations des valeurs
  • Développer et favoriser la solidarité (envers les seniors, familles, …)
  • Organisation de la vie commune (rural et urbain)
  • Former à la citoyenneté et aux respects de chacun
  • Prévenir les conflits
  • Respect des cultures et des religions (sans imposer à l’autre – Remettre les vraies valeurs de la Laïcité)
  • Renforcer les convictions pour que chacun soit ou devient acteur
  • La liberté d’être Soi…

La Muse

Voila, un joli surnom… Ce fut un temps, j’ai donné ce surnom à une personne qui représentait tout pour moi mais c’est le passé… !!

« Un diamant brut n’est nullement parfait, dans son imperfection il attire tant de monde. La femme en est l’écho, la Muse… » Coach Tao dit aussi « la femme est un diamant brut et en cela c’est une Muse… »

Tant de poète ont cherché à écrire sur l’étendue de son corps, des milliers de poésie, des romanciers l’ont même imaginé…

La femme est complexe comme l’écrit un article mais elle n’est pas que cela, souvenez-vous, c’est une facette d’un diamant… Il n’en comporte pas qu’un seul…

Que dit Mahomet sur la femme : « J’ai trois préférences : le Parfum parce qu’il renferme le secret des femmes, les femmes parce qu’elles renferment le secret de l’amour, l’amour parce qu’il est la seule prière de l’univers » et André MAUROIS, il vient à préciser ceci : « On n’aime pas une femme pour ce qu’elle dit ; on aime ce qu’elle dit parce qu’on l’aime » …

La femme et l’amour :

Belle transition, n’est-ce pas ?  Jules renard finit par nous guider en prose : « le cœur d’une femme est un noyau de pêche. On la mord à pleine bouche, et, d’un coup, on se casse les dents » – « La femme… Cette fleur n’a pas besoin de couleur. Le charme de sa nudité en donne toute sa splendeur, pour en illuminer plus d’un cœur » DESCREA ;

La femme a-t-elle cependant besoin de se dénuder ? Je crois que son charme va bien au-delà de tout cela ? Pourquoi fit-elle cela ? La société est responsable et l’homme en est la cause…

« L’amour, dans la plupart des femmes, absorbe toute autre passion et leur en tout lieu » Proverbe Oriental.

Une femme me demande de ce que je pense de la relation, je lui réponds : « L’harmonie c’est ainsi que je vois les choses, pas les interférences des autres, mais une symbiose entre deux être, une complicité, un équilibre entre les rires et le partage ».

La quête de la femme serait-il ce fameux Prince charmant ? Où sont-ils les conteurs d’histoire ? N’est-ce pas là, une belle illusion ? Le Prince viendrait dans son histoire et emballerait tout… Je n’y crois pas et vous ?  « L’aventure amoureuse est un commencement qui ne se résume que sur la volonté de chacun » Coach tao

« Le cœur d’une femme ne change pas avec le temps ou la saison. Même s’il agonise sans arrêt, il ne périra jamais. Le cœur d’une femme est comme un champ transformé en champ de bataille. Après que les arbres aient été déracinés et l’herbe brûlée, après que les rochers aient été rougis de sang et que la terre soit parsemée d’os et de crânes, il redevient calme et silencieux comme si rien ne s’était passé. Car le printemps et l’automne viennent à leur tour et reprennent leur travail » Khalil GIBRAN

L’approche de Khalil GIBRAN est intéressante dans sa vertu, il décrit la vie d’une femme. Cependant, il écrit aussi : « Tout homme aime deux femmes : – l’une est création de son imagination, – l’autre n’est pas encore née »

« La femme est une Muse qu’on se doit chercher en tout temps » Coach Tao – Vous l’avez compris, c’est une recherche vers son Soi et le dissocié des histoires de conteurs, des romanciers, mais d’une société qui ne cesse de la comparer… Sera-t-elle une sculpture ? Doit-elle paraître à chaque instant ?

La femme est harcelée parce qu’elle est en mini-jupe ? Ineptie ou réalité qui fait mal ? La société à toujours mise la femme dans une case et c’est peut-être pour cela qu’elle a dû se battre contre les idées reçues et les stéréotypes ?  « Aie, là vous vous dites que mon article sur la complexité est du même ressort ? Non, car n’oubliez pas… Le diamant brut a plusieurs faces et elles ne sont pas parfaites, ce qui ne l’empêche pas d’être convoité »

« Hommes et femmes ne peuvent récolter l’amour qu’après une triste et révélatrice séparation, une amère patience et des efforts désespérés » Khalil GIBRAN

Il est dit aussi, qu’il est bon de tomber pour mieux savoir marcher – Parfois, la tristesse nous permet de comprendre nos erreurs. Sur ce point, nous sommes toutes et tous différents. Certaines femmes cumulent les erreurs et elles se renferment derrière un désir que le prochain sera différent… Je vous rassure certains hommes sont pareil. Que faire me diriez-vous ? On est des chercheurs de pépites d’or, la pépite c’est cet amour que nous avons vécu et que nous recherchons à revivre en enlevant ce qui n’a pas été… Nous devons peut-être prendre l’instant et savourer ce qui se présente devant nous, sans rechercher à répéter ce que nous avons vécu. Certaines femmes se basent sur l’idéal Masculin ? certains hommes aussi : l’idéal c’est dans la tête – Qui vous dit que celui que vous refusez le bonjour, n’est pas celui qui risquerait de vous transporter vers le bonheur ? Certes, il/ elle n’a pas la couleur, l’odeur, le visage dont vos rêves mais il / elle peut tenir la clef…

Je pense qu’on doit tous se retrouver, « Internet » c’est un ami pour avancer, mais aussi notre ennemi car on se cache souvent derrière, on ne communique plus et pourtant, on a tant de chose à apprendre de l’autre et à dire. Le Partage va finir par disparaître si nous ne faisons rien …

Sofia lors d’un échange sur un site me pose une question : « … c’est la première fois que je discute avec une personne comme toi, que caches tu ? Peut-être que je suis trop interrogative ? » Je finis par lui répondre ceci : « si je tombe sur une femme qui est loin de mes inspirations et qui malgré tout me touche, je terre cette partie de moi, peur qu’elle ne puisse comprendre, qui je suis réellement- Un amoureux de la vie et de l’amour » – En me relisant, je remarque qu’on essuie des revers et on finit par se cacher notre être.

« La femme est l’amour, la gloire et l’espérance, aux enfants qu’elle guide, à l’homme consolé, elle élève le cœur et calme la souffrance, comme un esprit des cieux sur la terre exilé » Gérard de NERVAL – C’est une belle transition !! n’est-ce pas et pourtant on ne sait pas comment lui dire que certains hommes en sont loin… Comment comprendre, un « je t’aime ma chérie » le matin et mourir le soir d’une colère ? – La femme est une inspiration et ne doit souffrir des incohérences de la société et le mépris parfois d’un homme désabusé…

La Tao a inspiré tant de personnes dont : « Le miracle de l’amour, ce n’est pas d’aimer un homme ou une femme : C’est de s’aimer soi-même juste assez pour être capable d’aimer vraiment une autre personne » Roger FOURNIER.

Souvenez-vous, du commencement de mon écrit : « Un diamant brut n’est nullement parfait, dans son imperfection il attire tant de monde. La femme en est l’écho, la Muse… ». La femme doit s’identifié à ce qu’elle désire au plus profond elle-même et elle doit quand se remettre en question pour ne plus être dans la répétition. – « La bonté en parole amène la confiance, la bonté en pensée amène la profondeur, la bonté en donnant amène l’amour » dit Lao Tseu. Se faire confiance et ne pas hésiter à faire le bilan de sa vie pour mieux avancer.

« La femme est refuge, où peut se cache les plus belles âmes » Coach Tao – Elle restera encore des milliers d’années une inspiration, une magnifique Muse…

Complexité

Mesdames, … Prenons le temps de saisir le sens de cet article. Il est à aucun cas pour vous critiquer mais pointer des incohérences… L’objectif reste cependant la compréhension de votre belle âme et rien d’autres. Certains hommes ont besoin de saisir le sens de votre quête. « Bonne lecture »

« Ce mec est trop con, il m’énerve, je n’ai plus envie de lui parler. » Et pourtant peu de temps après la fille se retrouve collée à lui.
Un classique 🙂

Comprendre une femme, est-ce difficile ? les mecs essayent de comprendre les femmes en raisonnant comme si elles étaient des hommes. En partant du principe qu’elles pensent de la même manière que les mecs. – Mais, est-ce difficile ? « C’est un vrai parcours de combattant vous pouvez me croire !! » La difficulté c’est pouvoir saisir le sens dont elle veut donner. – Faut-il avoir un GPS spécial femme ? (Je plaisante !!)

La femme davantage émotionnelle que rationnelle ?  

Les femmes sont majoritairement dominées par les émotions – C’est l’une des raisons qu’elles aiment les films Romantiques – le sont-elles pour autant ? « Aie, c’est une autre question »

Les femmes sont compliquées, leurs gestes envers les hommes qu’elles aiment sont souvent différents de leurs pensées – Aki SHIMASAKI

L’effet comique est comme le sourire d’une femme, difficile à apprivoiser. On ne sait jamais très bien pourquoi il naît, ni comment il disparaît. Jean AMADOU

Comprendre les femmes, ça aide aussi bien pour les séduire que pour vivre des relations enrichissantes avec elles. Ça permet de savoir où on va et ce qui fait qu’à un moment donné ça a foiré.

La psychologie féminine étant relativement complexe, parfois il est nécessaire de prendre du recul et de ne pas essayer de tout analyser. Vous allez en perdre votre Latin !!

Parfois, le plus simple est d’accepter de ne pas comprendre. Ou plutôt de comprendre que les femmes sont parfois émotives et en proie à une tempête d’émotions qui se manifestent par des comportements déroutants.  – Je suis convaincu que cette solution n’en est pas une… Il est important d’écouter et d’entendre une femme mais le souhait-elle vraiment être comprise. – Combien de femmes adorent les homosexuels soi-disant plus proche d’elles. N’est-ce pas le fait qu’il soit inaccessible ?

Donc, on comprend que l’émotion est une source de désordre … « La peur « Peur de se sentir inutile, peur de ne pas être aimer, regarder, peur d’avoir mal, peur d’être utilisée, …

La femme la plus compliquée est plus près de la nature de l’homme le plus simple – Remy de GOURMONT  

Que dit le Tao ? Magnificence en fleur est vite piétinée ! Cœur arrogant et chaud, cendre et poudre bientôt ! Mais nul ne veut ouvrir les yeux à l’Éternel. La femme est une fleur qui ne donne son parfum qu’à l’ombre – Confucius

Hum !! Je vous vois réfléchir pourtant ce n’est pas compliqué à saisir le sens …Mais, il dit aussi : Le cœur de la femme est aussi instable qu’une goutte d’eau sur une fleur de lotus.

Les aspects de la femme complexe :

  • Dominante, Distante à collante, Lunatique, Soumise, Femme enfant, ….La femme est une question, elle se montrera tantôt intéressée, tantôt indifférente… Pour nous amener à nous faire des films, puis à douter, pour en faire une obsession…- Et si vous laissez tomber – elle est capable de vous faire culpabiliser !! C’est quoi l’objectif en fait ?

Elle est tendre la veille et le lendemain silencieuse !! Allez comprendre ? – Cela peut vous paraître familier et pourtant c’est ce que vivent beaucoup d’hommes… La raison est souvent insoupçonné « un mot, juste un et elle se pose des millions de questions » Parfois, elle vous imagine et vous devenez un acteur dans un film tiré tout droit de son imagination…

Les femmes sont attirées par des hommes qui savent prendre les choses en mains.

Elles aiment se sentir menées. Elles aiment être en présence d’homme qui savent prendre des décisions. Il ne s’agit pas d’être un tyran, mais de lui montrer que vous savez prendre les choses en mains. La frontière est pourtant très mince…

Quand une femme est attirée de manière incontrôlée par un homme qui en apparence ne lui plait pas (par un « connard », par un mec « irrespectueux », par un « macho », par un mec « moche »), c’est que ce mec dégage une puissante énergie masculine qui attire de manière puissante la part féminine de la femme. Souvent la femme va être plus dur avec un homme qui est simple et romantique qu’un homme dont elle sait qui ne la respectera pas – Allez saisir le sens !! Tout le monde tient le beau pour le beau, c’est en cela que réside la laideur. Tout le monde tient le bien pour le bien, c’est en cela que réside le mal – Lao Tseu

Ecoutez la femme quand elle vous regarde non quand elle vous parle. – Khalil GIBRAN

La langue des femmes est leur épée, et elles ne la laissent jamais rouiller – Citation Chinoise

Victimes ? La femme ne sera-t-elle pas victime de temps d’années de silence ? Elle dit passer 5 minutes pour se faire belle et nous savons que le temps est bien plus long…. Mais, à qui la faute ? Messieurs, c’est bien nous les fautifs !! Elle est victime du regard qu’on peut poser sur elle…. Parfois, les femmes doivent même encaisser des injures dans la rue sur une base quotidienne. Alors, même si elles sont fortes, indépendantes et qu’elles n’ont pas besoin de vous, il faut accepter de leur donner ce sentiment d’être protégée, de pouvoir respirer sans devoir regarder furtivement autour de soi avant.

Pourtant, le monde reste difficile pour les femmes qui, depuis toute petites, se retrouvent confrontées à des risques constants dus à leur seule condition de femme. Par conséquent, beaucoup de femmes recherchent ce sentiment, comme une bulle d’air et de confort dans un monde où la méfiance est de mise…

La femme reste-t-elle incompréhensible ?

La femme est complexe, pourtant elle adore se remettre en question ? Elle reste la plus présente dans les salons bien être et coaching !!

Quoiqu’il en soit, de nos jours, comprendre les femmes est synonyme de véritable défi pour la plupart des hommes, qui voient dans cet être mystérieux un objet de fascination comme de méfiance. Ne faut-il pas conquérir sa méfiance ? Pour la comprendre, ne faut-il pas l’ignorer ? ne faut-il pas être un accompagnant ? Ne faut-il pas avoir une sensibilité féminine ?…

Alors, pour comprendre les femmes, il est indispensable de savoir penser avec leur point de vue et faire preuve de compréhension.

Donner du temps pour qu’elles puissent s’occuper d’elles, donner lui du temps pour être elles même, donner du temps pour qu’elles puissent vivre pour elles…

La rassurer : – (par exemple) Se sent elle bien chez elle ? Drôle de question mais si une femme souhaite partir et quitter son appartement – Elle est ailleurs et n’est plus avec vous…Comprendre les femmes n’est pas chose aisée, mais si vous en prenez la peine, elles n’hésiteront pas à vous éclaircir à ce sujet. Ensuite, sans  qu’une situation ne se révèle nécessairement dangereuse, votre présence et votre soutien sont réellement indispensables.

Avis d’une amie Alexandra

Bien évidemment qu’on ne vous déteste pas ! Rien de plus naturel de partager son avis. Quoi de plus constructif pour l l’homme ou la femme ? 

La complexité de la femme …Tellement de choses à dire. « Oui » la femme est guidée sans cesse par son esprit émotionnel, d’où sa complexité. Être sans cesse dans le flow des émotions. 

Si les femmes étaient plus dans les réactions de son esprit rationnel, elles seraient plus réactives à dire non et se respecter. L’espoir de trouver l’amour ? De se sentir aimer ? Qui sait tellement de choses rentrent en jeux dans la complexité des femmes… et des hommes ! 

 » La femme est le complément de l’homme, c’est avec la femme quel homme est entier. » Dona Maurice Zannou.

ET VICE ET VERSA

J’ai pourtant le fort sentiment que nous sommes simples. Que ce que nous voulons est simplement le bonheur. Dialogue, complicité, honnêteté, respect, tendresse est hop plus de complexité. 

Il y a chez la femme un besoin intarissable de partager, de comprendre, peut-être trop ! Serait ce certains conditionnements, cette époque de vie où tout est trop facile, ou au moindre petit obstacle on baisse les bras. 

Les peurs aussi ? Les femmes ont-elles peut-être beaucoup de pression. Sois belle ! Sois sexy ! Sois féminine ! Sois parfaite !!! Les femmes passent à côté de l’essentiel à vouloir trop plaire. Et en deviennent-elles aussi exigeantes. 

 » L’homme qui ne respecte pas une femme dans la vie de tous les jours et plus encore dans les moments importants de sa vie, ne mérite pas sa douceur et son attention.  »

Et VICE ET VERSA 

 » L’homme est un mystère pour la femme. La femme une énigme pour l l’homme.  » Louis Dumur 

Choisir d’être en couple. C’est choisir le partage. C’est choisir le respect. La douceur et la patience. C’est choisir de s s’accompagner dans les bons ou mauvais moments. 

Peut-être tant de complexité…Peut-être forçons nous les choses dans l’inconscient de la quête vers l’amour. Peut-être attirons nous les complications à forcer les choses ??? Qui sait …Tout est pourtant si simple. « Lhomme idéal à la recherche de la femme idéale : le meilleur moyen de rester célibataire ! » Dominique Blondeau

Choisir d’être en couple. C’est choisir le partage. C’est choisir le respect. La douceur et la patience. C’est choisir de s s’accompagner dans les bons ou mauvais moments. 

Mon avis :

Elle n’est pas incompréhensible si elle décide de s’ouvrir à vous ! – Depuis, elle est indépendante, soucieuse de son image et qu’elle essai d’être un homme accompli. Cela envoi, une image différente d’elle… Je pense qu’elle a besoin d’être pour ne plus paraître. L’équilibre doit être son élément…La femme, est une vertu et elle doit continuer son chemin de vie, continuer à croire en elle.  Cependant, elle doit cesser de tout confondre pour devenir à nouveau une conquérante.

Merci à vous mesdames, pour me répondre mail : coachtao1@gmail.com

(certains textes sont tirés de Internet)

Rencontre Internet

La société de ce jour, ne permet plus vraiment la rencontre de l’autre ? Que s’est-il passé pour que l’être humain en arrive là ? 

Ce n’est pas le sujet mais c’est une question qu’on doit se poser…

Notre attente est devenu différente, certaines femmes sont devenues inaccessible, certains hommes sont devenues des coureurs ; certaines femmes ont peu confiance en elle et en deviennent incompréhensible, certains hommes se basent trop sur la perfection et les formes…

La rencontre de l’autre ne peut se faire si on ne s’est pas rencontré !!

Prendre le temps de savourer l’instant présent et imaginer le lendemain en vivant chaque seconde.

Aujourd’hui, la rencontre est devenue différente, superficielle. Aborder est devenu un vrai parcourt du combattant !! Comment puis-je lui dire qu’il ou elle me plaît ? Est-ce que son physique qui me touche ? – Je n’ai pas envie de vous décevoir mais malheureusement que voulez-vous que cela soit d’autre ? « La beauté finit en laideur, le destin de la jeunesse est d’être flétrie, la vie n’est qu’un lent pourrissement, nous mourons chaque jour. La beauté est à fleur de peau, mais la laideur va jusqu’à l’os. » (Lao Tseu)

La rencontre Internet est devenue un moyen différent de se connaître derrière un écran. Est-ce le seul moyen ? Pour l’instant, on a rien inventé d’autre… Peut-être, quand un jour, on s’intéressera à autre chose que l’apparence.

La rencontre Internet et le profil ?

« Ne jamais parler de soi aux autres et leur parler toujours d’eux-mêmes, c’est tout l’art de plaire. Chacun le sait et tout le monde l’oubli » (Les frères GONCOURT) – Mais encore … « C’est une illusion dangereuse que de croire que l’on peut publier sans recevoir, écrire sans lire, parler sans écouter, produire sans se nourrir, donner de soi sans se refaire » (Charles PEGUY)

Bon, on n’avance guère !! Certains mettront une page blanche, pensant que l’autre sera assez curieux pour aller chercher (c’est un choix peut judicieux mais bon, tout dépend de ce que l’on recherche vraiment)- Définir avant sa véritable RECHERCHE c’est comprendre qu’il faut faire : un bilan de Soi-même. « Si vous souffrez c’est vous, si vous êtes heureux c’est vous, si vous vous sentez chanceux c’est vous. Personne n’est responsable de comment vous vous sentez, c’est seulement vous et personne d’autre que vous. Vous êtes l’enfer et le ciel aussi » (Osho)

Le profil doit-être votre humble reflet, tout simplement. Un regard sur vous-même. Sur ce que vous désirez être, ce que vous désirez être avec lui, avec elle, ce que vous désirez sentir à travers votre être… Être !

La rencontre Internet et la photo de Soi ?

Certaines personnes se mettent en avant comme un flot d’information : Tu as vu comme je suis riche, tu as vu comme ma nuisette me va bien ? Tu as vu mes muscles et mes lunettes de soleil ? Tu vois au loin là … Nan !! Rapproche toi, toujours pas ? As-tu vu ma culotte, ma poitrine ? Mon maillot de bain me dessine bien, tu ne trouves pas … « Puisque la beauté est rencontre, toujours inattendue, toujours inespérée, seul le regard attentif peut lui conférer étonnement, émerveillement, émotion, jamais identiques. » (François CHENG)

Voyez-vous tout dépend ce que l’on recherche vraiment ?  Certains aspects sont déroutants et le pire c’est les contradictions… Comment ne pas recevoir des messages sexuels, si  vos tenues sont trop osées ? Comment rencontrer si on se cache au loin ? Croyez-vous que cela soit votre véritable reflet  ou vous ne connaissez pas la raison de votre présence ?

« La beauté n’est pas cette forme seulement extérieure, fixée une fois pour toutes, qu’on peut à sa guise poser sur une étagère comme une statuette. La vraie beauté est élan même vers la beauté, fontaine à la fois visible et invisible, qui jaillit à chaque instant depuis la profondeur des êtres en présence. Puisque la beauté est rencontre, toujours inattendue, toujours inespérée, seul le regard attentif peut lui conférer étonnement, émerveillement, émotion, jamais identiques » (François CHENG)

Un avis extérieur sur ce sujet : « … je suis certaine que pour que cette rencontre se fasse, il faut avoir travaillé sur son propre chemin et savoir écouter le soi intérieur. Beaucoup passe à côté de leur flamme jumelle parce qu’ils ne prennent pas le temps de bien regarder, la vision va plus loin que le regard nous porte. Tu peux te promener dans un champ sans t’apercevoir qu’il y a une fleur sauvage qui pousse et qui est unique. Tu peux marcher sans regarder les nuages qui te montrent une forme qui te ferait palpiter le cœur, tu peux marcher sans voir cette plaque dégoût non fermée et qui va te faire chuter... » « Crois-tu que tes amours passées t’ont appris à mieux aimer ? – elles m’ont appris à savoir ce que je désire. Pour pouvoir me donner complètement à lui, j’ai dû oublier les cicatrices que d’autres hommes avaient laissées. (Le zahir) » Paulo COELHO (Approche de L.)- Je suis d’accord, il est bon de prendre le temps d’observer…

Il y a une réponse à cela, selon le Tao : Il est bon d’être Soi !! Si vous êtes là pour montrer cette partie de vous-même peut-être que le chemin qui vous inspire n’est pas celui que vous souhaitez réellement.

Certaines femmes me murmurent qu’elles sont obligées de montrer leur atout pour séduire. Que puis-je leur répondre ? La suggestion est bien plus intrigante que tout montrer, ne croyez-vous pas ?

La rencontre Internet, salle de rencontre (soirée célibataire), « La rencontre n’est un chemin de Soi »(Eddy – Coach Tao).

Conclusion, il est bon de savoir : la rencontre de demain doit être de deux âmes avant d’être de deux corps. Et  « Le Soi n’est pas un chemin qu’on arpente avec des artifices mais avec son âme... » (Coach Tao)

Cet article n’a pas la prétention de répondre à cette rencontre qui reste un vaste sujet, mais vous apporter des clefs sur ce que vous ferez de votre rencontre.

Infidélité

L’infidélité !!

C’est un vaste sujet et à la suite d’une lecture et intervention sur un site (psychologies.com) je me devais écrire sur ce sujet. De plus, cela me permet de revenir sur mon site !! Tout d’abord !! Vous m’avez manqué, si, si !! Je suis sérieux : Le site Coach Tao était en sommeil pourtant toujours autant lu… Revenons sur ce sujet …. L’infidélité…

Tout d’abord, essayons de comprendre ce que veut dire la fidélité :

« Apprenez à être seul – c’est tout. Et rappelez-vous, une personne qui sait être seule n’est jamais seule. Ceux qui ne savent pas être seuls, sont seuls et isolés. La personne qui est capable de vivre dans le présent, sans le poids du passé et du futur, sait ce qu’est le vrai goût de la liberté. »  Dit Osho

« La loyauté est à l’amitié ce que la fidélité est à l’amour. En amour, il y a une fidélité laborieuse et une infidélité laborieuse ; la première est assez triste, la seconde sinistre » dit Khalil Gibran

Cela ne vous répond pas vraiment, … Bon : « La bonté en parole amène la confiance. La bonté en pensée amène la profondeur. La bonté en donnant amène l’amour »            Dit Lao Tseu

La fidélité c’est bien plus complexe que cela : « Fait, pour un conjoint, un partenaire amoureux, d’être fidèle à l’autre, et, en particulier, de ne pas commettre d’adultère. Fidélité Relationnelle » dit le Larousse

Pourquoi en arriver là ? A être infidèle ? – Tout d’abord, il faut regarder le vaste chantier de ce que cela peut-être : L’Amour. – Ce chemin, qui nous amène à être ailleurs. Infidèle « oui, mais pourquoi ? – Peut-on répondre à tout bout de champs, aurons-nous les mêmes réponses ? (Pour ma part, je ne pense pas mais on peut avoir des approches)… « “L’infidélité produit plus de mal que tous les autres vices ensemble.” “Il y a des femmes dont l’infidélité est le seul lien qui les attache encore à leur mari »Dit Confucius

Parfois, on a envie, besoin d’être infidèle juste pour être en phase avec Soi – « j’avais besoin de me sentir beau, belle, aux yeux d’un, d’une autre.. » ; « Il, elle, ne me fait plus l’amour … Je me sens plus désirable, je me sens oublié (e), je me sens seul (e), … » ; «  Cette osmose, qu’il y avait entre nous, n’est plus… je me lasse de te voir mais je ne peux te quitter car je me ment « ; «  La routine s’est installé, je vois tes pieds sous la table, je m’occupe des choses de la vie de couple et toi, tu es là, passible » …

Différent chemin nous aborde parfois à ne plus être en phase avec notre Soi… On devient infidèle par la pensée déjà … C’est le premier signal d’alarme… « L’amour est le voile entre aimé et amant » dit Khalil GIBRAN. – Il dit aussi ceci : « Si vous aimez une personne, laissez-la partir, car si elle revient elle a toujours été à vous. Sinon, elle ne l’a jamais été. »

Intéressant, n’est-ce pas ? Peut-on être infidèle à un être qui ne nous appartient pas ? Jusqu’où va le sens du mot Liberté d’être ? Aie !! Je vous ai perdu… (Sourire) !!

Que dit Henri de REGNIER «  Il y a des gens fidèles dans leur infidélité, fidèles à eux-mêmes, à leur égoïsme. Ils changent de femme, mais ne changent pas d’amour »

Pour vous répondre, dès l’arrivée de cette pensée étrange … Seule la communication pourra vous accompagner pour trouver le chemin de la sérénité.

L’une des raisons qui pousse à être infidèle est lié à la sexualité : Souvent un homme (et depuis peu, la femme aussi) indiquera que son compagnon (sa compagne) n’a plus envie de faire l’amour ou se contente de peu (… il a été vite sans se soucier de mon plaisir) ; (elle était là, comme une étoile de mer, je n’avais même plus envie) ; ( je suis fatigué (e) à tout faire donc peu de temps pour faire l’amour) …

La créativité, l’imagination, le dépassement de Soi (donc de l’autre) sont les seules clefs pour répondre à cette routine… Pour la fatigue, si vous ne souhaitez pas qu’elle puisse être ailleurs, « Messieurs » soyez bon joueur et accompagnez-là… « Mesdames » ne souriez-pas, … Ce n’est pas une excuse … La communication amène parfois à se faire comprendre et comprendre l’autre… Certaines d’entre vous, abusent « si !! … aucun effort, vous devez absente, la sensualité vous a quitté » Cherchez dans votre être, et aventurez-vous en imaginant des scénarios qui mettront du piment à votre relation … Sortez de votre zone de confort.

« Le caractère normal de la vie sexuelle est assuré par la conjonction vers l’objet et le but sexuel de deux courants, celui de la tendresse et celui de la sensualité. » Dit Freud S.

Ah, grande question : Faut-il être sensuel et sexuel ou l’un ou l’autre ? L’harmonie des sens vous indiquera qu’il faut être les deux, être en fusion avec l’autre, sentir ses envies, ses besoins, son moment de liberté, son moment d’être… La fidélité c’est un avant tout être respectueux de Soi et de l’autre…

Etre infidèle est-ce une clef ? Certains vous diront que cela peut être un piment à votre vie amoureuse. « Bon, d’accord !! Combien de fois – Faut-il pour être ainsi ? » – Je vais vous donner une approche : La sincérité : c’est de se comprendre afin de pouvoir avancer, avancer avec l’autre en commettant un crime (une blessure, une incompréhension, une envie de tout quitter, une détresse, une colère…) … Si le crime peut être pardonné alors franchissez le pas… Mais, posez-vous cette question : La confiance est-elle à ce prix ?

« Le sacrifice de soi est la condition de la vertu » Dit Aristote. Il ne peut avoir de réponse tout faite car votre vie, votre relation n’est à aucun cas celle de votre voisin, voisine … Vous ne pourrez à aucun cas vous reportez sur celui, celle qui par magie vous semblera vous comprendre… Essayez de saisir ce qui vous a amené vers ce chemin…

« Celui qui, par quelque alchimie sait extraire de son cœur, pour les refondre ensemble, compassion, respect, besoin, patience, regret, surprise et pardon crée cet atome qu’on appelle l’amour. » Dit Khalil GIBRAN

Certaines questions demeurent pourtant : « Être fidèles à quelqu’un d’autre ? Être fidèle à soi ? Quel contrat au départ ? Peut-on passer un « contrat de fidélité  » sachant que le couple est en évolution permanente. Doit-on se réfréner, se contraindre pour été fidèle ou tout simplement l’être par ce qu’on est comblé et sans envie d’aller voir ailleurs ? » Ecrit Laetitia (Lilou)

Seul le contrat sur la confiance devrait être le fil conducteur… Si l’amour nous amène à être sur plusieurs bateaux doit-on s’étonner si on n’avance pas ? Je ne crois pas à l’amour pluriel… Certains vous diront que la polygamie est une réponse … Que fait-on de la solitude et de la pensée « Que fait-il elle, avec l’autre, rigole-t-il elle autant ? … ) Certains vous diront qu’il ne faudra pas être prêt à se séparer de sa fierté d’être… Aucun jugement sur cette manière de vivre…On peut évoluer dans le couple, en apportant de la créativité, la communication, des chants, des aventures pour justement que cela puisse être évolutif… « L’amour est le triomphe de l’imagination sur l’intelligence. L’amour. C’est l’étoffe de la nature que l’imagination a brodée. Sans imagination, l’amour n’a aucune chance » dit Khalil GIBRAN 

Etre à deux

Que recherchons-nous réellement ? Peut-on nommer ceci  « recherche » … Décryptons l’ensemble de la rencontre d’aujourd’hui !! –

Comment la rencontre se déroule ? Je pense que la rencontre est devenue compliquée car la vie est compliquée…

Que dit le Tao : « Le mari et la femme doivent ressembler aux mains et aux yeux : lorsqu’une main sent de la douleur, les yeux pleurent »

Etre à deux : Cela veut dire quoi ? Comment connaître l’autre cette année … Vous avez aujourd’hui plusieurs moyens…

Les habituels : Restaurant, discothèque, au travail, magasin, connaissance d’un (e) ami –e, anniversaire et autre évènement, associations, …

Les moins courants : Site de rencontre, site d’amitié et de sorties, forums, réseaux sociaux

La connaissance de l’autre est devenue compliquée, et l’autre devient l’ennemi car il est ou pressé, ou envahissant, trop respectueux, Macho, trop dominant ou pas assez, trop accès sur la dernière relation, trop indépendant –e, …

« Aimez le monde comme vous-même. Alors, seulement vous pourrez vous occuper de tout le reste » Lao Tseu…

Si je termine une longue marche assoiffé, avec une bouteille d’eau fraîche j’atteins un état de bien-être. Avec un ami, il s’agit peut-être de bonheur. Le bien-être ne constitue qu’une composante du bonheur qui repose, lui, sur ce que j’appelle des « mouvements émotionnels internes ».

Idées reçues sur :

Ensemble sous le même toit ? L’autre n’est pas moi et même si l’amour est fort, rien n’est facile. Du rangement des chaussettes au nettoyage des toilettes, à l’éducation des enfants ou du chien en passant par l’éternelle belle-famille envahissante, tout est prétexte aux désaccords. Il y a des efforts à faire pour s’adapter l’un à l’autre – (Source Internet)

Qu’en est-il du couple qui vit chacun chez soi ? Les deux se retrouvent uniquement pour les bons moments mais peuvent retourner dans leur tanière au moindre problème.  Ils ne prennent pas de risques, chacun reste dans sa zone de confort. Aucun effort à faire pour s’entendre, aucun problème à résoudre. Ils n’apprennent donc rien. Or le but est de grandir en sagesse, pour cela, il faut se confronter à de nombreux problèmes. Le plus possible. (Source Internet)

« Apprend à écrire tes blessures dans le sable et à graver tes joies dans la pierre » Lao Tseu

La recherche du bonheur d’être à deux :

« Trop de bonheur ou trop de malheur ne dure jamais longtemps. Il faut alors être capable de se réjouir des instants de joie dans notre vie et de rester fort en cas de problèmes. »

Le sens de cette phrase résume bien ce que vous devez être avant d’être à deux…

Pour connaître le bonheur d’être à deux :

Il est important de rester maître de ses émotions face aux problèmes. Ainsi, vous serez à l’abri du stress et de toutes formes de troubles pouvant nuire à votre joie de vivre.

D’où vient la complication ? :

L’autre est devenu suspect car il ou elle cherche une magie dans la rencontre et pourtant cela devient difficile de ne pas tomber sur celui ou celle qui voudrait juste abuser en vous en vendant du rêve… Un rêve qui changerait en cauchemar car l’idéal n’est pas… La communication devrait être l’outil pour se comprendre soi-même avant de prendre le temps d’écouter l’autre…

Bien évidemment, le chemin vers le succès et le bonheur est parsemé d’embuches. Si vous cultivez la pensée positive et avez de la persévérance à revendre, vous réussirez.

Vouloir être deux : Est-ce que c’est forcément être avec l’autre à chaque instant ?

Cultivez un objectif à chaque pas, cultivez votre chemin en vivant l’instant comme si il était le dernier… Construisez votre devenir mutuel et prenez le temps de vous connaître… Les problèmes et les joies se succèdent dans notre vie. À nous de savoir vivre pleinement les instants de bonheur au cours de notre existence. Il nous revient également de gérer nos sentiments et émotions face aux problèmes et de tâcher de les résoudre tout en restant sereins.

Être à deux, parcours du combattant ? :

Si vous décidez d’être votre pansement alors vous avancerez vers cette plénitude, si vous décidez de prendre le temps assurez-vous que vous êtes prêt (e) il ne suffit pas de le dire mais d’y croire sincèrement, prenez le temps. Evitez de vous éternisez sans cesse sur vos anciennes histoires : le passé n’est pas votre atout… Soyez ancré sur le présent : Ne lui dites pas que vous êtes si vous n’êtes pas… Parcours du combattant, (cela dépend de vous et votre conscience)  vous devez être humble et savoir ce que vous désirez…

Pour en arriver là, bien des pièges doivent être dépassés, qui sont en fait ceux des projections de l’ego, des deux egos. –

 

L’écho du miroir

L’écho du miroir : Est la face de votre égo que parfois vous cherchez à cacher, c’est des étapes que vous voulez brûler, c’est parfois des comportements que vous-mêmes vous réprimez, c’est un chemin dont vous savez pertinemment qu’il n’est pas bon pour votre conscience.

Vous êtes face à un tel miroir à un moment de votre vie et vous devez le comprendre sans pourtant l’accepter surtout si cela ne correspond pas à votre état d’être.

La convoitise :

photo de corinne vagner l'amourLa plupart des femmes aiment l’inaccessible. Celui qui est en couple, celui qui répond à un fantasme, à des idées reçues, celui qui paraît si distant et si proche dans leur esprit, celui qui ne fait pas attention à elles et qui n’appellent pas…

Pourquoi s’intéresser à un homme tranquille, calme et qui ne papillonne pas. Elles veulent quelqu’un que l’on s’arrache car cela flatte leur ego.

Elles deviennent manipulatrices et s’imagine qu’il est forcément intéressé… Alors, si celui-ci est en difficulté dans son couple, elles deviennent comme un aigle royale, prêtent à bondir sur leur proie.

 

Les amoureuses : Un manque de confiance en elle ou une réelle envie de braver l’interdit ?

Enfin, il existe une dernière catégorie de femmes, celles qui tombent réellement amoureuses d’hommes en couple, non pas pour braver l’interdit, transgresser les règles ou parce qu’il sont objets de convoitise, mais bien parce qu’ils correspondent aux critères qu’elle se sont fixés.

Et c’est bien naturel, car le monsieur vit déjà avec une femme depuis un petit moment, connaît les us et coutumes féminines, sait agir en conséquence, avec toute la prévenance que l’on peut attendre de lui. Il se comporte et s’habille comme on le voudrait. Bref, il n’est plus un être brut de décoffrage mais un homme totalement formaté pour le couple. Le rêve pour celles qui aspirent à trouver l’homme idéal ! Elles oublient toutefois une chose : si le monsieur venait à craquer effectivement pour elles, il ne serait plus l’être parfait, car il serait infidèle…

Les femmes ne sont pas toutes ainsi…. Je vous rassure !! « Moi aussi, d’ailleurs… Ouf !»

Les hommes sont des séducteurs maladroit pour certains et d’autres des grands infidèles. Confondant parfois, une relation sans lendemain (malgré qu’ils soient en couple) comme un déversoir de leur égo.

Conquérir son homme avant qu’il déballe : N’est pas chose simple… Revoyez les bases…

Conquérir à chaque instant: C’est garder la relation intacte

Comme les femmes, les hommes ne nient pas l’importance de l’attirance physique. Mais contrairement aux clichés voulant que seules les blondes à forte poitrine et les mannequins squelettiques les fassent tous tomber, les hommes avouent être séduits par des femmes bien différentes de ces idées reçues. Ainsi, certains d’entre eux avouent tomber fous amoureux de femmes plutôt rondes ou normale, charmantes, compréhensive, naturelles et sans artifices.

Ils sont également nombreux à faire une grande différence entre une femme belle et une femme sexy, affirmant que pour eux, une femme peut être sexy sans être belle, et vice versa. D’ailleurs, d’après leurs dires, ce sont souvent les défauts d’une femme qui sont à l’origine de sa beauté.

Si elle passe plus de temps à se regarder, elle se perdra car en se retournant, il ne sera plus là…

Alors que les critères physiques varient beaucoup d’un homme à l’autre, certains tue l’amour semblent être partagés par un très grand nombre d’hommes. Ainsi, trop boire d’alcool, ne pas s’épiler, trop se maquiller, porter des bottes en plastique et un leggins ne semblent pas conquérir les hommes. Sans oublier l’éternel gros pyjama, contre lequel, ils l’échangeront contre une petite nuisette sexy…

L’attente de :photo de cléopatra 1

Comment peut-on être en désarroi complet face à un refus ? Certaines femmes et hommes se mettent dans un état parfois à la limite du ridicule pour récupérer un amour qu’ils ont perdu ?

Où est la Prise de conscience dans ce contexte ?

Terrible question !! Pour cela, il faut vous faire accompagner car la réalité est aveugler par votre incompréhension et vous n’avez plus le contrôle de votre vie. Vous souhaitez que l’autre soit votre souffre-douleur, qu’il puisse absorber vos inquiétudes, limite qu’il s’aperçoit que vous êtes celle/celui qui faut…

L’attente de est une entorse la relation saine et la seule solution c’est un dialogue apaiser et une écoute de chacun. L’acceptation du départ de l’autre est parfois, la seule chose à court terme pour se comprendre.

Le sexe comme seul exécutoire ?

Certaines femmes font un chemin impressionnant pour passer un moment de sexe avec celui qu’elles convoitent. Parfois, se retrouvent face à leurs réalités et en plein action partent en protestant une rapidité soudaine… Pourquoi avoir fait le chemin alors ? Oups !!

D’autres vont jusqu’au bout mais le lendemain deviennent silencieuses par dégoût ou honte ?

Il est important de ne pas confondre L’envie et le Besoin… De se positionner sur ce que vous voulez vraiment et ce que vous ne voulez pas… De ne pas franchir une étape dont vous connaissez le résultat final…

C’est prendre une pente dont vous savez que forcément vous allez tomber ? Pourquoi vous entêtez alors ?

Merci à Corine Vagner Pour les photos et Cléo : http://www.cleopatre.book.fr/

 

 

Ego

L’égo est comme un son qui se retentit en vous-même, un écho. L’égo est vous face à vous et parfois il sème le trouble, il sème la discorde, il est remplit de doute et d’incertitude. L’égo est-il l’ennemi du couple ?

Un sujet que je savais important, dont je devais tout d’abord aborder en poésie…

Lisez cette fin :

« … Est-ce vraiment moi qui prends cette plume fragile,

Déversant sur vous cette cascade de mots ?

Qui pensez-vous lire dans mes délires futiles ?

C’est un autre moi-même ; un Alter ego ! »

Ego ! Es-tu là ?

Il est parfois sournois, nephoto de corinne vagner danbo et son nouvel ami se fit pas entendre, il est discret, et parfois muet… Mais, il est là, présent, attentif !! Même si l’amour est ce qui fait tourner le monde, l’ego est reconnu pour avoir le dessus sur l’amour, pour mettre l’amour de côté et de prendre sa place. L’ego perçoit le besoin. L’ego veut triompher et vous laisser perdant. Le monde perd quand l’ego fait ses manigances. L’ego fait beaucoup de tapage.

L’égo est un reflet de vous-même, le vous qui ne veut pas être, il n’est pas amoureux, il déteste sa manière d’être, il déteste ses parents, sa vie, son passé, ses blagues… – Ne faudrait-il pas poursuivre ; L’ego en soi n’a pas d’orgueil. Il ne connaît ni la honte, ni l’embarras. L’ego est passablement certain que vous allez lui revenir. L’ego est un revendeur de drogue au coin de la rue. L’ego vous accorde un petit triomphe puis vous retire sa fausse joie et vous laisse en état de manque…

Avec une telle annonce, l’égo est toujours là et c’est ainsi que vous devez… (Pas maintenant)

 

L’égo et l’amour ?

La peur et l’Ego sont intimement liés. Le lien entre les deux est tel que lorsque l’Ego perd le contrôle ou s’emballe, 90% de ses activités sont uniquement basées sur la peur. Ce qui ne veut pas dire qu’à chaque fois que nous avons peur c’est notre Ego qui parle. Si nos vies sont en danger, nous ressentons la peur comme une réponse naturellecoeur de christophe

La question que vous vous posez: Est-ce que l’amour fait peur ? Je vous répondrais, « Non » être en couple « oui », s’engager « parfois »… Voyez-vous certaine personne semble être heureuse et au moment de l’engagement, plus personne… Les moyens vous abandonnent… La peur de reproduire ce que vous avez vécu en tant qu’enfant ou dans votre vie relationnelle.

Une paralysie ?

On peut le croire, que l’égo est responsable de cela : L’Ego qui est réellement à l’œuvre va pratiquement paralyser une personne pour l’empêcher de faire quelque chose en lui insufflant continuellement des sentiments de peur tels que : « Si je fais ceci, que vont penser les autres? », « Si je fais cela et que personne n’apprécie? », « Si je deviens prospère au point que quelqu’un veuille me nuire? », « Les gens m’apprécieront pour mon argent », « Si je travaille sur mon Ascension spirituelle, je vais perdre mon identité », « Je vais cesser de ressentir les choses profondément », « Je ne vais plus être sensible à la sexualité », « Je vais perdre ma joie de vivre »…

L’amour ?

C’est compromis, vous ne croyez pas ? – Si la personne ressent constamment le besoin d’avoir raison et de donner tort aux autres, alors on est certain que c’est l’Ego qui parle. Souvent, quand la personne va exposer ses valeurs, elle les verra comme des « vérités universelles », quelque chose que tout le monde devrait accepter comme la « vérité ».

Un couple, c’est deux : Il se peut que vous ayez tord donc il est important de ne pas rester sur cette voie…

L’Ego est toujours victime. Une personne soumise à l’Ego aura toujours quelque chose ou quelqu’un à blâmer pour sa tristesse, sa détresse, sa souffrance ou les circonstances, qui ne sont jamais favorables. – Si votre parent est ainsi, coupez rapidement le cordon car son égo aura une certaine résonnance en vous…

Que dit Khalel GIBRAN : « Vos enfants ne sont pas vos enfants. Ils sont les fils et les filles de l’appel de la Vie à elle-même. Ils viennent à travers vous mais non de vous. Et bien qu’ils soient avec vous, ils ne vous appartiennent pas. Vous pouvez leur donner votre amour mais non point vos pensées, car ils ont leurs propres pensées. Vous pouvez accueillir leurs corps mais pas leurs âmes, car leurs âmes habitent la maison de demain, que vous ne pouvez visiter, pas même dans vos rêves. Vous pouvez vous efforcer d’être comme eux, mais ne tentez pas de les faire comme vous… »

L’égo et le Tao ?

La liberté de devenir Soi, Par Soi, Pour Soi, En Soi … Est-ce que c’est un égo démesuré ? Ne confondez pas celui qui connait son Soi, il n’a nul Besoin de se regarder dans le miroir, il se connait donc l’égo n’a nulle emprise sur lui… Il n’est pas égoïsme le fait qu’il puisse mettre son Soi en avant, c’est une affirmation de son être, de ce qu’il est et ce qu’il veut être… Tout en sachant ce qu’il ne peut pas… L’égo, lui est un reflet de lui-même, se berce d’illusion, entre l’envie de l’autre et de le copier, il est avare, il est ringard…

mes filles et 40 ans de Christel 018L’égo et son histoire ?

Si l’on écoute la définition « normale », ego signifie juste conscience de soi. Votre ego est simplement la conscience de votre individualité. JE m’appelle un tel, JE suis de telle origine, J’aime faire la cuisine… quand nous parlons avec un « JE » ou avec un « MOI » c’est simplement votre conscience de vous-même qui s’exprime. Jusque-là, ce n’est absolument ni négatif ni positif, l’ego est tout simplement NEUTRE.

Et pourtant ?

Le dosage entre vous et votre harmonie = Prise de conscience, savoir qui vous êtes et ce que vous voulez peut être un atout. Sinon, votre « Je » prendrai toute la place… Et vous confondrez certains sujets…

L’égo est-il un ami qui nous veut du bien !! ?

L’égo par ses fonctionnements veut nous protéger, il réagit aux stimuli extérieurs et fait avec ce qu’il a enregistré de toutes nos sommes d’expériences par le passé…

Quant à elle, la conscience évolue plus vite que votre mental et cet écart qui se creuse donne l’impression parfois de ne plus se reconnaître, à travers ce que vous ressentez et les réactions désuètes, dépassées ou inappropriées lorsque vous réagissez sous le coup des émotions…

Alors…Il serait plus juste, que vous  traitiez avec patience et tolérance, beaucoup de douceur. Que vous traitiez votre personnalité, avec tout l’amour qu’il est possible de vous donner et que vous rééduquiez, chaque jour, de jour en jour, tout en étant vigilant sur vos réactions.

 

Photos : Merci à Corinne Vagner et Christophe Le Bihan …

 

Bleu maudit

photo de Nathalie R« …Juste une larme qui ruissèle sur son visage, … un silence vient de tomber, cette claque qui rougit sa peine, elle est assailli de cette triste vérité… Encore une fois, il n’a point su se retenir, encore une fois, cette larme n’a pas pu être séchée… » Coach Tao.

J’écris cet article avec conscience d’être qu’une pierre à l’édifice, mais on peut tant faire pour que cette violence s’arrête. « Une fleur vient de se briser, sous un murmure… On se doit de la ramasser, l’aimer, la protéger, c’est notre nature… » Coach Tao

Partons d’un constat :

En France, 600 000 femmes victimes de violences conjugales

600 000 femmes ont subi des violences sexuelles ou physiques au sein de leur couple. 150 femmes meurent chaque année en France sous les coups de leur compagnon… Plus globalement, en France, entre 2010 et 2011, 200 000 femmes âgées de 18 à 75 ans ont été victimes de violences sexuelles hors ménage. (Source Gouvernement)

Il est écrit :

Généralement, la violence s’installe très progressivement. La première manifestation de violence passe, plus ou moins, inaperçue. Typiquement, il s’agit d’une apparente colère de monsieur.

Celui-ci va par exemple jeter un objet, se montrer physiquement menaçant, ou agresser verbalement, ou se montrer grossier. Il n’aura point de vertus, car il tentera de vouloir rabaisser, jouer sur un passif, sur ce qui fait mal, il devient alors Manipulateur, joueur car pour lui, c’est un jeu du dominant dominé. Monsieur va se trouver des excuses, Madame va lui trouver des excuses et ne lui indiquera pas, fermement, que la situation est inacceptable pour elle. La prochaine crise est juste un peu plus grave; cette fois-ci, il l’a bousculée. Mais elle, par amour, passera encore l’éponge.

Une femme victime m’écrit ceci : « Au début il était gentil et très vite il a créé une dépendance puis il m’a rabaissé j’étais moins que rien et je devais m’estimer heureuse qu’il me garde auprès de lui, je payais tout mais ce n’était pas assez et il s’énervait puis il a levé la main une fois et ça n’a plus arrêté, coup, viol et le soir de mon départ tentative d’étranglement. J’étais devenu dépressive mais le soir où j’ai cru ma vie fini je me suis battue car elle me paraissait trop courte et je voulais vivre. Le lendemain je quittais le domicile conjugal et lui ne comprenais pas pour lui c’était normal comme il m’a dit tu m’appartiens j’ai le droit de vie ou de mort sur toi. »

Une autre femme aborde le sujet ainsi : « Oui , des années de harcèlement moral et la perte de mon papa le 13 décembre 2013, plus de protecteur, le 01 février suite à une dispute conjugale et Monsieur ayant bu, j’étais au téléphone, et le coup et parti, hôpital, dépôt de plainte, je rentre à la maison et la violences encore il me lance sur le canapé me refrappe je réussi après son absence de quelques secondes à fuir avec mon sac ou se trouvaient mes clefs et mon portable je prends la voiture et je m’enfuis… »

Si on s’arrêtait juste un instant ! Est-ce de l’amour ? Comment peut-on estimer que c’est une chance ? Créer de la dépendance et s’en servir comme exécutoire… Où va cette machination ?  Comment croire cela ? Qu’on se le dise la violence sur toutes ses formes est condamnable mais celle qui affligé à une femme l’est mille fois plus… Comment peut-on violé la femme qu’on dit « aimer » ?

Sous quel silence, on met celle-ci sous prétexte qu’on est le mari ? Sous prétexte qu’elle est plus faible… Ce n’est pas de l’amour, soyez-en rassurer !!

J’écrirai au masculin pour celui frappe, au féminin pour la victime, cela correspondant au schéma le plus classique de la violence entre conjoints.

Verbalement, il crie dessus, vous injure, vous accuse, vous culpabilise. Il vous critique à répétition, dénigre votre travail, votre ménage, votre cuisine. Il vous menace, de vous quitter par exemple, ou de ‘péter les plombs’ (être violent physiquement) si vous continuez à vous opposer à lui.photo de corinne vagner goutte d'eau

Use de sa Force : Physiquement, il vous bouscule, vous empoigne, vous secoue, vous pousse, vous jette dans le fauteuil, vous serre le bras, vous mord, vous frappe, vous pince…

Dans le déni : Il n’accepte jamais votre avis, vos suggestions, vos demandes. Il va prendre des décisions impliquant le couple sans vous en parler d’abord pour savoir ce que vous en pensez.

Il fait mine de ne pas écouter ce que vous dites. Comme si vous étiez stupide ou inintéressante. Il vous dénigre devant les autres, fait mine de s’énerver quand vous parlez.

Devient POSSESSIF : Il vous surveille, veut savoir qui vous a appelé, qui vous a envoyé un SMS, veut le lire, vous accuse. Il se montre excessivement jaloux, suspicieux. Petit à petit, il vous isole de vos ami(e)s, de vos relations, de vos parents. C’est à chaque fois une scène. Lui par contre refuse de vous dire ce qu’il fait, qui il voit. Cela, vous dit-il, ne vous regarde pas.

Il vous menace, parfois avec une arme ! Vous dit carrément qu’il va vous tuer ou tuer les enfants si vous faites quoi que ce soit. Il vous fait peur. Il vous oblige à avoir des relations avec lui alors que vous ne le souhaitez pas, il vous a violée. – Source Internet. « Il tend cette lame sur elle, comme un couteau, elle ne respire plus, elle souffre sous son poids, il la viole et l’insulte, elle est détruite, tout meurt en elle… » Coach Tao

La peur, un sentiment ? « Oui » Car, elle se nourrit de ce qu’il peut dire ce jeu de Culpabilité. C’est pour cela qu’il ne faut pas y tomber. Plus facile à écrire que faire… J’en conviens !

Cette peur naît autour du doute de vous-même, du manque de confiance que vous avez. C’est pour cela, … L’importance est de CROIRE EN VOUS en tout instant. Vous n’êtes pas l’élément faible, vous avez des convictions, des quêtes à accomplir, on a besoin de vous et vous devrez vous relever. Vous n’êtes pas responsable de la situation et à aucun vous méritez cette violence et son incertitude. J’écris souvent que la Femme est une Muse, une réalité de la vie… Sans aile (elle) nous ne pourrons jamais voler…

S’entourer de personnes viables qui pourront réellement vous apporter un soutien sans contre mesure.

Des solutions : En effet, prendre l’option d’une thérapie individuelle a des conséquences sur la suite des opérations. Un professionnel qui vous reçoit en individuel, même s’il veille à une compréhension neutre des situations, même s’il tente régulièrement d’apporter un certain recul ou une vision alternative sur votre situation, n’aura pas l’avis du conjoint, susceptible, lui/elle, d’apporter un éclairage souvent très différent sur les situations. Il est capitale que vous soyez à deux afin de relater votre ressenti.

S’il est trop tard : Ne considérez pas cela comme une fuite mais comme un autre chemin. Une nouvelle vie, il faudra panser vos plaies, et repartir à la conquête de vous-même. Malgré vos larmes et vos blessures, vous pourrez vous reconstruire si vous faites le premier pas. De nombreuses associations sont présentes sur le territoire et le numéro 3919 reste disponible.

Je m’engage sur Marseille à accompagner bénévolement toutes femmes qui en fera la demande auprès d’une association pour me contacter.

Coach Tao s’engagera toujours auprès de vous.

Je vous laisse un lien pour ce livre (voir ci-dessous) de Nathalie COUGNY

 

Stress

photo de cléopatra 1Le Burn Out : Descente en enfer ou simple remplit sur Soi ? – Symptômes d’une fracture ou isolement, blessures à répétitions ou stress qui ne peut plus se contenir ?

Burnout ou dépression? Comment savoir ?

Le burnout (ou épuisement professionnel) est nécessairement lié au travail. Dans la dépression, le travail n’est pas la cause première, mais peut être un facteur aggravant. De plus, en cas de burnout, la personne atteinte est toujours en situation de stress chronique, tandis que c’est le cas 1 fois sur 2 pour la dépression.

Le Stress chronique est souvent lié à un manque de confiance en Soi, à un besoin de reconnaissance, à une envie de faire plus à chaque instant. Ce moment est accompagné à un déséquilibre du lien personnel. – Si vous n’êtes pas accompagner  par un ami (e) et votre compagnon/compagne, vous risquerez de vous retrouver en situation de Burn Out.

Le site psychologies.com en parle : « … Mais un jour, on arrive au bout du bout de l’épuisement. « Soudain, j’ai craqué », « il/elle a pété les plombs », peut-on entendre. Le propre du burn-out : bien souvent, la personne qui en est atteinte ne s’en rend pas toute de suite compte. Pas plus que son entourage. « Cette personne va avoir tendance à en faire beaucoup, analyse Catherine Vasey. Elle va penser sans cesse à son travail, se rendre toujours disponible et prendre un rythme effréné sans forcément le réaliser. Ce faisant, elle va perdre contact avec elle-même, s’oublier, et finir par ne plus tenir compte de ses limites ». Jusqu’à un jour, perdre le contrôle »

La sollicitation sans cesse, se rendre tout le temps disponible, anxiété, la fatigue, le manque de relaxation tout cela est un moteur qui amène à un tel état. -Être partout à la fois sans y être réellement !! Le Soi est mis à lourde épreuve et votre conscience n’est plus en harmonie avec votre être.

Le corps que dit-il ? : Des insomnies ou des troubles gastro-intestinaux peuvent vous alerter. L’irritabilité ou l’agressivité envers des collègues ou des clients sont également de bons indicateurs. « Il faut être extrêmement attentif aux changements d’humeur », les troubles de la mémoire, de la concentration, de l’orientation rencontrées par des personnes souffrant de dépression ou de burn-out. D’autres régions du cerveau sont également concernées et contribuent à expliquer certains symptômes rencontrés (les réactions émotionnelles disproportionnées, l’anxiété …).

Ce qui faut savoir réellement ?

Le burn-out est l’affaire de personnes fainéantes qui veulent profiter du système. Non, bien au contraire, le burn out touche des personnes très investies et engagées dans leur travail, qui accordent beaucoup d’importance à celui-ci. Les candidats au burn-out figurent parmi les éléments les plus valables de notre société, quant à leurs intérêts, leurs capacités professionnelles et leurs qualités personnelles. A leur insu, elles s’engagent dans un processus d’épuisement au cours duquel le dynamisme professionnel s’éteint. Une personne peu motivée au départ ne peut souffrir du burn-out.

L’accumulation de stress ou d’harcèlement peut être aussi la cause. Mais peut-on se contenter de cela ? – « Un travail sur Soi devra être utile car votre montagne ne s’est pas effrité ainsi pour les causes connues mais par un manque d’équilibre et de justesse » –Coach Tao.

Equilibre et justesse : Savoir s’évader, prendre conscience de son état – savoir écouter, prendre du temps pour Soi – être accompagner, se remettre en question – Savoir échanger sur Soi…

La première Source : Travaillez le mode de respiration qualifié d’antistress, justement parce qu’il empêche le blocage quasi réflexe du diaphragme. Souffler, au lieu de suspendre la respiration en apnée, assurera un relâchement global et immédiat de votre organisme.

Et le Burn Out Maternel ? – Sans oublier le père seul ! Sous l'oeil de Coach Tao Carqueiranne 012

C’est une grande réalité aujourd’hui, car on demande beaucoup à une mère ou à un père seul. Ce symptôme doit être compris par votre entourage.

Il n’y a pas plus grand bonheur que d’avoir des enfants. Mais en devenant mère on doit aussi affronter de nombreuses difficultés auxquelles on est généralement peu préparée. Au fil des mois, le manque de sommeil, de soutien, la répétition lancinante des urgences, peut vite devenir insoutenable. C’est alors que le malaise s’installe. « On parle d’épuisement maternel quand les mères ont le sentiment qu’il n’y a plus de coupure entre elles et les contraintes du quotidien.

La première phase correspond à l’épuisement émotionnel. Chaque individu dispose d’un réservoir d’énergie physique et psychologique. Les responsabilités quotidiennes de la mère ou d’un père usent petit à petit l’ensemble de son capital énergie. Vient un moment où elle/il  se sent vidée de ses ressources. Elle/ il craque, s’effondre… Au réveil, la simple idée de penser à tout ce qui l’attend dans la journée lui donne la sensation de couler d’entrée de jeu.

On pense parfois qu’un homme seul élevant des enfants peut échapper à cela, car plus dur, plus fort, plus autoritaire : Ce sont des idées reçues.

La racine ? :

Votre épanouissement doit être total, vous devez vous poser cette question : Est-ce un mal enfoui ? Comment y remédier ? Le passé parfois resurgit dans votre vie quand le stress est trop fort à ce moment précis, vous devez en prendre conscience et ne pas hésiter à vous ressaisir en échangeant avec un professionnel.

Dans le Tao de la santé, il y a 7 piliers : 1) Bien manger, 2) Bien bouger, 3) Bien respirer, 4) Bien se reposer, 5) Bien faire l’amour, 6) Bien maîtriser son esprit, 7) Bien se conformer au cycle de la nature.

La sérénité est la plus importante des bases de votre Soi face à maux de la vie, c’est pour cela que j’en fais mon moteur et mon slogan « Avancez avec Sérénité ».

Donnez-vous un sens à votre vie ? – Rien ne sert à rechercher le bonheur, ni la jouissance. Ce ne sont que des retombées de l’axe numéro un d’une vie humaine. Cherchez plutôt à équilibre ce que vous attendez de vous…

L’évasion dans l’art est-ce une réponse ? « Oui » – La suggestion dans la séduction, être là, s’amuser, ne pas se prendre au sérieux sans pour autant être dans vulgarité est un moyen d’être Soi.

N’oubliez pas : Cette rupture par rapport à l’environnement stressant et cette mise au repos ne suffisent pas et doivent être accompagnés d’une aide psychologique. Le burn-out ne peut être guéri si on ne connaît pas les mécanismes qui ont mené à celui-ci. Un professionnel compétent en matière de stress pourra vous aider à dépasser cette période difficile et vous accompagner dans la compréhension des différentes facettes du problème (aspects personnels mais aussi socio-professionnels).

 

Je remercie Cléopatra RAHAL pour les photos. Son site à visiter sans modération : http://www.cleopatre.book.fr/ et http://www.cleo.book.fr/

J’ai rajouté un couché de soleil sur la route du Sel non loin de Carqueiranne . (Un clin d’œil à mes amies, amis de cette ville)